jeudi 24 avril 2014

Faire ses sachets de thé à la menthe


Aujourd'hui je te propose de me transformer en Valérie d'Amygdale le temps d'un p'tit tuto! Wouah la chance mon canard! Non je ne compte pas t'enseigner l'art de la marouflette, je ne compte pas non plus claquer des stickers partout sur mon blog. Ni même peindre une fresque moche dans la ta piaule et point de bougies partout dans ta casbah.
Bon, ok, oublie Valoche.
Je recommence.
Aujourd'hui je te propose un petit atelier bricolage (c'est mieux) pour faire des jolis cadeaux qui en jettent pour pas un rond (ou presque) (tu vas finir par penser que j'suis un rat comme gonze).
L'idée m'était venue l'année dernière quand je voyais toute cette menthe dans mon jardin... j'ai commencé à la faire sécher pour continuer de me faire du thé à la menthe en hiver.

Alors le thé à la menthe c'est bien quand tes cop's viennent boirloter à la maison, t'en fais des litres, t'utilises la blinde de menthe, toussa toussa.
Mais quand t'es tüte seule dans ton chez toi, et que t'es déjà énervée de la life dans ton p'tit corps; tu préfères limiter les excitants (déjà que ton chéri a un super joli p'tit cul dans son nouveau fute) (chaleur!). T'évites alors de boire ton litre de thé et tu te concentres sur une tasse ou deux. Alors quoi de mieux que des petits sachets individuels home made?

On peut bien entendu en faire sans y intégrer du sucre, pour ceux qui (comme moi) ne sucrent pas leur thé ou bien encore qui préfèrent le miel, le sirop d'agave au sucre blanc. C'est une question de choix...


Allez sans plus tarder voici le déroulement des opérations, et je te laisse en compagnie de Donovan "Catch the wind", un peu de douceur dans ce monde de brutes!!
T'es love-love de moi? Tu veux m'suivre aussi sur FesseBouc? Ben t'as qu'à cliquer ici pour rejoindre ma page!

Ingrédients
  • du thé vert de Chine gunpowder
  • de la menthe séchée
  • du sucre en poudre
  • des filtres à thé
  • du papier kraft (celui-ci vient de chez Hema)
  • des petites étiquettes personnalisées


Comment qu'on fait?
  • Dans un filtre à thé, découper 2 petits rectangles de taille identique (vous pouvez prendre pour modèle la taille de vos sachets de thé achetés dans le commerce) . Les coudre ensemble sur 3 côtés. Mettre de côté et renouveler l'opération jusqu'à ce que vous obteniez le nombre de sachets voulus.
  • Émietter la menthe séchée, en verser l'équivalent d'une cuillère à café dans le sachet. Ajouter une cuillère à café rase de thé vert et enfin une cuillère à café (toujours rase) de sucre en poudre.
  • Coudre le quatrième côté du sachet pour le refermer en laissant une petite longueur de fil. Y coller au bout une petite étiquette personnalisée.


Pour la petite enveloppe
  • Dessiner une première ébauche sur du papier, découper et plier pour vérifier que le sachet rentre bien dedans. Reporter alors sur du carton épais qui servira de gabarit pour les belles enveloppes.
  • Coller les enveloppes avec de la colle à papier. Glisser le sachet de thé et refermer le dernier volet de l'enveloppe.


Pour la boîte à thé
  • On trouve ce genre de boîte en bois dans des magasins de bricolage. La mienne vient de chez Picwic et ne m'a coûté qu' 1,50 euros.
  • C'est un ami qui m'a rapporté le papier journal de Chine, j'ai donc découpé des bandelettes que j'ai collées avec du vernis colle et that's it!


Dans une version un peu plus girly, j'avais réalisé cette boîte à thé avec les petits sachets de thé garnis de Twinings (édition spéciale pour le Jubilé de la Reine, rapportée de London s'il vous please!).
Tu peux retrouver mon article et les explications ici.


Et puis of course rien ne t'empêche de fabriquer tout seul ton thé et d'en garnir les sachets. Tu peux aussi le ranger dans un joli pot ou un sac en kraft.
Sur cette photo, c'est mon thé de Noël maison, un pur délice! L'article et les explications se trouvent ici.


Enfin, si tu n'aimes pas le thé mais que tu trouves chouette l'idée des sachets à infuser, tu peux toujours faire sécher des herbes aromatiques et en garnir des sachets de thé afin de réaliser des bouquets garnis à infuser! Mon article et les explications se trouvent ici.



Article à la Une sur Hellocoton Femme actuelle

mercredi 16 avril 2014

Le salon du blog culinaire à Paris... quand Scarlett envahit Lutèce!



Alors voilà, samedi dernier je suis sortie de ma ferme pour me rendre Place des Vosges à Paris. 
Même que j'ai pris le train pour y aller, même qu'y avait des gosses braillards à côté de moi, et même que j'ai pas eu trop envie de leur filer une baigne parce que j'étais de bon poil, je savais que j'allais rencontrer mes cop's blogueuses au Salon du Blog Culinaire.


En arrivant à la Galerie Nikki Diana, j'ai été accueillie avec des jolis sourires, en plus l'hôtesse connaissait mon blog alors j'me suis presque sentie importante, tiens. Ca m'a filé la banane j'te dis pas, j'ai pris un peu plus confiance en moi (ben oui quand même j'faisais un peu caca mou avant d'arriver... la trouille, tout ça) et du coup j'ai limite eu envie de péter plus haut que mon cul et de prendre l'accent pétasse. Limite.

Mon badge vissé sur mes nichons je suis entrée dans la fosse aux lionnes et j'ai aussitôt repéré mes cop's! Et  là, le naturel est tout de suite revenu au galop...j'ai ri comme une baleine de façon pas du tout gracieuse, j'ai sorti mes expressions inventées à la Scarlett et j'ai raconté des conneries. Pas du tout distinguée la gonze, quoi.


J'ai fait le tour du proprio, j'te passe les détails, y avait de la bouffe partout!  
Mais mon stand préféré il faut bien le dire, c'était celui-là! Le stand "Terre Exotique".


Regarde-moi toutes ces petites choses sympatoches à grailler!!!

Mais attends?! Tu vois c'que j'vois?
Tiens, Pat Le Guen, tu peux m'faire une zoom à l'infini à la Abby d'NCIS??


Queuwoah?? Des sauterelles grillées? Are you kidding me?


Mais oui mon bichon, des sauterelles, tu ne rêves pas! Et même que j'en ai mangé une!
Bon, j'ai bien mis 5 minutes avant de me décider à la mettre dans ma bouche. Ca m'a rappelé ces folles années où mon frangin et moi on en ramassait pour les les donner ensuite au chat qui les dévorait sans vergogne! Oui, je sais c'est mal mais qu'est-ce que c'était fun!
Alors... quel goût ça a de la sauterelle grillée? Ben comme dit Marie, ça a un petit goût d'algue desséchée. Je ne sais pas trop si j'ai aimé ou pas... disons que maintenant j'ai mon petit effet quand je dis que j'en ai mangé une!


On change de stand pour avaler quelques macarons. Si tu t'demandes qui a mangé tous les macarons à la framboise, c'est moi! Fallait taper dedans avant mon coco!


Tiens, ben regarde, une photo vue d'en haut.  Si t'as l'oeil tu pourras même voir Cath et aussi dans le fond un beau mec qui tient un appareil photo.

Un beau mec tu dis? Parmi toutes ces gonzes? Pas possib!? 
Allez, cherche avec moi le beau mec sur la photale mon p'tit gnou!


Ah! Le voilà! Pris en flag' en train de me photographier dis-donc!
Bon.. en vrai avec les copines, on l'a cherché partout le charmant monsieur... en vain. C'était pas lui qui donnait le cours de photo, c'est ballot! Bon, de toute façon il était un peu jeune pour moi je pense...

Maintenant tu te dis: ouais la gonze elle fait genre "j'suis allée au salon du blog culinaire" mais on ne la voit même pas sur les photos, si ça s'trouve elle y était pas!
Eh ben si. Regarde les photos suivantes...



Y a même un mec qui me mate le cul, regarde!

Moué, c'est pas convainquant tout ça, I know, I know... but wait and see...


Mais qui vois-je???? Mam'Scarlett! Mais oui, c'est bibi (mais pas la chanteuse, hein)! Tu vois que j'étais là!

Et toi? T'étais pas là? Ben tu viens plus aux soirées?
On a fait une sortie blogueuses, j'te dis pas on s'est badigeonnées d'huile puget, ça gliçait tout seul!
Ok je sors!


Oh ben! Qui que voilà? Mais c'est notre Magik Yaya! T'as vu comme elle Yoyotte, la Yaya?


Et voilà mes cop's! Regarde comme elles sont sérieuses. Cath ferme les yeux pour mieux saisir la complexité des propos de Yaya et Marie.

Tout ce sérieux, ça nous a filé les crocs alors on s'est cassées, direction le restaurant Italien Le Caruso, juste à côté.
Au début, on l'a joué très soft.


Yaya nous a filé un cours de Selfie, une histoire où tu allonges le cou, tu colles ta langue contre ton palais, tu souris pas vraiment... même que ça a l'air un peu cochon expliqué comme ça, mais que ça ne l'est pas.
Enfin je crois pas...




Et puis ça a commencé à dégénérer un peu...


 Yaya a raconté à Marie sa rencontre avec la Star Mondialement connue : "Tex".


Alors Marie qui aime la vinasse, et qui en avait plein sa bouche; elle a explosé de rire.


Une constellation de gros rouge qui tâche s'est propagée sur la belle nappe blanche... et sur ma robe! Comme je suis une hyène, of course, j'ai tiré la gueule le reste de la journée et j'lui ai plus causé à la Marie.


J'te mens pas, regarde la nappe!


Après ça, on a fait une photo de groupe. T'as vu comme je fais la gueule pour ma robe?
On n'est pas des bombes, sérieux?
D'ailleurs on se propose pour faire le calendrier des blogueuses, complètement à poil ou presque, nos corps de rêve légèrement cachés par des robots magiques qui font tout, par des bouteilles de rosé ou encore des appareils photos multi-fonctions. N'hésitez pas à nous contacter!

Et qu'est-ce qu'on a fait après le resto tu crois? On est parties faire la sieste?
Mais tu rêves ou quoi? Une blogueuse est gourmande, une blogueuse ne pense qu'à bouffer!

Alors hop, on s'est tout naturellement dirigées vers la boutique "L'éclair de génie" de Christophe Adam.


Et qu'est-ce qu'on y a mangé tu crois?
Des frites?


Oh! Fichtre! Des éclairs!!! Pas besoin de te dire que c'était absolument divin!

C'est sur cette note sucrée que Marie et YaYa s'en sont allées manger en douce leurs lichouseries et se faire attenter dans le métro par des jeunes loubards.
Quant à moi et Cath, nous nous sommes quittées après quelques verres en terrasse Place des Vosges et une chouette photo souvenir...


Une chose est sûre, mes cop's blogueuses, elles sont aussi ravagées que moi.
Ce fut un samedi riche en rencontres et en calories.
Le salon du blog culinaire organisé par 750g nous aura permis de nous retrouver pour de vrai de la life et pas seulement derrière nos ordis.
Je signe tout de suite pour une prochaine édition, parce que mes cop's et leur bonne humeur; elles me manquent déjà!

De toute façon il me reste plein de cartes de visites et de flyers à distribuer!


Si tu veux retrouver les articles de mes cop's ben t'as celui de Yaya (du blog 1 boîte2 Bonheur) ici, et celui de Marie (du blog Marie Cuisine pour 6) là.
Cath ( du blog Fromage ou dessert? Dessert!) n'a pas encore publié... d'ailleurs compte-elle le faire? Je pense qu'elle est encore en train de digérer toute la bouffe qu'elle s'est enfilée et de calculer ses "IG Tour Effeil".

Alors of course, je vous parle de mes trois copines avec qui j'ai passé la journée. Mais j'ai aussi croisé la charmante Annie du blog "By acb 4 you" au salon. Aussi souriante que ce que je m'étais imaginé, toute belle avec son tablier plein de tâches propres! Je n'ai pas pris le temps de discuter plus longtemps avec elle, mais on s'est promis de se retrouver en Bretagne cet été pour y remédier!

J'ai aussi croisé d'autres blogueuses sympas dont je ne me souviens plus le nom (oups... ma mémoire de fausse blonde!)...

Maintenant que je suis remontée comme un coucou, j'ai bien l'intention de continuer à vous régaler avec mes histoires impertinentes et décalées... ainsi qu'avec ma cuisine of course! N'oubliez pas de rejoindre ma page FesseBouc, parce que là aussi on rigole beaucoup, z'avez qu'à cliquer ici.

Dobermanement vôtre,
Scarlett

PS: Sur cet article les photos ne sont pas toutes de moi. Celles estampillées "Ca bouffe un Doberman" sont les miennes, celles des copines et de Sandra, la charmante jeune femme pas blogueuse mais fan de Cath.
Les photos restantes viennent de 750 g et du photographe Sylvain Bertrand qui ont gracieusement mis à notre disposition les photos du salon.

jeudi 10 avril 2014

Petits pains au sarrasin


Salut mon p'tit gnou! Je vais pas t'étonner si je te dis que j'ai encore la loose qui m'colle au cucul...
L'autre jour au goûter je m'suis fait un fromage blanc nature que j'ai parsemé de cannelle en poudre histoire de lui donner un bon p'tit air de goûter sain et léger. Je touille, je touille; mais franchement le truc avait une drôle de gueule, le fromage blanc était devenu limite jaune...
Bon, qu'à cela ne tienne; je goûte le bastringue...
Ben c'était pas d'la cannelle que j'avais mis là-dedans... non non ma p'tite dame, c'était du curry! Si. Si! Du hot, hein, tant qu'à se planter de pot...
Ben vous savez pas quoi? Ma foi c'était pas dégueux, comme un petit goût de biryani de derrière les fagots, tiens!


Bref, tout de suite après, ça ne m'a pas empêchée de réussir parfaitement mes petits pains au sarrasin, un délice! En ce moment je claque de la farine de blé noir un peu partout... dans mes béchamels, ma pâte à pizza, mes panures et même mes cookies! Yummy!

Je vous laisse en compagnie de Juliette (et oui, encore... en même temps comme on dit "où il y a des chaînes, il y a du plaisir!") (ouch! aille! C'était pitêtre pas ça en fait l'expression). Donc Juliette nous chante "Jean-Marie de Kervadec", une belle chanson écrite par son ami tout aussi génial: François Morel.
Y a rien qui m'énerve plus que de voir à la téloche un reportage sur la Bretagne où on nous claque un pauvre air gnan-gnan censé me rappeler mon chez-moi. Gast ha gast! Alors je trouve que cette chanson tourne pas mal en dérision ces gros et vieux clichés.

Tu m'trouves trop fun du peace dans ton flex? Tu ne veux plus rien rater de mes folles aventures dobermanèsques? Ben t'as qu'à rejoindre ma page FesseBouc mon bichon, il te suffit de cliquer ici!


Ingrédients pour une dizaine de petits pains

  • 1 cuillère à café de levure de boulanger en grain
  • 210 ml d'eau (donc 210 g)
  • 200 g de farine de sarrasin
  • 200 g de farine
  • 2 cuillères à café de sel
  • des graines de sarrasin pour décorer les pains

Comment qu'on fait?

  • Dans un saladier, diluer la levure avec l'eau légèrement tiède et laisser reposer 10 à 15 minutes.
  • Ensuite, verser les deux farines par-dessus et enfin le sel.
  • Bien mélanger et pétrir à la main une bonne dizaine de minutes (ou au robot avec le crochet pour les feignasses dans mon genre).
  • Couvrir d'un linge humide et laisser poser une grosse heure et demie minimum.
  • Une fois que la pâte à pain a gonflé (avec la farine de sarrasin ça gonfle un peu moins), on dégaze (ce qui ne veut absolument pas dire qu'on relâche les sphincters... en même temps, z'êtes chez vous, vous faites ce que vous voulez!) et on forme des petites boules de pain qu'on dépose sur des plaques à biscuits légèrement farinées. On humidifie un petit peu les petites boules (mon dieu que ça a l'air cochon, dit comme ça!) et on dépose quelques graines de sarrasin avant de couvrir avec un linge et de laisser reposer à nouveau une bonne heure et demie.
  • On préchauffe le four à 210 C, et au moment d'enfourner, on verse un fond d'eau dans la lèche-frite.
  • Enfin, sortir les petits pains au bout de 15 minutes environ quand ils sont bien dorés.


Bone Appétouze!


lundi 7 avril 2014

Orecchiette aux petits pois et lardons... ou les Pâtes à la Rosa


Bon alors, s'il y a bien un truc qu'on adore grailler à la maison, ce sont les pâtes. Et en matière de pâtes, ma cop's Rosa, elle s'y connaît. Bon, ok, elle est Italienne. Enfin moi j'suis Bretonne c'est pas pour autant que j'bouffe des crêpes tous les jours et que j'me balade avec ma pillig partout.
L'autre jour, Rosa m'a donc préparé des orecchiette aux petits pois, qu'elle a appelées "orecchio machino de la machina"... tu vois, mes compétences en italien sont limitées. Je vais te dire franchement, on s'en fout du nom, par contre, c'était à se taper le cul par terre. Oui, vraiment!
Quand je lui ai demandé sa recette, elle m'a dit "oh tu sais c'est simple, tu mets un peu de ça, et puis un peu de ça aussi si tu veux; et si t'as ça, ben tu mets aussi...". Pfff, ben tiens!


Je me suis quand-même fiée à ce que j'ai goûté et ce que j'ai vu dans mon assiette et j'ai décidé de copier afin de faire meumeumer de plaisir mon suricate de mari au moment du goûtage des fameuses pâtes en forme de berniques. Et je ne me suis pas vautrée! Bon, bien sûr si j'avais eu des p'tits pois frais ça aurait été meilleur mais les p'tits pois dans le potager, c'est pas avant un moment (ceux de l'année dernière étaient divins, on les mangeait crus tellement ils étaient bons!). Et pis c'est vrai, j'ai pas fait ma sauce tomate toute seule comme Rosa, j'ai triché... j'ai acheté un pot de sauce tomate au basilic. Ouais ben t'es pas obligé de cafter non plus.




Allez, sans plus tarder, voici la recette, accompagnée de Juliette "Légende", j'adore cette chanson, ça me file la patate. Vous pouvez suivre mes folles aventures sur FesseBouc en cliquant ici. 

Et je serai présente
au Salon du Blog Culinaire à Paris le 12 avril 2014!!



Ingrédients pour 4 personnes
  • 500 g d'orecchiette
  • 1 petit paquet d'allumettes de lardons natures
  • 1 petite boîte de petits pois (ou deux belles poignées de frais quand t'en auras dans ton jardin)
  • 1 grosse échalote finement ciselée
  • 2 gousses d'ail pressées
  • 1 pot de sauce tomate au basilic (parce que je suis une feignasse mais libre à toi de faire ta sauce tomate toi-même. D'abord.)


Comment qu'on fait?

  • Dans une grande poêle, mettre les lardons à dorer avec l'ail pressé et l'échalote ciselée, sans ajouter de matière grasse (oui, je sais, le gras c'est la vie mais t'vas voir, tes lardons vont rendre bien assez de gras comme ça.) Pas besoin de saler, mais tu peux donner un petit tour de moulin à poivre.
  • Ensuite t'ajoutes la sauce tomate au basilic, tu ajoutes la même quantité d'eau environ; tes petits pois égouttés et tu laisses mijoter doucement une demie heure environ à couvert en remuant de temps en temps.
  • Cuire les pâtes dans une grande casserole d'eau bouillante et salée. Une fois qu'elles sont al'dente, tu les attrapes comme tu peux avec une écumette (ou tu les passes à la passoire, hein, c'est comme tu veux!) et tu les transvases dans la grande poêle pleine de bonne sauce. Tu mélanges le tout, tu remets le couvercle et t'attends encore 5 à 10 minutes que tout ça infuse comme il faut.
  • Un petit peu de parmesan dans ton assiette au dernier moment et hop, le tour est joué!


Bone Appétouze!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...