dimanche 20 septembre 2015

Cake au fromage, croûte de poivre à l'ail




L'autre jour au p'tit dèj, la tête dans le pâté, je cherchais le paquet de céréales pour la langoustine qui avait décidé de changer de son régime alimentaire "yop-babybel-compote-jus de pomme".
C'était pas le bon jour pour moi, ça sentait vraiment la loose mais je m'accrochais.
J'étais grave à la bourre, pas encore douchée, les cheveux en mode dread naturelle, la bave encore collée au coin de la bouche...
Tout en essayant de me la jouer mère parfaite qui gère un max, j'ai fait tomber la moitié du placard.
J'ai enfin réussi à décoller mon deuxième oeil qui continuait toujours sa nuit, et j'ai refouillé ce satané placard à la recherche de ces foutues céréales de *bip*. Mais toujours rien.
Alors, complètement dépitée, je me suis tournée vers mon héritière et lui ai avoué:
"J'trouve pas les céréales. Pourtant j'ai cherché partout..."
Là-dessus, d'un air blasé, Lily, ma langoustine de fille de 6 ans; m'a répondu:
"Et sinon, t'as regardé dans tes fesses?"

Voilà.
Bim. J'lai pris dans les dents et j'ai bouffé mon slip...
Après 5 secondes de déstabilisation, j'ai ri mais jaune. Et oui, je lui ai expliqué la vie calmement tout de suite après et on n'est même pas arrivées en retard à l'école.
Comme dirait ma queen mother, à qui je demande sans arrêt de regarder dans son popotin en rigolant comme une ado pré pubère libidineuse; ça me pendait au nez!


Alors pourquoi je te parle de ça aujourd'hui? Eh bien tout simplement parce qu'après cet épisode déstabilisant pour la mère parfaite que je suis (hummmm), et après avoir rangé comme il faut mon placard; je suis retombée sur mon poivre à l'ail, un des cadals que Ducros m'avait offert.


Pour me changer les idées je me suis mise à cuisiner un cake au fromage et je lui ai fait une croûte de poivre à l'ail. Alors comme te dire? Ce cake, il déboîte! On l'a dézingué à l'apéro à une vitesse, j'avais jamais vu ça. En plus c'est super fastoche et rapide à préparer, franchement y a pas à tortiller, c'est The best cake of the world!!!
Allez, je sens que t'en peux plus alors je te file la recette, à accompagner d'un très bon Bruce Springsteen "Dead man walking'" extrait de la Bande Originale du Film qui porte le même nom. Si t'as jamais vu le film, je te le conseille, Sean Penn et Susan Sarandon y sont incroyables!

Quant à moi tu peux me retrouver sur ma page FesseBouc également si tu ne veux rien rater de mes folles aventures!

Ingrédients:
  • 150 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 3 oeufs
  • 100 g de gruyère râpé (ou moins si vous préférez)
  • 10 cl de lait
  • 10 cl d'huile d'olive
  • sel
  • poivre à l'ail Ducros (1 pincée + 3 cuillères à soupe)
  • un peu de ciboulette ciselée
Comment qu'on fait?
  • Préchauffer le four à 180 C.
  • Mélanger la farine et la levure dans un saladier. Ajouter les oeufs, le lait et l'huile. Battre sans faire de grumeaux.
  • Ajouter le gruyère, le sel, une pincée de poivre à l'ail Ducros, la ciboulette; et continuer à battre.
  • Verser le tout dans un moule à cake beurré et fariné, parsemer les trois cuillères à soupe de poivre à l'ail sur le dessus pour former une croûte et enfourner pendant environ 40 minutes.
Bone Appétouze!

mardi 15 septembre 2015

Pains hamburgers maison ultra moelleux


Faut que je t'avoue un truc mon p'tit gnou.
J'aime une chanson de merde. Mais alors, t'as même pas idée comme elle est bien gratinée celle-là!
Je te sens trembler dans ton caleçon, toi qui pensais que je n'écoutais QUE du bon son élitiste-bobo dans le domaine "chanteur mort ou presque".
Là je t'avoue, le chanteur il est bien vivant et ça s'entend pas qu'un peu. Y a tellement de vie dans sa voix que t'as limite envie de lui poser un boum-j't'attrape dans la salle de bain; entre la baignoire pleine d'eau et son sèche-cheveux... si tu vois c'que j'veux dire.

Bon finalement, j'te dis pas. Tu vas te moquer de moi.


Ok, j'te l'dis. Mais après je t'explique pourquoi j'adore cette chanson, et je file me cacher dans un coin jusqu'à ce que t'arrêtes de rire.
Acheum (raclement de gorge).
"Du Swagg" de Maître Gimms.

Ha ha ha ha ha HAAA Haaa Ahhhh. T'es hilare, hein?

Le truc, c'est que je vais deux fois par semaine à l'aquagym. Oh, eh, ça va, j'te vois v'nir; c'est pas le genre "aquagym de mémé". Même s'il y en a justement, des mémés. Pourtant c'est l'soir, à c't'heure-là elles devraient déjà être couchées! (désolée les mémés j'vous aime quand-même, hein!)

Bref, l'exercice que je préfère par-dessus tout à l'aquagym, c'est quand on doit toutes marcher dans le même sens, puis dans l'autre jusqu'à ce que la piscine fasse des vagues et qu'elle déborde façon tsunami. Je suis une vraie gamine, ça m'éclate, je voudrais vider la piscine tellement c'est drôle.
Et la musique qui accompagne ça, j'te l'donne en mille, c'est "du Swagg, baby, du Swagg, ça prend des piges et des piges, du swagg, une décennie!" Et vas-y que j'tape dans mes mains comme une zinzin, ça me file une pêche de dingue et j'ai même pas honte parce qu'on est toutes dans le même état de transe.

Voilà, je me suis confessée. Je ferai 8 "notre père", 3 "je vous salue Marie" et 5 "j'écouterai plus de chanteurs vivants".


En attendant, j'ai beau me taper la honte avec ma chanson de chanteur même pas un peu crevé; moi, je vais bouger mon p'tit corps à la piscine.
En même temps il vaut mieux, vu tout ce que je suis capable de m'enfiler... j'en ai pour preuve ces super pains à hamburgers maison ultra moelleux! T'oublie tout de suite les pains industriels, ceux-là, ils claquent des fesses et pas pour rire. Après les avoir goûtés, tu voudras te nourrir exclusivement d'hamburgers et ça c'est pas swagg pour ton popotin, believe me!

Cette recette, je l'ai trouvée sur le blog de "C'est ma fournée". Tu sais le blog de foufou qui te donne envie de tester chaque recette? J'ai rien changé, parce que les pains sont parfaits comme ça.


Bon et sinon si tu veux t'éclater, tu peux me rejoindre sur ma page FesseBouc, je suis aussi sur Instagram depuis peu (j'suis une ouf!) (bon j'comprends rien aux hacheux-tagueux pour le moment)
Allez je te laisse en compagnie de Ben Harper "A house is a home" tiré de son superbe album "Childhood home" qu'il a réalisé avec sa maman. Et puis il faut bien le dire, il est bien plus canon que Maître Gims! Et ce sera parfait pour accompagner ces délicieux pains à hamburgers.

Ingrédients pour 9 pains à hamburgers (des gros)
  • 600 g de farine
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 1 oeuf entier + 1 blanc d'oeuf
  • 180 g de lait
  • 130 g d'eau
  • 10 g de sel
  • 25 g de sucre en poudre
  • 30 g de beurre très mou
  • graines de moutardes, poivre à l'ail, mélange de céréales pour la garniture
Comment qu'on fait?
  • Dans le bol du robot, verser la levure dans l'eau et le lait tiède. Attendre environ 5 minutes puis ajouter la farine, le sucre, le sel et l'oeuf. Mélanger le tout brièvement.
  • Ajouter le beurre mou et pétrir une dizaine de minutes avec le crochet.
  • Couvrir avec un torchon humide et laisser lever la pâte jusqu'à ce qu'elle double de volume (entre 2 et 3 heures).
  • Dégazer et faire 9 boules de tailles plus ou moins identiques, les déposer sur une plaque à biscuits recouverte de papier sulfurisé et les aplatir légèrement. (Prévoir deux plaques à biscuits, ici on aura besoin de faire deux fournées)
  • Laisser pousser la pâte une seconde fois, en attendant 1h environ.
  • Préchauffer le four à 170C chaleur tournante.
  • Badigeonner les pains de blanc d'oeuf à l'aide d'un pinceau et parsemer de graines en tout genre. Moi j'y ai mis des graines de moutarde, du poivre à l'ail et un mélange de céréales.
  • Enfourner entre 15 à 20 minutes et laisser refroidir immédiatement les pains sur une grille. Les pains ramollissent enfin au bout d'une dizaine de minutes et deviennent tout moelleux.
Bone Appétouze!

mercredi 9 septembre 2015

Eau détox citron et groseilles (de la citronnade sans sucre quoi !)


Laisse-moi te parler de mes problèmes de fesses.
T'emballe pas, toi, le pervers égaré sur mon blog (après l'épisode des gourdins du précédent article on comprend qu'il se soit perdu par ici).
Je ne te parle pas de hum hum. Non je te parle de mon arrière-train, anatomiquement parlant je veux dire. Mon rer'... comme on dit en Breton.
J'ai donc des soucis de rer'. Ben oui. Depuis presque un mois , je ne sais pas ce qui s'est passé, mais pour faire court, j'ai le cul qui déborde. De ma culotte. Rien que ça.
En gros, j'ai sans cesse l'impression de porter un string alors qu'en fait, pas du tout.
Alors... est-ce l'âge? Est-ce "mon corps qui change et ce n'est pas sale"? Est-ce mes très nombreuses grossesses (deux quand-même!) ?


Toujours est-il que zi ozeur dei (l'autre jour, pour les non fluent); j'ai vécu une péripétie disons... incommode. Oui, encore une.
Dès l'aube à l'heure où blanchit la campagne, j'ai senti comme une irritation légère, mais tout de même inconfortable... bref une irritation au niveau du fessier. La journée passant, ça commençait à devenir carrément lourdingue, avec ce besoin sans cesse de gratouiller là où je pense tout en prenant garde à ce que personne ne me voit (rapport à l'attente interminable devant la grille de l'école).
Et c'est seulement le soir, n'y tenant plus, que j'ai enfin enlevé ma culotte. Qui était à l'envers. Depuis le matin.
Une culotte tout en dentelle bien croustillante. Une culotte transformée en string pour cause de fessier proéminent. Une culotte-spontex!
Alors tu vas me dire... mais comment a-t-elle fait pour ne pas le remarquer plus tôt. Elle a bien dû aller aux toilettes la Scarlett dans la journée, non?
Ah mais oui, un peu que je suis allée aux chiottes, sauf que je n'allume jamais la lumière parce que la VMC se déclenche automatiquement et que ça fait un vacarme qui me gonfle, mais qui me gonfle! Donc je fais toujours mes petites affaires dans le noir!


N'empêche, t'imagines si j'avais mis un zlip à clous? Je te laisse méditer là-dessus!

Alors pourquoi je te raconte ça?
Mais tout simplement parce que depuis quelques jours, je me fais des pichets d'eau détox. Bon en gros tu mets de l'eau, des fruits, quelques herbes et des glaçons et that's it.
En plus c'est super rafraîchissant, c'est super bon et il paraît que c'est bon pour ce que j'ai!
Maintenant est-ce que mes fesses rentreront à nouveau dans mes culottes... ça, c'est une autre histoire!


C'est womama (ma couz fofolle) qui m'a fait découvrir ce super livre "Eaux Détox recettes fraîches et vitaminées " cet été, les photos sont canons et surtout les ingrédients sont vraiment basiques donc pas besoin d'aller acheter une peau de gnou tannée ou une graine de menhir torréfiée pour réaliser une bonne petite eau parfumée.

Allez, je file remettre un zlip et je te propose de rejoindre ma page FesseBouc en attendant!
On accompagnera cette boisson d'un très bon Eddie Vedder "Into The wild", la BO du film qui porte le même nom. Un film comme je les aime, qui te fait bien prendre du recul sur la société!


Ingrédients pour un grand pichet
  • 1 gros citron jaune (ou deux petits citrons)
  • deux grosses poignées de groseilles (ici du jardin)
  • 2 litres d'eau plate ou pétillante (eau de source de préférence pour éviter de donner un goût trop fort)
  • plein de glaçons
Comment qu'on fait?
  • Couper le citron en rondelles, mettre le tout dans le pichet.
  • Ajouter les groseilles puis les glaçons et enfin l'eau. Refermer le pichet si possible et laisser macérer quelques heures au frais avant de déguster.
Bone Appétouze!


dimanche 6 septembre 2015

Soupe de courgette jaune au cumin


Salut mes mammifères! Ça farte? Moi je viens de me faire piquer par une guêpe en tondant la pelouse... ouch! Et comment te dire... je me suis ridiculisée dans le jardin en courant comme une folle dans tous les sens dans l'espoir de semer la bestiole. Bien entendu c'était justement la pause des étudiants venus fumer leur clope devant chez moi... On aurait dit un remake de Benny Hill, tu sais quand le type se fait courser à la fin de chaque épisode avec la petite musique bien ridicule... la loose!
Bref elle m'a quand-même eu la hyène. Enfin la guêpe. Et ce n'est pas la première fois qu'elle m'agresse dans le jardin. L'autre jour aussi en rentrant de vacances quand j'ai ramassé les tonnes de courgettes, elle me reluquait. Si si c'était elle. Je suis formelle.

C'est pareil chez toi? Tu sais plus quoi faire de tes courgettes? Elles ont profité de tes vacances à Truc les Bains pour grossir, grossir, grossir... voilà qu'elles ressemblent à des gourdins et Rocco commence à avoir des complexes? Tu sais pas trop comment les cuisiner parce que faut bien le dire, c'est pas hyper fin niveau goût, une courgette, quand c'est énorme?
T'inquiète Scarlett O'GaGa est là! Aïe ave zeu solouchione.
Pour pas gâcher, tu peux en faire une bonne soupe bien parfumée grâce au cumin, un vrai délice!


Tu m'trouves trop fun? Viens donc suivre mes folles aventures sur FesseBouc, il te suffit de cliquer là!
Et sinon, on s'écoute quoi aujourd'hui? Je te propose d'accompagner cette soupe d'un délicieux Stanley Beckford, c'est bon pour tes oreilles!!


Ingrédients:
  • 1 grosse courgette jaune (un gourdin quoi)
  • 1 grosse gousse d'ail
  • 1 gros oignon (tu remarqueras que tout est gros dans la recette!)
  • 1 bonne cuillère à soupe de cumin en poudre
  • de l'huile d'olive
  • sel et poivre du moulin
  • un peu de ciboulette ciselée (ou encore mieux de la coriandre mais moi je n'en ai plus!)

Comment qu'on fait?
  • Eplucher les légumes, couper la courgette en morceaux, l'oignon en quartiers et écraser l'ail.
  • Dans une casserole, chauffer un peu d'huile d'olive et ajouter tous les légumes, les faire dorer quelques minutes. Saler, poivrer et parsemer de cumin.
  • Couvrir avec de l'eau, et laisser mijoter à feu doux une vingtaine de minutes à couvert.
  • Mixer le tout (sans speuter de la soupe de courgette partout, c'est mieux!), parsemer de ciboulette ou de coriandre et déguster bien chaud! Si t'en as trop c'est pas grave, à l'aide d'un entonnoir, tu verses le surplus dans une bouteille d'eau vide que tu mettras au frigo ou au congélo.
Bone Appétouze!

mardi 1 septembre 2015

Pancakes aux groseilles et mon nouveau partenaire Fiskars



Salut les bichons! Me voilà rentrée de vacances, presque deux mois passés chez moi en Bretagne près de ma famille et de mes amis. Deux mois à manger beaucoup beaucoup et à boire l'apéro tout autant. Dire que je me suis transformée en plaquette de beurre salé et en poche à liche est en doux euphémisme. C'est bien simple, je ne marche plus... je roule!
J'ai absorbé une quantité de calorie si importante que même le cul de Mariah Carey en serait vert de jalousie. Bon j'ai compensé avec des bains dans une eau translucide certes mais à 17 degrés, ça pique! Enfin il faut voir le bon côté des choses, j'ai payé que dalle le raffermissement de ma peau... d'ailleurs quand je sortais de l'eau on ne voyait plus ma cellulite. Elle s'était planquée derrière ma chair de poule! Mwouahaha! Soooooo glamour la Scarlett.

Bref disait Pépin la "Terre est ronde, on ne peut pas chier dans les coins".

C'est donc après cette décadence alimentaire que j'ai décidé de reprendre le chemin de ma cuisine, en courant pour montrer ma motivation comme dans les émissions culinaires à la Téloche. Sauf que moi, mon bide bloubloute un peu du coup et que je peux pas flouter ça au montage.



Avant de partir en vacances, j'avais reçu un énoooOOOOoooorme colis de mon nouveau partenaire Fiskars, tu sais la marque finlandaise. Tu connais peut-être les outils de jardin mais figure-toi qu'ils font aussi des ustensiles de cuisine trop canons. Trop gâtée la Scarlett comme tu peux le voir! J'ai donc voulu tout de suite jouer avec mon nouveau matos en rentrant chez moi.
J'ai choisi de faire des pancakes aux groseilles du jardin (ramassées début juillet et congelées délicatement), parce que j'adore tout ce qui est acide... oui comme ça j'peux rajouter du sucre par-dessus. Hu hu!

Je t'ai bricolé du coup un petit pas à pas avec mes jouets Fiskars. J'ai aussi utilisé ma spatule pour retourner les "Pomme-cakes" comme dirait ma langoustine de fille; mais j'ai galéré pour prendre une photo en situation. Il me reste encore la mandoline à tester prochainement; mais jusqu'à présent je trouve en toute objectivité que les articles sont tops! Et solides. Parce que ça c'est important pour la droche que je suis. Mention très bien pour la passoire rétractable, oh je la kiffe celle-là (comme disent les djeuns)!!


Allez, je te laisse tranquille t'es sûrement au boulot en train de faire semblant de bosser!
N'hésite pas à filer sur ma page FesseBouc, on se marre bien là-bas aussi et il y a même un concours en ce moment!
Tu peux aussi trouver la page Facebook des Fiskarettes ici et le site là.

Ingrédients pour 20 pancakes
  • 180 de farine
  • 60 g de sucre
  • extrait de vanille (1 c à c)
  • 2 cuillères à café de levure chimique
  • 2 gros oeufs
  • 40 g de beurre + un peu pour beurrer la poêle
  • 250 ml de lait
  • 2 poignées de groseilles (ici celles du jardin)
Comment qu'on fait?
  • Dans saladier, mélanger la farine, le sucre, la levure chimique et l'extrait de vanille (moi je l'ai fait avec mon super fouet Fiskars)
  • Faire fondre le beurre dans un bol au micro-ondes pas trop fort avec le lait, puis ajouter les oeufs et battre le tout (toujours avec un fouet Fiskars mais celui avec les spirales cette fois)
  • Verser progressivement ce mélange beurre-oeufs-lait sur la farine tout en remuant pour ne pas avoir de grumeaux.
  • Laisser reposer une petite heure sous un  linge propre. Passé ce temps, ajouter les groseilles et remuer délicatement.
  • Chauffer une petite poêle anti-adhésive, graisser avec un peu de beurre, et verser une petite louche de pâte. Baisser le feu et couvrir.
  • Cuire deux minutes environ de chaque côté.
Bone Appétouze!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...