jeudi 28 mars 2013

Aumônière de saumon


En ce moment j'suis en mode torture, genre: "Pinaise si ça continue je vais ressembler à une baleine cet été en bikini à la plage, faut vraiment que j'bouge mon boule et qu'je freine sur les lichouseries à l'apéro/Rien à cirer d'avoir de la cellulite, d't'façon j'assume mes rondeurs et j'préfère manger du gras parce que j'aime ça et qu'si ça s'trouve demain je s'rai plus là, le gras c'est la vie!"
Tu vois un peu l'état d'esprit très sain qui m'habite? L'esprit de contraction comme dirait ma coupine Sandrine!


La solution que j'ai trouvée, étant donné que j'ai pas le temps d'aller au sport (huf huf), c'est de me mouvoir le soir comme une cinglée devant youtube et un gros barraqué avec plein de musc muscles qui me cause rien qu'à moi, et qui me dit que j'fais du "good job" et de surtout pas "give up". Bon, pour l'instant j'l'ai fait trois fois et UNE seule fois j'ai réussi à ne pas boire  une bière après... Tu vois un peu l'exploit!
Je voudrais pas dire mais le sport at home, c'est vraiment pas mal, surtout que dans l'effort, on n'est jamais à l'abri de craquer une micro loufe, et dans ces cas-là, mieux vaut être seul pour ne pas ternir son image de Princesse aux pétales de fleurs qui sortent des fesses.
Bon, ok, j'm'en vais.
My bad, j'suis chez moi en fait, alors bon, je reviens.


Et puis sinon pour revenir à nos agnals, à côté de ces tentatives de tonicité de mon sexy body; j'ai testé cette recette d'aumônière au saumon trouvée dans mon bouquin Weight Watchers "Les classiques" et que j'ai remaniée juste un petit peu (en fait j'ai enlevé des ingrédients). Eh ben franchement, sans faire ce régime, à chaque fois que je teste une recette, c'est super bon! On s'est régalés, ça avait bien du goût et ce côté croustillant de la feuille de brick, c'était vraiment le petit plus. En plus ça présente vachement bien, donc gros coup de coeur pour cette recette!


Je te propose d'accompagner la recette d'un très bon "Toutoutouyoutouille", histoire de rester décalée jusqu'au bout, je me devais de te mettre ce super tube des années 80! Allez, maintenant, t'as plus qu'à bouger ton corps comme Véronique et Davina...
Si t'as pas encore rejoint le clan des fans du Doberman sur la page Fessebouc créée à cet effet, tu peux encore cliquer ici!
Bien évidemment si tu m'aimes tant et que tu veux lire encore plus d'âneries à la Scarlett's style, il y a mon autre blog "Rendez-vous à Fairlane Drive"!


Ingrédients pour 4 personnes

  • 2 petits pavés de saumon (enlever les arêtes et la peau)
  • 4 feuilles de brick
  • 500 g de courgettes
  • 2 cuillères à café d'huile d'olive
  • 2 cubes de bouillon de volaille (dégraissé ici)
  • 200g de riz (basmati ici)
  • sel et poivre


Comment qu'on fait?

  • Cuire le riz et le réserver.
  • Préchauffer le four à 180C.
  • Pendant ce temps, laver les courgettes, les éplucher et les couper en très fine brunoise (en tout petits bouts). Faire chauffer une poêle avec l'huile d'olive et ajouter les courgettes. Les saler, les poivrer et les laisser cuire 5 minutes environ à feu moyen. 
  • Couper le saumon en petits morceaux aussi et l'ajouter aux courgettes. Laisser cuire à nouveau 5 minutes tout en remuant de temps en temps.
  • Émietter les bouillons de volaille (j'avais jamais vu faire ça avant mais je trouve ça top!) dans la préparation et remuer pour que le mélange s'en imprègne bien. Saler, poivrer et laisser mijoter à feu tout doux pendant encore 5 petites minutes.
  • Prendre une feuille de brick sur le plan de travail et l'humecter avec un peu d'eau à l'aide des mains (pas trop sinon la feuille va se déchirer quand on voudra la plier). Déposer au milieu de la feuille, une part de riz. Déposer par-dessus le mélange courgette-saumon.
  • Former un petit balluchon avec la feuille de brick fermer le tout à l'aide d'une ficèle de cuisine. Poser l'aumônière sur une plaque à biscuit recouverte de papier sulfurisé.
  • Recommencer l'opération avec les 3 autres feuilles de bricks, et enfourner à 180C pendant une dizaine de minutes. Attention, pour que les bricks ne brûlent pas trop vite et que l'intérieur soit bien chaud quand-même, je conseille de baisser la grille du four un petit peu.
  • S'il reste un peu de farce, on peut la garder pour faire des bouchées apéritives!


Bone Appétouze!

Article à la Une cuisine sur Hellocoton

Article à la Une catégorie salée sur Libéfood

jeudi 21 mars 2013

Cookies moelleux à l'Halva Vanille


Halva vanillé???? Mais c'est quoi ce truc? Un truc branchouille que la Scarlett mange pour se la péter? Un ingrédient introuvable histoire qu'on puisse pas reproduire la recette, c'est ça, pitêtre?
Meuh non, tout de suite les grands mots! Comme si j'étais du genre à manger des trucs trendy... j'suis pas dans l'move, moi. L'halva c'est un truc qu'une amie m'a fait découvrir y a quelques semaines, c'est à base de pâte de sésame grillé, ça se mange pas mal en Turquie d'après wikibidule et surtout on en trouve dans les supermarchés, alors tu vois!
Et je peux te dire que l'halva dans les cookies, c'est terrrrrrrrriblement bon! Et t'oublie pas de rouler les "r" de "terriblement" façon Tino Rossi, s'il te please.


J'ai modifié quelques ingrédients de la recette de Stéphanie du super blog "Délices de Tunis et d'ailleurs", en plus c'est une Bretonne alors autant dire (en toute objectivité) que son blog est génial.
Bref, les cookies moelleux à l'Halva vanillé sont tout simplement divins et c'est pas les poulettes Rosa et Eva qui diront le contraire.... hein les filles?! Et puis niveau goût, ça change vraiment des cookies qu'on a l'habitude de grailler.


 Je vous propose d'écouter Pearl Jam avec "Just Breathe" pour accompagner la recette! Une belle chanson qui détend, qui file un peu le bourdon mais qui fait du bien en même temps.


Ingrédients
  • 70 g de beurre demi-sel mou
  • 130 g de vergeoise brune (ou de cassonade)
  • 1 oeuf
  • 220 g de farine (ici de la T55)
  • 100 g de Halva vanille
  • 1 sachet de levure chimique
  • sésame, pralin... (pour la déco)

Comment qu'on fait?
  • Préchauffer le four à 180C
  • Mélanger le beurre et la vergeoise avec un fouet dans un saladier.
  • Ajouter l'oeuf et mélanger à nouveau. Incorporer la farine et la levure, mélanger encore.
  • Émietter l'halva et l'ajouter dans la préparation, malaxer pour obtenir une grosse boule de pâte homogène.
  • Former des petites boules de pâte et les déposer bien espacées (attention, elles vont beaucoup s'étaler) sur une plaque à biscuits recouverte de papier sulfurisé. 
  • Déposer un peu de sésame ou de pralin sur le dessus de chaque cookie en appuyant légèrement pour bien les coller sur la pâte.
  • Enfourner entre 5 et 8 minutes. Les cookies doivent sortir encore mous du four, les laisser refroidir (ils durciront un peu en refroidissant) et les conserver au frais dans une boîte métallique.
  • Moi j'ai fait trois fournées, pour la première, j'ai réalisé des grands cookies avec le sésame dessus, pour la seconde j'en ai fait des petits avec du pralin sur le dessus; et enfin pour la troisième fournée j'ai ajouté quelques morceaux de chocolat noir dans la pâte et j'ai fait des mini-cookies.

Bone Appétouze! 

A la Une sur Hellocoton en cuisine

A la Une sur Libéfood en sucré


vendredi 15 mars 2013

Le Mug Cake au Chocolat qui fait "bloup bloup"


Viens ici mon petit que je te raconte la véritable histoire du Mug Cake au Chocolat qui fait bloup-bloup!

"Once  upon a time, une charmante jeune femme décida de réaliser pour se la péter, un mug cake au chocolat.
Devant les yeux z'éblouis (par sa beauté of course) et z'ébahis (par son intelligence) d'un Suricate et d'une Langoustine, la Princesse Scarlett (parce que c'est comme ça qu'elle s'appelâte) se mit bien vite à la tâche.
Munie de son fouet (ffffffiou: bruit du fouet) et de son plus beau tablier (celui avec Kate et William dessus), elle commencit à préparer les ingrédients.
Quelques minutes à peine lui fallusse (hu hu) pour réaliser l'appareil au chocolat.
Avec un petit sourire au coin des lèvres, elle versa la précieuse mixture dans son plus beau mug, celui offert par "Couic" et son menu startiflette il y a de ça bientôt 13 ans.
Avec toute l'attention nécessaire pour ce genre d'opération, à la manière de Docteur Mamour quand il dépiote le cerveau d'un patient, M'mam Scarlett posût délicatement sa précieuse tasse Marge Simpson sur le plateau du maille-cro-wouaive.
Clac, fit le bruit de la porte, et vuiiiiiiiiiiiii fit le moteur de la bêêêêête.
Shliiiiiiiiing!
Aussi fière qu'un Bar Tabac, la Scarlett ouvrasse la fourmi cro-onde non sans oublier le petit clin d'oeil aux deux pèsktateurs en transe.

Et là, ce fûme le drame!
"Bloup bloup" fit le mug cake..
"Et merde!" dit la Scarlett

Avec cette recette et cette histoire, je participe au concours de la pétillante Galou du blog Once upon a cook, et qui, j'espère, appréciera ma prise de risque (huf huf) et mon humour. 



Bon... ceci dit, comme dirait Sabine:  "j'ai tout mangé le chocolat!"
Parce que même si c'était cru sur le dessus et dans le fond, trop cuit au milieu et sur les côtés; c'était rudement bon! Et on a tout mangé!
Et puis je ne vais pas m'arrêter sur un échec, ce serait mal me connaître! C'est ça aussi être blogueuse culinaire, c'est tester, foirer, re-tester, re-foirer... et soudain: Twingo, Bingo, Jeannie Longo! Enfin!

C'est pour ça que je te file la recette que j'ai trouvée chez l'adorable Marion du blog Novice en Cuisine, et qui, elle, a réussi son mug cake parfaitement bien! Je vais suivre ses petits conseils pour une prochaine tentative, à savoir remplir seulement à moitié le mug et non aux 3/4...

Je vous laisse en compagnie ds Kingsem et "Louie Louie"!! Enjoy les agnals!





Ingrédients
  • 4 cuillères à soupe de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 4 cuillères à soupe de sucre
  • 1 oeuf
  • 3 cuillères à soupe de cacao en poudre
  • 3 cuillères à soupe de pâte à tartiner au chocolat
  • 3 cuillères de soupe de lait
  • 3 cuillères à soupe d'huile
Comment qu'on fait? 
  • Mélanger tous les ingrédients ensemble dans un petit bol ou saladier. 
  • Verser dans un mug jusqu'à la moitié.
  • Mettre 45 secondes au Micro-Ondes puisance 800 W (et si tout va bien ça blou-bloupera pas)
  • Attendre un peu avant de déguster  

Bone Appétouze! 

nutella, mug cake, gâteau, dessert, chocolat, cacao 

mercredi 13 mars 2013

Macarons au Citron

Alors moi je suis complètement raide dingue de tout ce qui contient du citron: les plats salés, les desserts, les lichouseries... tout!
Forcément, quand je fais des macarons au citron, personne d'autre n'a le temps de les goûter parce que j'ai déjà tout graillé! Comment ça, je ne suis pas partageuse?? Faudrait pitêtre pas oublier que c'est moi qu'j'a sué sang et eau pour les confectionner. Je les ai bien mérités, mes 20 macarons!

Cette recette, je ne l'ai pas inventée, hein, même si je suis extrêmement fute fute comme mammifère, je ne suis pas encore assez douée pour ça.
C'est une recette de l'Atelier des Chefs, les cours en live et en l'occurrence en différé à l'époque pour moi, afin d'être sûre de pouvoir mettre en replay au ralenti façon Pat Le Guen. Oui, bon, parce que rappelons-le, je suis une fausse blonde; et je ne percute pas toujours certaines subtilités dans le langage gastronomique.

D'ailleurs, ça me fait délirer dans les émissions genre Mastertruc ou Toptruc, quand les candidats parlent de menus gastro : "Ouais, j'vais leur faire un menu gastro de derrière les fagots!"... Gastro ou gastronomique mon gars?? Nan parce que pour moi la première proposition, c'est pas forcément celle qui me fait rêver quoi, je pense tout de suite smecta, immodium ou encore adiaril... Entrée, plat, dessert! Super le menu!


Pour la base des coques, c'est la même que sur mes autres recettes de macarons alors je t'ai mis le lien plus bas, pour simplifier le truc.
Également disponibles  sur mon blog, les macarons au chocolat noir et les macarons aux épices de Noël.
Je vous laisse en compagnie de la charmante et pétillante Juliette et sa "Maudite clochette". J'adooooOOOOooooore Juliette et son univers!

Vous pouvez aussi retrouver mes folles aventures Dobermanèsques sur ma page Fessebouc ou vous abonner à ma newsletter pour recevoir mes articles directement dans votre boîte mail.
Et enfin, si ça vous branche, j'écris aussi sur mon ancienne vie aux USA, dans mon autre blog qui s'appelle Rendez-vous à Fairlane Drive!



Ingrédients pour les coques (environ 40 coques soit 20 macarons)
  • 150 g de poudre d'amande
  • 210 g de sucre glace
  • 130 g de blanc d'oeuf
  • 90 g de sucre en poudre
Comment qu'on fait les coques?
Pour ça je te suggère de suivre mes explications very fastoches sur ma recette de base ici


Ingrédients pour la crème au Citron
  • 125 g de sucre
  • 100 g de beurre salé (ou non salé) à température ambiante
  • 2 citrons
  • 1 oeuf
  • 2 jaunes d'oeufs
  • 1 feuille de gélatine

Comment qu'on fait la crème au citron?
  • Faire tremper la feuille de gélatine dans un bol d'eau froide.
  • Mettre une grande casserole d'eau à bouillir. 
  • Pendant ce temps, zester les citrons et les presser. Réserver le tout.
  • Dans une plus petite casserole (l'idéal, c'est une casserole pour faire les sauces, ou une cuve en inox), mettre le jus de citrons, les zestes et le sucre; et mélanger le tout au fouet. Ajouter les oeufs, et poser la casserole sur la casserole d'eau bouillante. Fouetter énergiquement jusqu'à ce que le mélange double de volume, et soit bien lisse (il faut un petit peu d'huile de coude).
  • Retirer du feu et incorporer la gélatine essorée entre les doigts. Fouetter à nouveau jusqu'à ce que la préparation tiédisse.
  • Ajouter petit à petit le beurre, toujours en fouettant et laisser refroidir la préparation avant de la mettre au frigo pour complet refroidissement.
  • Avant d'assembler les macarons, fouetter une dernière fois la crème au citron pour qu'elle soit bien homogène.
  • Mettre l'équivalent d'une cuillère à café de crème (ça varie selon la taille des macarons) sur une coque, et fermer avec une seconde coque de taille identique. Mettre les macarons au frais. Et les déguster seulement le lendemain.

Bone Appétouze!

macaron, citron, dessert, mignardise, amande, oeufs



Article sélectionné à la Une recettes sucrées de Libéfood
 

lundi 11 mars 2013

L'interview de me, myself and I... mon Interview, quoi!

Ah ah ah, j'adore ce mot "interview", ça fait crâneuse un peu. Enfin ça fait crâneuse en français, parce qu'en anglais, interview, ça veut dire entretien... tout de suite, ça fait moins classe!
C'est ma seconde interview alors j'ai décidé que maintenant, cher lecteur, tu pouvais me vouvoyer. Qu'est-ce t'en penses? Hein?
Bon, c'est du douzième degré, tu te doutes, tout comme mes réponses à l'interview réalisée grâce à la charmante Joëlle du site Attitudes News!
Quand elle m'a proposé de me poser quelques questions (indiscrètes), j'étais folle de joie et super fière!



 Tu vois? Folle de joie et super fière, j'te dis!
Comme tu peux le constater, nous somme plusieurs dans ma tête...
(Et snood-bonnet home made s'il te please!)

Voici donc sans plus tarder l'interview de "Me, Myself and I" !

Pour lire la suite, tu cliques ici ou sur l'image juste au-dessus!




Si tu veux lire ma toute première interview, tu cliques ici, et surtout attarde-toi après sur les commentaires de mon article, il y en a deux ou trois qui valent leur pesant de cacahuètes!

Je vous laisse en compagnie de David Bowie et Ziggy Stardust! Eh oui, car today's the day, mon charmant chanteur préféré sort son tout nouvel album et comptez sur moi pour aller faire l'acquisition du précieux... mon précieux!!!!

Dobermanement vôtre,
Scarlett

jeudi 7 mars 2013

Et si on mangeait les germes de lentilles? (tuto pour les faire germer inside)


T'as dû remarquer dans mes derniers articles que je te parlais pas mal des germes de lentilles pour décorer des petites soupes, ou encore pour donner une petite touche sympa sur une bouchée apéritive.
Alors beaucoup m'ont demandé où je trouvais ces fameuses lentilles germées, ou bien encore si j'étais devenue paisseuse de trucs verts afin de faciliter mon transit?
Bon, il est vrai que je vous parle avec beaucoup d'amour d'humour de mes tribulations intestinales dans ce blog, mais non, rassurez-vous, je ne broute pas des germes pour évacuer un bouchon.
Et pour ce qui est de "où les trouver", j'aurais bien une réponse... très peu courtoise (hu hu), mais je doute que certains apprécient mon treizième degré...Enfin, t'as pitêtre une petite idée de l'endroit, non?
Han! S'insurgent les coincés du popotin (puisqu'on en parle), non mais vraiment!


Alors d'abord, pour répondre sérieusement à la première question,
je ne les ai pas trouvées mais je les ai faites germer, chez moi comme une grande. Avec la complicité bien évidemment de mon héritière de fille, j'ai nommé la Langoustine. Et même que c'est méga fastoche, pas besoin de matos spécifique, si ce n'est un peu de coton... et encore je suis qwasiment certaine qu'on pourrait s'en passer. Bon, par contre, il faut des lentilles, hein, sinon ça marche pas, tu te doutes.


Pour ce qui est de la seconde question,
je ne les mange pas pour être trendy, mais parce que je trouve ça fun! C'est un peu comme la première fois que tu broutes une capucine de ta vie, tu trouves ça rigolo, mais tu ne trouves pas ça transcendant (du moins pour ma part).
Mais bon, c'est fun j'te dis.

Et puis moi, j'ai cette manie de vouloir tout faire pousser (remember les pépins de citron et les noyaux d'avocats). C'est extraordinaire de voir l'évolution d'une simple lentille! Tous les jours tu observes, tu scrutes, tu attends que le germe sorte, et paf, ça pousse, ça pousse!
En plus, les lardons, ils adorent faire ce genre d'expérience, pas besoin de beaucoup de patience puisqu'on a un résultat en peu de jours.


Voici donc le pas à pas pour faire germer des lentilles, featuring the Langoustaïne

Il faut d'abord te munir d'un peu de coton que tu humidifies avec de l'eau.


Puis tu déposes ce coton dans le fond d'un pot, d'un ramequin, d'un bol, d'un verre... peu importe. Nous, on a choisi de faire pousser tout ça dans des petits porte-sachets de thé colorés pour donner un petit côté color block et déco dans la casbah.


Déposer quelques lentilles sur le coton mouillé. Il n'y a pas besoin de les recouvrir.
Vérifier régulièrement les petits pots, il faut que le coton reste un peu humide.


Au bout de quelques jours, le germe sort enfin de la lentille.


On peut déjà couper le vert de lentille et le consommer, ou bien on peut être patient et attendre encore quelques jours...


 Là, les germes sont parfaits, prêts à être dégustés!


Et puis... si on n'aime pas ça, on peut toujours s'en servir comme d'une plante verte!


Et si on lui trouvait un petit nom, à notre plan de lentilles? Une idée? 


 Voilà,maintenant il n'y a plus qu'à les déguster, ou à décorer nos petits plats!

Ou bien en déco sur mes soupes froide de Carottes à l'orange


Si l'Art de faire germer des trucs te plaît, je te suggère de jeter un oeil à mes deux autres article qui t'expliquent:

"Comment obtenir de beaux citronniers en gardant les pépins de citron"



On écoute Camille avec "Cats and Dogs", choix du Suricate qui trouvait que ça accompagnerait parfaitement l'article. Il n'avait pas tort!

Vous pouvez retrouver toutes mes aventures Dobermanèsques sur Facebook en rejoignant ma page, ou vous pouvez vous inscrire à la Newsletter!

Et si vous voulez découvrir ou redécouvrir mon autre blog "Rendez-vous à Fairlane Drive", c'est ici que ça se passe!



Dobermnament vôtre,
Scarlett

germes, lentilles, apéritif, entrée, tuto, salade


 

mercredi 6 mars 2013

Bouchées Croustillantes pour l'apéritif


Me voilà de retour après quelques jours sans poster d'articles. Comme tu le sais j'avais l'honneur de recevoir ma Queen Mother quelque temps à la Cour Royale de Sa Majesté Scarlett, Reine de Dobermanie.
Et quand je dis l'honneur, je pèse mes mots.
Parce que la Reine Mère, c'est quelque-chose de la recevoir. Et je ne te parle même pas de l'intérêt que je porte à l'analyse de son comportement au quotidien.
Ah ben si je vais t'en parler en fait.



Ma man-man, elle est extra. Impossible de t'ennuyer quand elle est dans les parages.

D'abord, elle cause. Beaucoup. Encore plus que moi.
Ensuite elle lit. Tout le temps. Elle lit quand elle cause. Elle cause en lisant. Elle lit 12 bouquins quand, toi, t'en lis un seul (et pourtant je lis et vite). Elle te raconte les bouquins qu'elle vient de lire mais que toi, t'as pas encore fini. C'est trop fun!
Elle boit ses 2 cafetières par jour.
Elle tape son code de carte bleue sur les calculatrices dans les restaurants pour payer.
Au bistrot, elle commande un "citron rondelle" au lieu de perrier citron ou de perrier rondelle.
Elle prend les feuilles mortes pour des souris.
Elle kiffe NCIS et elle commente : "Ben oui, c'était évident, c'est lui le méchant!"

Et puis...
Elle joue à la WII chez moi. La dragonne de la manette bien serrée autour de son poignet, elle exécute un petit mouvement de va et viens pour essayer de lancer un galet virtuel dans un océan tout aussi irréel.
Elle n'y arrive pas. Elle s'agite. Ça l'agace.
Lors d'une énième tentative, le mouvement se fait plus brusque.
Avec un geste ample et assuré (hum hum), la manette solidement harnachée au poignet, elle "balance" enfin son galet virtuel dans la flotte. La manette s'envole, le poignet aussi... et son mug de café tout fumant posé sur la table basse juste devant elle? Idem.
La tasse est littéralement projetée, le tapis blanc est maculé de café, le meuble télé n'y a pas échappé,concernant le banc en bois de la langoustine et enfin le carrelage, même combat!

Oui, vraiment, ma Queen Mother, elle le vaut bien.


Me voici donc motherless pour un gros mois. Alors pour balayer mon cafard de la voir partir, je viens te proposer une petite idée pour l'apéro, grâce à ces petites bouchées croustillantes, simples à réaliser, et garnies des restes de ton frigo. Tu peux cuire les triangles de brick en avance, mais t'attends le dernier moment pour les garnir sinon ils vont devenir tout mou-mous!


Aujourd'hui je te propose d'accompagner ces petites bouchées d'un très bon Velvet underground avec "Waiting for the man".
N'oublie pas de liker ma page fessebouc si ça te branche (on y cause, on y rigole) et pour ne rater aucune actualité du blog, tu peux toujours t'inscrire à la newsletter!


Avant de te laisser en compagnie de ma recette, je te rappelle que tu peux aussi aller visiter mon autre blog "Rendez-vous à Fairlane Drive". Mon dernier article parle de ma rencontre avec une star du cinéma (un beau gosse de surcroît)(et avec de la bonne loose inside) dans une rue de Savannah!


Ingrédients
  • feuilles de brick
  • tapenade verte
  • tomates séchées
  • carottes à la Thaïlandaise (dégelées, reste de sachet py-quart)
  • germes de lentilles (oui, encore, mais que voulez-vous, elles germent, elles germent!) ou de la ciboulette

Comment qu'on fait?
  • Découper aux ciseaux des triangles dans les feuilles de brick. Les déposer sur une plaque à biscuits et cuire quelques minutes dans un four préchauffé à 180C. Les réserver.
  • Juste avant de servir l'apéro, garnir les triangles croustillants avec une couche de tapenade, quelques germes de lentille par dessus, puis un morceau de tomate séchée, et enfin quelques bâtonnets de carottes thaï (si t'en as pas, tu tailles des bâtonnets de carottes, tu les laisses mariner dans un mélange jus d'orange, sésame, miel, je suis sûre que ce sera même meilleur).
  • Manger sans tarder pour éviter que les feuilles de brick ne ramollissent.

Bone Appétouze!



Apéritif
, Brick, Carottes, Tomates, lentilles, tapenade 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...