mardi 31 juillet 2012

Chutney de Rhubarbe à la Vanille


Vous êtes chanceux mes p'tits gnous! Alors que je pensais la saison de la rhubarbe finie, voilà-t'y pas que mon p'tit marchand de fruits et légumes en avait, dis donc... faut dire que dans le chnord avec le temps qu'on se coltine, tout est décalé dans les potagers.
Depuis le temps que je voulais faire cette recette trouvée dans mon bouquin "Chutney"aux Editions Solar!!! Oué oh ça va, je sais que j'aurais pu me réveiller plus tôt mais si tu voyais le nombre de recettes qui attendent d'être testées dans ma cocina; c'est simple, c'est Beyrouth dans mon carnet de recettes tout défoncé et tâché de gras.


Et ce chutney alors, il était comment? Eh bien ce n'est pas une surprise, c'était divin! Regarde-moi cette petite rhubarbe toute compotée, elle est mimi isn't it?

Pour l'accompagner, on va écouter Chimène Badi.
Mwouah ah ah ah (rire à la Docteur Mad), que t'es con! T'as vraiment cru qu'on allait écouter ça? Mwouahahahahaha ("Haaaaaan mais elle n'a donc aucun respect pour les grands Artistes français qui savent chanter, c'est pas comme des Mathieu Chedid qui n'ont pas de voix! Mais pour qui elle se prend, celle-ci! Sait-elle au moins chanter?" "- Euh, moi, chanter juste, euh... Joker, je dis D la réponse D, et je prends le super moite-moite"). Au risque de décevoir certains de mes lecteurs, non, nous n'écouterons pas de soupe, mais un bon Johnny Cash qui fait du bien aux oreilles, avec "Cocaine Blues".

Si vous aimez mon blog et que vous ne voulez pas rater une seule miette de mes petites activités, n'hésitez pas à rejoindre ma page Facebook en cliquant ici!


Ingrédients
  • 500 g de rhubarbe environ
  • 140 g de sucre
  • 20 cl de vinaigre de cidre
  • 1 gousse de vanille
  • 1/2 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 1 grosse pincée de sel

Comment qu'on fait?
  • Eplucher grossièrement la rhubarbe et la couper en petits cubes.
  • Dans une casserole, mettre le sucre, le vinaigre et la gousse de vanille fendue en deux dans le sens de la longueur. Faire cuire le tout en remuant bien jusqu'à ébullition. Eteindre le feu, couvrir et laisser infuser pendant 15 minutes environ.
  • Enlever le couvercle, allumer le feu et refaire bouillir le tout; puis ajouter la rhubarbe, le sel et le gingembre. Cuire pendant 1 heure à feu doux en remuant à la cuillère en bois régulièrement et jusqu'à épaississement.
  • Quand le chutney parait assez epais, éteindre le feu, gratter la gousse de vanille et bien remuer pour amalgamer les petits grains. 
  • Verser dans des pots préalablement stérilisés (trempés dans de l'eau bouillante quelques minutes puis retournés sur un linge propre), couvrir et retourner les pots.


Bone Appétouze!

Article séléctionné à la Une de Libéfood

dimanche 29 juillet 2012

Pâte Brisée Facile et Inratable

Ahlala ce week-end, c'était pas mal la culino-loose! Entre un Gâteau "nuageux" qui se transforme en flan trop cuit qui fait "pschiouttt" en sortant du four, et un espuma "J't'arrache la tronche" beaucoup trop fat et immangeable; j'avais un peu le moral dans les tongs. Il me fallait donc un truc inratable à popotter, histoire de retrouver mon égo et de grailler enfin quelque-chose de delicious!
J'ai alors fait une tarte avec les légumes du potager (courgettes, ciboule rouge, et de la feuille de chêne pour accompagner le tout) et les restes du frigo du moment (filets de dinde et fromage). Pour la pâte brisée, j'ai fait comme toujours celle proposée dans mon bouquin "Larousse de la cuisine facile" et je peux vous garantir qu'elle est ultra simpeul et surtout surtout, impossible de se gauffrer sur ce coup-là!

Pour préparer cette pâte, on écoute Nougaro avec "Les Mains d'une Femme dans la Farine". Enjoy mes p'tits gnous!
{Et au fait... si vous aimez mon blog, vous pouvez aussi me suivre sur Facebook en cliquant ici.}

Ingrédients
  • 220 g de farine
  • 1 oeuf
  • 80 g de beurre demi-sel fondu
  • un peu d'eau
  • 1 pincée de sel
Comment qu'on fait?
  • Dans un saladier, mélanger la farine, l'oeuf, le sel et le beurre fondu avec une cuillère en bois pour commencer puis avec les mains. Mouiller avec un tout petit peu d'eau pour faciliter le pétrissage. Bien malaxer le tout jusqu'à l'obtention d'une pâte bien homogène.
  • Former une boule et la fariner légèrement.
  • Laisser reposer 1 heure à température ambiante.
  • Une fois ce temps passé, sur le plan de travail fariné; abaisser la pâte et la déposer sur un moule beurré et fariné. La piquer à l'aide d'une fourchette et la garnir selon les goûts avant de l'enfourner dans un four chauffé à 180C. Pas besoin de la cuire à blanc, c'est ça qui est top!
Bone Appétouze!

jeudi 26 juillet 2012

Petits Choux à la Crème de Sardines, sauce Coriandre Citronnée


Voilà une recette qui va vous épater parce que ça en jette un max alors que c'est very fastoche à réaliser. Et là tu te dis, tiens tiens c'est quand même la classe à Plougastel Daoulas que de présenter ce genre de lichouserie en entrée ou en apéro; si c'est facile, je me lance! Eh bien tu aurais tort de t'en priver... parce que si moi, fausse blonde, j'y arrive; ben toi aussi mon bichon.
C'est une idée que j'avais trouvée dans un magazine il y a un paquet d'années (bon j'exagère, il y a pitêtre 4 ans) et que je n'avais pas refaite depuis bientôt deux ans, rapport au fait que je galérais pour faire les choux parce que j'avais pas de poche à douille digne de ce nom. Mais ça, c'était avant. Oh tu m'vois venir là, et t'as raison, parce que maintenant, j'ai la super poche à douille en silicone de chez Attitude News. Pan dans les dents!


J'ai voulu jouer avec les différentes douilles et j'ai trouvé rigolo l'effet "bouclettes" à la Polnareff 's style (enfin Polnareff jeune, entendons-nous bien du temps où il se faisait faire "une indéfrisable"). Tiens, look un peu de plus près, il est trognon mon chou, n'est-ce pas?


Dans la recette originale, le chou reposait sur une sauce au cresson. Moi j'ai préféré préparer simplement une sauce coriandre citronnée, ça donne un petit coup de peps au tout. Et puis, la mettre dans une pipette, ça permet à chacun de doser à son goût. Ça termine pas mal le visuel aussi, qui du coup claque des fesses!
Juste pour la petite info, la serviette, c'est ma mamie qui l'a brodée. Elle assure Anne-Marie, non?

Pour accompagner notre joli petit plat, on va écouter Nina Simone avec "I want a little sugar in my bowl", tu sens tout ce velours dans sa voix, hmmmmmm, c'est trop bon?!
Vous pouvez suivre mes activités en me rejoignant sur ma page Facebook ou bien en vous inscrivant à la newsletter dans la colonne de droite.



Ingrédients pour une douzaine de petits choux
  • 12 cl d'eau (120 grammes)
  • 75 g de farine
  • 2 oeufs
  • 50 g de beurre demi-sel
  • 2 citrons non traités
  • 1/2 botte de coriandre
  • 2 boîtes de filets de sardines à l'huile de bonne qualité
  • 20 cl de crème liquide entière (bien froide)
  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
  • quelques brins de ciboulette

Comment qu'on fait?
  • Commencer par préparer les choux. Préchauffer le four à 200C. 
  • Dans une casserole, faire chauffer l'eau avec le beurre, bien mélanger. Une fois que ça commence à bouillir, retirer du feu et y ajouter la farine en une seule fois. Mélanger à la cuillère en bois, puis ajouter les oeufs, un par un et mélanger à nouveau à la cuillère puis avec un fouet pour enlever les grumeaux et afin que la pâte soit bien homogène.
  • Remplir la poche à douille Attitude News de cette préparation et former des petits tas sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfourner pour environ 15 à 20 minutes.
  • Une fois les choux cuits et bien dorés, les laisser sécher dans le four éteint, porte entrouverte.
  • Continuer avec la crème de sardine. Enlever la peau et les arêtes des petits poissons et déposer le tout dans un mixeur. Ajouter le jus d'un demi citron et mixer un maximum. Réserver le tout dans un saladier
  • Pendant ce temps, monter la crème très froide en chantilly (moi j'ai un peu merdé sur cette étape car ma chantilly cette fois n'a pas bien pris... étrange, étrange) et l'amalgamer délicatement aux sardines. Ajouter la ciboulette finement ciselée et mélanger avec précaution. Mettre au frais.
  • Pour la petite sauce, mixer la coriandre avec l'huile d'olive et le jus du citron et demi restant. Filtrer pour enlever les petits morceaux de coriandre. Appuyer sur des pipettes pour y intégrer la sauce citronnée.
  • Pour le montage, déposer un chou sur une assiette, lui couper le chapeau, le "farcir" de crème de sardine. Le fermer et y planter une pipette de sauce coriandre citronnée. Déguster bien frais.
 

Bone Appétouze!

mercredi 25 juillet 2012

Comment obtenir de beaux Avocatiers en gardant les noyaux d'Avocats

Je fais pousser des noyaux d'avocats depuis la nuit des temps, et malgré la difficulté de trouver des fruits non traités; c'est toujours avec beaucoup de facilité qu'ils deviennent de jolis petits avocatiers!
Quand j'étais petite, ma maman le faisait déjà de cette façon, j'ai donc repris sa technique très simple, vous allez voir!

Ingrédients
  • des noyaux d'avocats non traités
  • des piques en bois
  • de l'eau
  • des petits verres
  • de la terre ou du terreau
  • un pot
Comment qu'on fait?
  • Pour commencer, il faut enlever les noyaux sans les abîmer, donc ne pas planter un couteau dedans par exemple.
  • Ensuite il faut les passer sous l'eau pour enlever la chair qui reste souvent collée. Bien les essuyer.
  • Planter trois piques en bois à intervalles réguliers (comme sur la photo ci-dessous) dans le noyau.
  • Remplir d'eau (mais pas trop) un petit verre, une verrine, peu importe; et poser le "trépied" dessus. La base (le côté large) du noyau doit tremper dans l'eau mais pas le reste.


  • Laisser de côté dans la maison en veillant à ce que la base trempe toujours dans l'eau. En rajouter si besoin.
  • Au bout de quelque temps (ça peut varier mais au grand maximum 1 mois), la base du noyau se fend et laisse apparaître un germe. C'est une bonne nouvelle! Il faut alors le remettre tel quel dans le verre et attendre que le germe devienne plus grand.


  • Quand le germe atteint la taille de 5 cm environ, le noyau est prêt à être planté dans un pot.


  • On peut metre dans ce pot du terreau ou de la terre tout venant, mais bien humide dans les deux cas. L'important, c'est de laisser le noyau apparent sur le dessus; et de ne planter que le germe ainsi qu'une minuscule partie de la base.
  • Arroser régulièrement aussitôt que la terre devient sèche mais en évitant de trop mouiller le noyau.
  • Au bout d'une semaine ou deux, une tige commence à pousser. C'est mignon, isn'it?


  • Encore un peu de patience et les premières feuilles apparaissent.

  • Enfin très rapidement les feuilles grandissent et se multiplient! Il faut toujours veiller à bien l'arroser pour que la terre ne s'assèche pas. 
Et voilà un bel avocatier!


 Jusqu'à présent, je les ai toujours offerts et je ne sais pas s'ils sont devenus adultes ou même s'ils ont donné des fruits. Mais celui-ci je pense sérieusement le garder! Je vous donnerai de ses nouvelles dans quelques années...

Pour regarder pousser cette petite merveille de la nature, je vous propose d'écouter Simon &Garfunkel avec "The Sound of Silence", une belle chanson toute douce!

Si vous voulez suivre mes charmantes aventures et ne rater aucune actualité, n'hésitez pas à rejoindre ma page Facebook en cliquant ici!

Dobermanement vôtre,
Scarlett

Article à la Une de Libé food

Article à la Une d'Hellocoton




mardi 24 juillet 2012

Verrine toute fraîche de Pastèque au Basilic

Voici une petite recette toute simple, ultra rapide et fastoche à réaliser; mais qui nous a réhydratés hier soir, mon chameau de mari (qui ne boit jamais ou du moins si peu) (attention, il picole pas non plus au change, c'est juste qu'il boit pas, quoi.) et moi (qui boit de l'eau, hein, je vous vois venir avec vos gros boutou coat). C'est une recette que j'ai suivie (bon j'ai un peu changé les proportions) lors du dernier cours live de l'atelier des chefs et qui tombait à point car il me fallait une idée pour le nouveau défi "Saveurs d'été" de Kurt du blog "Un Pas sur Un autre"!


J'avais déjà participé au défi de juillet avec mon taboulé de fruits d'été parfumé à la fleur d'oranger; une recette végétarienne donc et qui plaît beaucoup.
L'astuce cette fois, c'était de trouver une recette qui donne méga envie, qui fait du bien vu la chaleur, une recette rapide et simple, et bien entendu une recette VéGie. Voilà le topo.
Vous allez me dire que c'est fastoche comme challenge. Hein? Ben z'avez pas vu la belle déco maison qui trône sur le côté de ma verrine?! Alors voilà, je dois avoir un QI de pétoncle... donc Kurt, tu m'excuseras, mais j'ai mis une tuile au sésame pour accompagner ma verrine... héhé, y a du blanc d'oeuf et du beurre dedans! Mwouarf! J'y ai pensé en regardant mes photos et après avoir tout dévoré. C'est ballot...

Pour accompagner cette verrine toute fraîche, nous allons écouter Max Romeo avec "Chase the Devil", souvenir de mon déménageur south carolinien sans dents qui a rencontré et bu des verres avec l'artiste dans les années 80 dans un vieux club miteux de la Caroline du Sud! Si c'est pas incroyab', ça!

Si vous avez envie de suivre mes petites activités, n'hésitez pas à me rejoindre sur ma page Facebook en cliquant ici! Ou à vous abonner à ma newsletter en remplissant le formulaire dans la colonne de droite. Vous pouvez aussi tout simplement devenir membre (toujours dans la colonne de droite).

Regarde-moi cette pastèque bien juteuse! Toute cette fraîcheur dans ta face, hu?

Edit: Je voulais juste ajouter que pendant la préparation de ces verrines, j'ai eu en tête cette propagande tirée de l'âge de glace:  "Un dodo n'a jamais froid. La fin du monde ne pass'ra pas." Voyez plutôt...



Ingrédients pour 4 personnes
  • 1/4 de pastèque (une grande)
  • 1 citron jaune non traité
  • 10 feuilles de basilic
  • 15 g de sucre de vergeoise brune

Comment qu'on fait?
  • Enlever la peau de la pastèque. Ôter grossièrement les gros pépins et couper la pastèque en tout petits cubes. La réserver dans un saladier.
  • Zester le citron (environ la moitié) très finement et l'ajouter à la pastèque. Y verser également un peu de son jus (pas trop non plus)
  • Ciseler finement le basilic après l'avoir passé sous l'eau et épongé, l'ajouter aussi à la pastèque.
  • Enfin, ajouter le sucre et mélanger délicatement. Mettre au frais au minimum deux bonnes heures si l'on veut un dessert rafraîchissant.
Bone Appétouze!

lundi 23 juillet 2012

Ma poche à douille en silicone Attitude News


Yepeeeee! C'est avec joie que je vous annonce mon premier partenariat, avec Attitude News! Yes! Bon, je vous cache pas que je suis super méga ravie et flattée qu'on s'intéresse à mon blog. Et puis bon, vu mon humour au ras des pâquerettes et mon vocabulaire très recherché gravitant toujours autour des fesses; on aurait plutôt imaginé Manis ou Lotux... mais non. Comme quoi, mes recettes sont aussi appréciées que mes vannes. Heum.
Et pis, je dois vous dire que j'adooooOOOOOoooore recevoir des cadeaux! J'ai vraiment été gâtée avec cette poche en silicone et ses 6 douilles; ça va me changer de mes sacs congélation qui me dépanaient à grand coups de "biiiiip de biiiiiiip". Maintenant je vais pouvoir bosser comme une pro et sans gros mots!

Regarde-moi ces petites douilles sympatoches qui ne demandent qu'à bosser!

Tu veux en savoir plus sur cette superbe poche à douille? Lis un peu le descriptif de la boîte!

 Comment ça, tu causes pas l'english, toi?
Ce n'est point graffe Steffie, il suffit de demander... 

Alors? Verstanden, cappice? 
J'aime surtout quand ils disent "résistante", oui, parce que chez moi, c'est important!
Facile à laver, c'est rudement bien aussi, parce que j'ai horreur de faire la vaisselle.
Queuwoâ? Elle passe au lave-vaisselle? Bon, là je crois que j'suis raide love-love! "Méfie-toi petite poche à douille, je vais te casser tes p'tites pattes arrières". Hum. Pardon.

Bon, et qu'est-ce que vot'charmant Doberman va bien pouvoir vous préparer avec ce trésor? Hin hin, mystère et boule de pue, réponse avant la fin de la semaine, juré. 
Par contre je sais ce qu'on va écouter pour l'occasion. Ce sera David Bowie, le grand David, mon David; avec "Ziggy Stardust", oh yeahhhhh!

Pour finir, je voudrais remercier ma maison de disque, mon producteur, ma famille, le metteur en scène et bien entendu et surtout : Attitude News sans qui je n'aurais jamais eu ma poche à douille en silicone! Merciiiiiiiiiii. (clap clap clap standing ovation de la foule en délire).

Si vous voulez suivre mes charmantes aventures et ne rater aucune actualité, n'hésitez pas à rejoindre ma page Facebook en cliquant ici!

Dobermanement vôtre,
Scarlett

jeudi 19 juillet 2012

Courgettes Farcies au Boeuf épicé


Quand on est rentrés de Bretagne l'autre jour, ça a vite tourné au drame. Disons que j'avais bien remarqué que mes futes me collaient un peu plus aux bonbons rapport à toute la graisse salée et l'andouille de Guéméné que j'ai pu m'enfiler à l'apéro. Certes me direz-vous on n'a qu'une vie, autant profiter des lichouseries breizhonneg style. Sauf que. Quand je suis rentrée à la casbah, j'ai posé mes fesses sur le trône royal de "Sa Majesté la Farting Mother" (autrement dit moi), et j'ai explosé la cuvette en plastoc 16 carats. J'exagère, je l'ai fendue. Triste réalité de ma "fat attitude" de ces derniers temps, même mes chiottes me rappellent à l'ordre.
Me voilà donc résignée à me faire coincer la céllulite à chaque fois que j'ose poser mon séant (et ma pêche) sur le dit trône; en attendant que mon Prince Charming daigne remplacer l'attirail.
Et comme un fait exprès, les courgettes de la taille de gourdins hurlaient dans le potager "mais mange-nous gast ha gast!". C'est qu'elles aussi avaient pris du bon temps pendant les vacances!

C'est donc avec une évidence même, que je partage avec vous une recette tout légère et toute simple; mes fameuses courgettes au Boeuf épicé; autrement appelées les "Courgettes Farcies aux Steaks Hachés qui font Roter". Oui oui, tu as bien lu. Mais j'ai pas osé mettre ça dans le titre. Bon, mes steaks, vous commencez à bien les connaître; tant ils sont appréciés par vous, toi, nous. La recette des steaks c'est ici et en plus y a une histoire sympatoche qui va avec.

Pour accompagner cet article tout en légèreté, je propose d'écouter Juliette (encore, oui, mais c'est tellement bon!) avec "Mémère dans les Orties". Z'avez reconnu la douce voix masculine?

Ah, et n'hésitez pas à me rejoindre sur ma page Facebook en cliquant ici!

Ingrédients pour 2 personnes

Comment qu'on fait?
  • Préchauffer le four à 200C.
  • Préparer la farce de boeuf épicé. Réserver.
  • Laver les courgettes, et les éplucher avec un économe. Les couper en deux dans le sens de la longueur.
  • A l'aide d'une cuillère, enlever les graines. Les saler et les poivrer.
  • Déposer de la farce crue sur les courgettes et disposer le tout dans un plat à four.
  • Enfourner pour environ une demie heure selon la taille des courgettes.

Bone Appétouze!

mercredi 18 juillet 2012

Homard Breton juste Rôti au four

Bon, le chef vous propose aujourd'hui du n'Homard! Mais pas n'importe lequel! Le Homard Breton, donc le meilleur (c'est bien mon petit patafoin, tu commences à assimiler que tout ce qui est Breizhonneg est forcément meilleur; et c'est pas parce que je suis Bretonne que je dis ça. Hum). Du Homard donc, ET tout frais pêché par mon suricate de mari et notre adoré Good Morning Bernard!
Même que le suricate, il nous a aussi rapporté du lieu, parce qu'il a bien amorcé la ligne si vous voyez ce que j'veux dire...disons qu'il y avait de la houle ce matin-là! Huf Huf!
Bon, pas la peine de vous dire qu'on s'est régalés! Deux homard à cuisiner (oui, parce qu'il y en avait un pêché de la veille par le Bernard mais sans le Suricate (tu m'suis?)); c'est donc le loulou qui s'est chargé de la préparation!
T'emballe pas non plus, c'est tout simple à cuisiner...si tu prends pas en compte la session "je découpe le n'Homard vivant en deux dans le sens de la longueur"; c'est super fastoche. Et puis l'épreuve du "il bouge encore alors que l'autre moitié est déjà dans le plat depuis dix minutes"; nan vraiment, c'est Izzy fingueur ine zeu noz!

Alors pour les ceusses que ça intéresse, voici quelques infos en vrac, glanées ça et là auprès du Suricate: 
  • Le homard pesait 900g (celui de la veille pesait quant à lui 800g).
  • Pour attacher les pinces, une fois le homard sorti du casier, ils ont utilisé du chatterton. Ben voui mais comment qu'ils ont fait, ceux-ci, toujours? Ben, ils ont posé la bête sur le pont du bateau, ont maintenu une des pinces avec le pied, afin de bloquer la seconde avec le collant (comme disent les Belges).
  • Et avec quoi qu'on appâte le m'homard? Hein? Eh bien avec de la "bouêt" dixit mon nez-poux qui pense que c'est un mot breton (il sait pas trop, vu qu'il est chti) pour dire un truc du genre "appât qui pue laissé dans la saumure pour bien vieillir et s'imprégner et attirer le homard qui est carnacier". Gneu. Bon comme je suis fute fute et que je ne veux pas vous laisser avec une information inéxacte, j'ai regardé sur internenette et en fait il s'agit de "Bouette" nom masculin qui veut plus ou moins dire ce qu'il pense sauf que c'est du Français et non du Breton. Mais ça aurait pu.
  • Bon allez, je tue pas le suspens, voici sans plus attendre la recette toute simple du Suricate (enfin c'est quand même Good Morning Bernard qui lui a dit comment qu'il fallait faire, mais point de reuz dans l'bourg, tout le mérite ce soir-là était au n'époux!)

Tiens, ben on va accompagner les Homards Sharif avec un très bon Graeme Allwright "La Ligne Holworth"! Tes oreilles te remercieront plus tard, crois-moi!

Ah, et n'hésitez pas à me rejoindre sur ma page Facebook en cliquant ici!


T'as vu comme il est beau avec ses reflets bleus? J'ai eu cette couleur il y a quelques années dans les veuches, mais c'était pas aussi réussi!

Ingrédients pour 4 personnes
  • Deux beaux homards bretons
  • du beurre au sel de guérande
  • un peu d'huile d'olive
  • poivre (pas de sel, pas besoin)

Comment qu'on fait?
  • Préchauffer le four à 200C.
  • Couper le homard vivant en deux, dans le sens de la longueur (bien garder les pinces scotchées, c'est important si on ne veut pas perdre un doigt) à l'aide d'un gros couteau, en commençant par l'enfoncer dans la tête. S'aider au besoin d'un rouleau à pâtisserie pour sur le couteau le couteau. Je sais c'est gore. 
  • Une fois le homard en deux parties, le nettoyer brièvement pour enlever le "jus" suite à la boucherie... vous m'suivez... Et surtout ne pas oublier d'enlever les collants des pinpinces, hein!
  • Les placer dans un plat grand et creux. Les poivrer, les arroser d'un peu d'huile d'olive et enfin déposer des morceaux de beurre sur la chair.
  • Enfourner pour 20 minutes environ.
  • Déguster avec des simples pommes de terre nouvelles du jardin.

Photo et dressage baclés, on comprendra pourquoi... En tout cas la cuisson était parfaite, comme toujours!

Bone Appétouze!

mercredi 4 juillet 2012

Langues Italiennes (lingue)

Quand je pense que dans quelques jours je vais manger du maquereau grillé non-stop... ça sent les vacances, pour sûr! En attendant, c'est pas encore cette année que je ferai la bombasse sur la plage! Je n'arrête pas de manger... En même temps, si je devais pas régaler vos pupilles et vos papilles à travers ce blog, c'est sûr que je n'aurais pas cette sensation de caresser un charpey à chaque fois que je me savonne sous la douche! Voilà c'est de votre faute si cet été je ne poserai pas allongée sur le sable mouillé; mon corps semi-dénudé, hydraté par une vague folle d'une eau à 16 degrés, qui vient s'écraser sur mon corps de rêve, et me faire boire la tasse par la même occasion; juste avant de me faire piquer l'abricot par une vive. Outch. La Bretagne, ça vous gagne!

Bon, et sinon on était en train de parler de Lingue maison. Qu'est-ce que c'est que des lingue? Ce sont des petits biscuits apéritifs italiens (des langues en fait), faits à base de pâte à pain (du moins c'est comme ça que je les ai faits). Tiens je suis sûre que c'est extra, trempé dans un chutney de menthe-coriandre, tu sais cette petite sauce verte servie dans les restos indiens.

Je vous suggère d'accompagner cette recette avec un très bon Alexis HK "La maison Ronchonchon".

Ah, et n'hésitez pas à me rejoindre sur ma page Facebook en cliquant ici!

Ingédients pour 24 Lingue
  • 210 ml d'eau
  • 1 cuillère à café d'huile d'olive
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de sucre
  • 350 g de farine T55
  • 1 sachet de levure de boulanger en grain
  • huile d'olive pour badigeoner les Lingue
  • fleur de sel, sésame, graines de pavot pour la déco.
Comment qu'on fait?
  • Mettre dans la cuve de la machine à pain tous les ingrédients, dans l'ordre de la liste. La levure ne doit toucher QUE la farine, et surtout pas le sel. Choisir le programme "pâte (dough)-pizza" (pour le poids, choisissez 600g ou 1lb). 
  • Au robot, même système que pour la machine à pain, mais pétrir au crochet pendant 7 minutes. environ. Couvrir avec un torchon et laisser le pâton lever jusqu'à ce qu'il double de volume.
  • Une fois la pâte prête, former 2 boudins de 3 cm de diamètre.
  • Couper chaque boudin en 12 portions. 
  • Les fariner légèrement et les aplatir le plus finement possible au rouleau pour former un rectangle de 7cm sur 20 cm plus ou moins
  • Badigeonner de l'huile d'olive au pinceau sur toute la surface de chaque lingue, les piquer à la fourchette, parsemer de fleur de sel, de sésame ou de graines de pavot.
  • Enfourner dans un four chaud à 240 C, sans oublier de mettre un peu d'eau froide dans la lèche frite pour le petit coup de buée. Laisser cuire 5 à 7 minutes.
Bone Appétouze! 

{Article sélectionné par LibéFood }

lundi 2 juillet 2012

Espuma de Nesquik (du Suricate)

Aujourd'hui c'est mon suricate de mari qui régale! Accroche ton caleçon, cette recette toute simple (si t'as un siphon), elle envoie du bois.

Bien entendu c'est moi qui me cogne l'article, mais un jour pitêtre vous aurez la chance (hu hu) de lire les blagounettes du Suricate, chanceux que vous êtes! Pour vous aider je vous mettrai quelques paneaux pour savoir quand rire, j'suis pas non plus une chienne.

Donc, mon nez-poux m'a offert un siphon pour mon Happy-Versaire. Sauf que je n'arrive pas à m'en servir (la truffe)... Alors en bon chef de meute, il a voulu me montrer qui avait la plus grosse (la plus grosse cartouche de gaz pour siphon), et il a dégainé...le Nesquik! T'as bien lu, du nesquik; son aliment principal  après le lait!
C'est basique un suricate.
En attendant, j'ai halluciné, parce que c'était tout simplement une tuerie!

On va écouter de la musique de Suricate pour l'occasion. Alors ça écoute quoi une bestiole comme ça?
Ben ça écoute du Chemical Brothers, du Fatboy Slim, du Foo Fighters ou encore du AC/DC... mais comme c'est moi qui écrit, c'est moi qui choisit!
Alors je choisis les Chemical (parce que je les ai vus en live et que c'est énormissime!), avec "Hey Boy Hey Girl".

Ah, et n'hésitez pas à me rejoindre sur ma page Facebook en cliquant ici!


Ingrédients pour 4 verrines
  • 1 briquette de crème entière liquide de 25 cl bien fraîche
  • 5 bonnes cuillères à café de Nesquik en poudre
  • 1 cartouche de gaz

Comment qu'il a fait le suricate? (texte ci-dessous du suricate himself)
  • Verser la crème dans le siphon, ajouter le nesquik. Secouer comme un foufou.
  • Mettre la cartouche de gaz, secouer, secouer, secouer.
  • En claquer partout dans l'évier pour amorcer le siphon.
  • Pschitter dans des verrines, laver l'évier et déguster.
Bone Appétouze!

dimanche 1 juillet 2012

Tartare de Saumon et mon MMM#1 Bowie's style

Ahah! Mon premier Monday Music Miam! Attention mon agnal, tu ne vas pas être déçu!
Alors le MMM c'est what? Pour faire court, tous les premiers lundi du mois, on cause cuisine ET musique! Une inititive de Chris du blog Cuisine de tous les jours. Un projet que je trouve génial parce que, comme vous le savez mon blog est dédié à la bouffe ET à la musique; et ce, depuis toujours. Et parce  que non, nous ne sommes pas forcément des gourdasses nous z'aut' blogueuses culinaire!

Z'êtes chauds bouillants, je l'sens, z'avez envie d'entendre du bon son, de connaître le pourquoi du pourquoi...allez zou, Pat le Guen, envoie le bouzin! C'est Darty mon kiki!

 {voix de Pierre Bellemare}
"A l'époque où les gamins de mon âge écoutaient les New Kids on the Block, moi je ne connaissais que Pink Floyd, Deep Purple, Dylan, King Crimson, Leonard Cohen ou encore Nougaro (merki man-man pour mon éducation musicale). J'étais donc décalée, rapport aux autres mioches... mais ça c'était avant. Nan, parce qu'après... ben ce fut pire!

J'avais donc 15 ans quand j'ai été secouée dans mon slip et mon p'tit corps, par ce qu'on va appeler "My révoloucheune miousicale". Mon prof de solfège passait son temps à nous faire des blind-test pour évaluer notre culture (la feignasse). Un mercredi aprèm il nous a donc sorti, entre un "4 saisons de Vivaldi" (artichaut, jambon, champis, olives) et un "Boléro de Ravel" (écrit donc, par Ravel); un "Let's Dance de David Bowie".
PAN dans les dents! "euh... mais c'est quoi ce truc?". "Ce truc", ça s'appelle le grand choc musical de ta life ma cocotte!

Je suis devenue totalement fan de Bowie, achetant album sur album, suivant son actualité, lisant ses biographies. Mais tout ça, ça m'a apporté bien plus, car grâce à David (ouais on s'appelle par nos p'tits noms, enfin surtout moi finalement), j'ai découvert d'autres artistes comme Lou Reed (que j'ai eu la joie de voir en concert aux vieilles charrues l'eté dernier) et les Velvet Underground, ou encore Iggy Pop. Autrement dit, je me suis encore plus éloignée des autres djeuns qui écoutaient "2 unlimited" à cette époque...

Si vous êtes intéressés par David Bowie, je vous invite à aller faire un tour sur son site, ou bien à aller sur wikitruc pour en savoir un peu plus.

Mais assez parlé, place à la grande musique! Pour une meilleure écoute des vidéos, je t'invite à couper la musique de fond (Rock'n'roll Suicide), en cliquant sur pause dans le petit lecteur "deezer", en haut à droite du blog. Et si tu veux participer au prochain MMM, tu trouveras les formalités ici" .

Si vous voulez suivre mes charmantes aventures et ne rater aucune actualité, n'hésitez pas à rejoindre ma page Facebook en cliquant ici!

Je t'ai fait mon Top 4 des albums sympatoches, mais dur de choisir vu le nombre!



Allez, tu veux savoir sur quoi je bouge mon corps quand je cuisine?
Je t'ai concocté mon "Top 5 Bowie" en vidéo, enjoy mon bichon!


"Moonage Daydream" ma préférée je pense,
mate un peu son kimono au ras de la salle de jeu!



"All The Young Dudes", une chanson écrite pour moi je pense...



"Seven"...écoute un peu cette voix de foufou!
Cette chanson elle me fait chialer à coup sûr...
Tiens, ben je brais, là!


"I Dig everything"...les tout débuts de Bowie, un vrai délice!



"Space Oddity"...parce que pour résumer,
t'as l'impression d'avoir dix chansons dans une seule!



Et pour accompagner tout ce bon son,
je vous ai concocté un Tartare de Saumon à tomber!


Ingrédients pour 4 personnes
  • 1 pavé de saumon (sans arêtes et sans peau)
  • Huile olive
  • 1 petite échalote
  • Jus de citron vert
  • Sel, poivre
  • Aneth pour la déco

Comment qu'on fait?
  • Couper le saumon en très petits morceaux et le mettre dans un saladier
  • Couper l'échalote très finement, l'ajouter au saumon.
  • Verser par-dessus un filet d'huile d'olive, un filet de jus de citron, du sel et du poivre.
  • Mélanger le tout, couvrir et réserver au frigo. 
  • Servir très frais avec un peu d'aneth pour décorer.
Rock'n'roll Baby!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...