jeudi 24 novembre 2011

Pain aux Céréales

Sachez mes chers lecteurs, que ce pain a une histoire. Pour l'occasion je me propose donc de me transformer en Pierre Bellemare, et il s'agira pour vous d'y mettre toute l'intonation nécessaire en lisant ce qui va suivre.
L'histoire que je vais vous raconter n'est pas du tout sortie de mon imagination, non-non. Comprenez bien que c'est une histoire vraie, basée sur des faits réels et que les personnages ne sont pas du tout fictifs.
Par un beau jour de Novembre, j'avais décidé de préparer quelques victuailles afin de les offrir à mes très chers nouveaux voisins; en guise d'introduction dans le Neighborhood. Mon tablier verni de chez Harrods bien attaché autour de la taille, j'étais décidée à les épater, je les imaginais déjà me surnommer "Bree Vandecamp" tout en hésitant avec sa copine "Gabrielle Solis", qui est nettement plus canon il faut bien l'avouer.
Après des heures et des heures de farfouillage dans mes bouquins de recettes, j'ai fini par trouver THE THING to bake, THE bread aux Céwéales. (NDLR: je me marre en imaginant Pierre Bellemare parler avec l'accent english). Bon, bref, j'étais partie sur un pain aux céréales, plutôt fastoche à faire.
Après le pétrissage au robot et la levée, je me mets à fariner comme une fofolle avec de la bête farine de blé. Et vas-y que je te farine le plan de travail, et vas-y que j'te farine mes mimines, le pain, la plaque de cuisson, les murs, mes cheveux...bref, y avait de la farine partout partout.

Ni une ni deux je te remets un torchon pour refaire lever le tout, quelques griffes par-ci, par-là et PAF au four avec le coup de buée. Comme une pro je vous dis!
Le pain sorti de four, croustillait autant que les croûtes de nez de ma fille, c'est dire comme il était appétissant! Et re-vas-y que j't'emballe ça dans une serviette, que je dépose le tout dans un panier cucu, et que je sonne chez les voisins.
Ding-dong! Pain tout chaud, félicitations, bienvenue, mais rentrez, non non je ne veux pas vous embêter, mais que ce pain sent bon, vous êtes douée, vous êtes formidable, etc etc.
TEN POINTS pour le Doberman!!

Rentrée à la maison je décide d'inviter ma copine Sylvie pour finir le reste de pain. On baffre alors comme des cochones, il n'en reste plus, c'était vraiment un régal.



La conclusion de cette histoire certes très longue, c'est qu'il y a un ingrédient secret dans ce pain aux céréales. Lequel? C'est seulement le lendemain matin que je l'ai découvert. Et j'en ris encore.
Je voulais faire des crêpes, avec la recette de Minicouille. Alors dans un bol, je mets mon reste de farine de la veille (vous savez, celle avec laquelle j'ai fariné comme une fofolle). J'y ajoute de la levure, un peu de sel et je touille avec mon fouet. Et là... grumeau! Gros, énorme grumeau! Pas possible alors que je n'ai pas encore ajouté le lait, me direz-vous... eh bien si! L'ingrédient secret était là juste devant mon nez et se nichait dans le fond de mon paquet de farine.
Une MITE, une GROSSE MITE! Morte. Mais une mite quand même! Je me souviens avoir ri. Beaucoup. "Mais c'est énorme!", dirait Luccini.
Je l'ai avoué à ma copine Sylvie qui m'a dit en rigolant que justement elle ne s'était pas sentie bien après (enfin j'espère qu'elle rigolait). Par contre je ne l'ai pas dit aux voisins et d'ailleurs je ne les ai pas revus depuis... en tout cas s'ils font appel aux "Experts" pour retrouver une trace de mite, je suis foutue, moi la fofolle du farinage intempestif!
La prochaine fois je ferai une galette des rois, hin-hin!

Je vous laisse en compagnie de Nougaro "Les mains d'une femme dans la farine"!

Si vous voulez suivre mes charmantes aventures et ne rater aucune actualité, n'hésitez pas à rejoindre ma page Facebook en cliquant ici!



 Ingrédients
  • 250 g de farine aux céréales
  • 250 g de farine blanche pour pain
  • un sachet de levure de boulangerie en grain
  • 275 ml d'eau
  • 2 cuillères à café de sel
  • 1 grosse mite

Comment qu'on fait?
  • Si vous avez une machine à pain, vous mettez dans la cuve d'abord les liquides, puis le sel, les farines et sur le dessus la levure. Programmez en mode "pâte ou dough"
  • Si comme moi vous avez un robot, dans un petit bol, mélangez la levure et l'eau (tiède). Dans la cuve du robot, mélangez les farines et le sel, et creusez un puit. Commencez à pétrir avec le crochet tout en versant le mélange eau-farine progressivement jusqu'à former une boule qui n'adhère pas aux bords de la cuve. Laissez lever 2 ou 3 bonnes heures sous un torchon. Dégazez avec un tour de crochet avant de former le pain.
  • Pour le façonnage des pains, j'ai choisi des petites boules. Bien farinées à la "mite powder", hin-hin! Je les ai déposées sur une plaque de cuisson farinée elle aussi et ensuite j'ai recouvert d'un torchon pour laisser à nouveau lever, environ 1 heure.
  • Quelques griffes superficielles sur le pain, et hop dans le four préchauffé à 230 degrés. On oublie pas le petit coup de buée en déposant un peu d'eau dans la lèche-frite. Et on laisse cuire environ 25 minutes.

Bone Appétouze!

lundi 31 octobre 2011

"Aux Sorcières Velues", le resto trendy des Méchants



Brunch d'Halloween
(Uniquement sur Réservations)

Menu petite Verrue - 4 euros
Un Jus de Crapaud grand cru 1978
Un Oeil d'Orignal et un Oeil de Gnou, déglacés au Riesling
Une Maman Arraignée et son Héritière

Menu Grosse Pustule - 13 euros
Poussière de Dracula
Deux Graines de Citrouille transformables en Carosse
Un jus de Crapaud grand cru 1978
Un Oeil d'Orignal et un Oeil de Gnou, déglacés au Riesling
Une Patate Pourrie Bio
Une Maman Arraignée et son Héritière

Menu Herpès - 666 euros
Sang d'Amanite Muscaria
Poussière de Dracula 
Lait Caillé de la Gougoute de la Méchante dans Blanche Neige
Deux Graines de Citrouille transformables en Carosse
Un Jus de Crapaud grand cru 1978
Bouquet Garni de Mauvaises Herbes
Un Oeil d'Orignal et un Oeil de Gnou, déglacés au Riesling
Une Patate Pourrie Bio
Pelures d'Ail et d'Echalote séchées au Clair de Lune
Une Maman Arraignée et son Héritière
Fil Dentaire en Bandelettes de Momie (offert par la maison)



Trick or Treat, Smell my Feet!
Happy Halloween Yall!!

Si vous voulez suivre mes charmantes aventures et ne rater aucune actualité, n'hésitez pas à rejoindre ma page Facebook en cliquant ici!

mercredi 26 octobre 2011

Souris d'Agneau Confite au Miel et au Thym

Hier soir, grande première pour moi, j'ai cuisiné de la "Souris d'Agneau". Il y a encore une semaine je ne savais même pas que l'agneau possédait une souris quelque part dans son p'tit corps. Et c'est bien dommage, car le rongeur agnal, c'est meu-meu!
J'ai trouvé cette "recette de bistrot" dans un magazine, et j'ai tout de suite tilté. Du thym, du miel, c'était pour moi!
Mon suricate n'étant pas un grand fan de "mouton" comme il dit, a été enchanté et en a même repris. Résultat, le beau morceau que je réservais pour la photo, est en ce moment même quelque part entre les intestins et le trou des fesses du loulou. Fameux, hé?! Par conséquent ma photo est à chier, mais on saisit bien l'essentiel; il n'en reste plus donc ça a plu!
Vous remarquerez ma splendide assiette en plastoc rose, assiette qui m'a valu la troisième place au concours Masterchef de ma commune, pour cause de mauvaise présentation. Enfin, ça, c'était dans mon dernier rêve... moué... j'ai un Coucou dans la tête, je ne vous l'avais pas dit?
Pour accompagner the Lamb's mouse, écoutons Yodelice avec "Insanity".  Vous m'en direz des nouvelles!

Si vous voulez suivre mes charmantes aventures et ne rater aucune actualité, n'hésitez pas à rejoindre ma page Facebook en cliquant ici!

Ingrédients
  • 2 souris d'agneau
  • 3 échalotes
  • 1 gousse d'ail
  • 4 cuillères à soupe de miel liquide
  • 2 branches de thym frais
  • 50 cl de bouillon de volaille
  • huile, sel, poivre

Comment qu'on fait?
  • Mettre de l'huile dans une cocotte et faire revenir les échalotes coupées en tout petit. Ajouter l'ail haché.
  • Revenir les souris (d'agneau of course) de tous les côtés jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées.
  • Ajouter le miel, le thym effeuillé, le sel et le poivre et faire cuire le tout environ 10 minutes à feu moyen en retournant souvent pour que le miel s'imprègne bien sur les souris.
  • Mouiller avec le bouillon de volaille, couvrir et laisser mijoter pendant 2 heures à tout petit feu.
  • Pour accompagner, j'avais fait un gratin dauphinois méga trop bon dans ton caleçon. Tu veux savoir comment je le fais? Fastoche!
  • J'ai déposé une fine couche de crème dans le fond de mon plat, une couche de patates coupées en demi-rondelles, sel, poivre, ail écrasé, crème, gruyère râpé. 
  • Tu recommences une couche de la même façon, et tu te lâches un peu beaucoup sur la crème que tu ne prends pas light!
  • Au four à 180 C avec du papier d'alu au début sur le dessus, pendant 30 minutes. Puis t'enlèves le papier et tu reclaques au four environ 15 à 20 minutes.
Gratin Dauphinois... pas facile de faire des photos quand il ne reste plus rien!

Bone Appétouze!

lundi 24 octobre 2011

Un petit Poichon, un petit poichon...

Que je vous raconte la dernière de l'Héritière... Miss Gnan-Gnan ne veut plus manger de poisson. Pourquoi? Eh bien tout simplement parce qu'elle a fait le rapport dans sa petite caboche, entre Gérard et Henriette; ses poissons rouges qu'elle nourrit plus qu'il ne faudrait; et l'excellent poisson juste poêlé au beurre, préparé par sa man-man chérie.
Résultat, Mamzelle ne veut rien entendre, elle ne mangera plus de "poichon".
Bon, samedi elle a quand même mangé des sashimis et des makis au resto Japonais...mais tant que ça ne porte pas le même nom et que ça n'y ressemble pas, on dirait bien que ça passe!  Je file acheter une boîte de Captain'Gloogloo!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!


Vous voyez le rapport, vous? (Miam! Tout ce beurre roussi très bon pour la santé!)

Pour ce qui est des champipis, par contre là il faut faire gaffe... La Princesse aurait tendance à s'enfiler tout ce qui lui passerait par la main, bonjour les balades en forêt!
Appétissant, n'est-ce pas? Je vous dis pas le flip quand Miss Gnan-Gnan l'a trouvé, çui-ci!

mercredi 19 octobre 2011

Gâteau au Chocolat et aux Amandes

Voilà une recette de gâteau au chocolat que vous allez adorer! Pour commencer elle est super fastoche à faire; mais surtout, surtout, surtout, c'est un DELICE! Le seul hic, c'est qu'on devient vite dépendant... Aucun problème me direz-vous! Avec l'hiver qui arrive, au moins on va avoir bien chaud dans nos p'tits corps. Du coup, plus de pieds gelés dans le lit, c'est le chéri qui va être content!
Alors, qui remercie-t-on pour toutes ces bonnes calories? Eh ben c'est bibi! Pas la chanteuse, mais bibi le Doberman, ça va de soi! Enfin, si ça se trouve Bibi aussi fait de la bonne popotte (mais tout doucement dans ce cas), elle tient même un blog, et pitêtre bien qu'elle parle de moi dans ses recettes... va savoir!
Pour faire plaisir à mon suricate, et pour accompagner ce succulent gâteau, on va s'écouter non pas Bibi, mais un très bon David Bowie, avec "Rebel, Rebel".

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients
  • 35 g de cacao en poudre
  • 80 ml d'eau chaude
  • 150 g de chocolat noir
  • 150 g de beurre salé
  • 275 g de sucre roux
  • 125 g d'amandes en poudre
  • 4 oeufs, blancs et jaunes séparés

Comment qu'on fait?
  • Préchauffer le four à 180C. Beurrer (beaucoup, hein, les loulous, faut vraiment pas que ça colle) et fariner un moule qui se déboîte.
  • Mélanger le cacao et l'eau dans une grande casserole, ajouter le chocolat noir en morceaux et le beurre en morceaux aussi.
  • Laisser fondre à feu doux en remuant de temps en temps jusqu'à ce que le mélange soit bien lisse.
  • Hors du feu, ajouter le sucre, les amandes en poudre et les jaunes d'oeufs.
  • Battre les blancs en neige bien bien fermes. Les incorporer en deux fois à la préparation à base de chocolat.
  • Verser le tout dans le moule. Enfourner et laisser cuire 45 minutes jusqu'à ce que le gâteau soit ferme et cuit.
  • Laisser reposer 15 minutes avant de le démouler.

Bone Appétouze!

mercredi 12 octobre 2011

Terrine de Poulet (ultra facile)

Coucouille les grosses nouilles! La forme? Moi j'ai bouffé du froasties, je viens de bêcher tout mon nouveau potager, autant vous dire que le Tigre était en moi! Groââooooh!
J'ai eu envie de vous poster une 'tite recette de terrine de poulet de derrière les fagots, vu qu'en ce moment, comme je vous le disais l'autre jour, le pâté, ça me connait.
En plus c'est méga fastoche à réaliser, ça en met plein la vue, c'est à se taper le cul par terre... bref, c'est GAGNANT, comme dirait Borat.
Sur la photo, vous reconnaitrez of course mon délicieux pain au curry et noix de cajou, qui se marie parfaitement avec le poulet.
Et avec ça on va s'écouter un bon Rokia Traoré "Dounia", un peu de douceur dans ce monde de fou-fous!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients
  • 350 g de blanc de poulet
  • 125 g de beurre salé mou
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • 3 oignons nouveaux avec le vert
  • sel, poivre

Comment qu'on fait?
  • Couper le poulet en cubes et le faire dorer dans une poêle avec du beurre et un peu d'huile.
  • Couper les oignons, y compris le vert, et les ajouter au poulet. Saler et poivrer
  • Faire cuire tout ça et laisser refroidir.
  • Dans un robot, mixer le poulet et les oignons, ajouter le beurre, la crème et rectifier l'assaisonnement si besoin.
  • Verser le tout dans un plat à terrine. Déposer une feuille de papier sulfurisé sur le dessus et ajouter des poids (moi je mets des patates ou une boîte de conserve).
  • Claquer le tout dans le frigo pendant quelques heures. L'idéal, c'est de la faire la veille pour le lendemain.
Bone Appétouze!

lundi 10 octobre 2011

Ben, t'étais là, toi?

Bien le bonjour mes Mamouths poilus!
Que pasa? Le Doberman n'a pas posté depuis quelques semaines? Vin dious c'est pas très très sérieux tout ça...
Ben voui mais dans le désordre :
1) J'avais plus internet
2) J'ai déménaché
3) J'ai pas fini de vider mes cartons
4) Je fais du sport 3 fois par semaine
5) Rayez la mention inutile

Mais j'ai une bonne nouvelle pour vous. J'ai gagné au change car dans mon nouveau chez-moi, j'ai une cuisine de dingue, que je me la pète, et que même quelqu'un qui sait pas cuisiner peut faire des plats de foufous!

Sinon je suppose que vous avez remarqué que la déco du blog a changé... fidèle à moi-même je me suis mise à tripatouiller toutes les fonctions, ainsi que la mise en page; et ce, la veille de déménacher. Hin, hin! La truffe! Vous comprendrez pourquoi c'est devenu le bordelouze et que ça ne ressemble plus à rien. Pas de panique, je vais gérer et ranger tout ça dès que je serai plus organisée, poil au pet.

Je vous laisse, je file au sport éliminer le pâté que j'ai ingurgité ces quatre dernières semaines. Et parce que je suis un peu momolle aujourd'hui vu le temps (y a plus d'saison ma p'tite dame), je vous mets Vanessa Paradis et son excellentissime reprise de "La déclaration d'amour". So cute!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

vendredi 16 septembre 2011

Muffins au Morbier et Tomates séchées

Quoi??? Encore des tomates séchées? Mais oui Mioum-Mioum, c'est bon les fruits et les légumes pour ton petit corps!
Et puis, j'ai cet énorme pot de tomates séchées qui ne désemplit pas et qui commence à pelucher vert. Yummy!
Quant au morbier, c'est un fromage bien sympatoche que j'ai dégusté la première fois chez ma coupine Minicouille lors d'une raclette améliorée. Ca shlinguait grave ce soir-là, quel pied!
Pour cette recette, jétais aussi sceptique qu'une fosse à l'idée de mélanger les tomates et le morbier, mais finalement ça se marie plutôt bien.
Je vous conseille d'accompagner ces muffins d'un excellentissime "I'm a man you don't meet every day" des Pogues.Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients
  • 200 g de morbier
  • 150 g de farine
  • 2 oeufs
  • 1/2 paquet de levure chimique
  • 2 cuillères à soupe de crème épaisse
  • 1 cuillère à soupe de lait
  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
  • 6 pétales de tomates séchées
  • 1 bouquet de ciboulette
  • sel et poivre

Comment qu'on fait?
  • Dans un saladier, mélanger la farine et la levure.
  • Dans un autre saladier, mélanger les oeufs, la crème, le lait, l'huile, les tomates séchées coupées en petits morceaux, le morbier coupé en cubes pas trop petits, le sel et le poivre.
  • Verser le tout sur la farine et mélanger très rapidement sans trop travailler la pâte.
  • Remplir des petits moules à muffins beurrés jusqu'aux 3/4.
  • Enfourner environ 15 à 20 minutes dans un four préchauffé à 180C.

Bone Appétouze!

dimanche 11 septembre 2011

Tarte fine aux Abricots

Salut, c'est Tata Suzaaaaaaane!
L'autre jour j'ai fait une tarte aux abricots, j'te dis pas comment elle arrachait la chatte à Jeannie Longo! C'est tonton qui était content!!

Bon, je vous avais dit que je vous tiendrai informés des mots clefs hallucinants que les gens taperaient avant de se trouver sur mon blog... et bien j'ai du nouveau mes cocos! Figurez-vous que quelqu'un a pianoté: "vers qui sortent des fesses", et s'est retrouvé comme par zazar chez le Doberman! Si-si! J'en ris encore!

Je la fais pas longue car il y a un papillon de nuit qui m'attaque, moi; alors qu'on est trois dans cette pièce! Je suis donc obligée de me réfugier dans la cuisine où une baguette fraîche et du camembert au cidre me font la fête. Saloperie de papillon!
Ah et pour la zic, qu'est-ce qu'on s'écoute? Un p'tit Cat Stevens avec son terrible "Father and Son"!!
Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients
  • 1 kg d'abricots environ
  • 1 rouleau de pâte feuilletée
  • 50 g de beurre
  • 100 g de sucre en poudre
  • 30 g de sucre roux

Comment qu'on fait?
  • Préchauffer le four à 180 C.
  • Laver les abricots, le couper en deux et enlever le noyau (ce sera meilleur).
  • Dérouler la pâte feuilletée sur une plaque à four recouverte de papier sulfurisé.
  • Faire fondre le beurre et l'étaler sur la pâte avec un pinceau. Saupoudrer de sucre roux.
  • Poser les abricots tout autour de la pâte, côté bombé contre le fond de tarte.
  • Saupoudrer de sucre en poudre.
  • Enfourner pendant environ 25 minutes. 
Bone Appétouze!

jeudi 8 septembre 2011

Le Sac à dos Poulette version Gâteau d'Annif

Salut les p'tits poux! Vous attendiez avec impatience le making off du gâteau d'annif poulette... le voili, le voilou!
Je vais tâcher de me concentrer car il y a les Wonder Pets à donf dans la maison et autant vous dire qu'ils sauvent  des "animals in trouble" comme des foufous. Superman, Batman et Chuck Norris (tous des mauviettes) peuvent aller se rhabiller à côté des Wonder Pets, c'est moi qui vous le dis!
Ah Ming-Ming, Linny et Tuck, ces supers petites bêbêtes bien sympatoches...j'avoue que j'aurais aimé les immortaliser en gâteau pour l'annif de ma langoustine. Malheureusement, il a fallu faire un choix, et après des nuits entières sans dormir, des jours interminables sans manger (OK, à d'autres, plutôt crever que de sauter un repas); votre humble Doberman a finalement décidé de reproduire le sac à dos fétiche de l'Héritière. The sac à dos poulette qu'elle trimballe partout avec elle et dans lequel je retrouve régulièrement un garde-manger assez conséquent aux dates de péremption plutôt funky.

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!


Comment qu'on fait un gâteau qui déchire tout?

Pour commencer, il faut des bonnes idées. Et des idées, c'est pas ce qui manque dans ma caboche.
Au départ je pensais réaliser le tapis flashy de la chambre de la Princesse, puis j'aurais posé le sac à dos dessus et enfin la cerise sur le pancake, un petit Ming-Ming (ce charmant superzanimal) on top of the Cake. Entre deux j'aurais épousaillé Georges Clooney; David Bowie aurait sorti un album entier consacré à mon intelligence et je serais devenue la taupe modèle préférée de Karl Largueur Pète. J'aime quand un plan se déroule sans accro, moi.

Ensuite, il faut des tonnes de farine, levure, beurre, sucre et oeufs. Parce que ma base je l'ai faite en simple quatre quarts. J'ai cuit au total 6 gâteaux, la veille pour le lendemain. Je les ai emballés dans du film alimentaire et mis au frais, histoire qu'ils ne soient pas trop secs.


Il vous faut aussi de la pâte à sucre et des colorants alimentaires. J'ai tout trouvé chez Alice Délice mais je n'étais pas super contente. La pâte à sucre, passe encore, bien que... Mais les colorants naturels... La prochaine fois je prends du chimique, de la bonne couleur flashy, du rouge qui fait du rouge; du jaune qui fait du jaune, etc.


Vient ensuite l'étape du modelage du gâteau. Avec une bonne scie à pain, c'est l'ídéal. J'ai étalé entre deux couches de cake, une sorte de mousse choco blanc et de la gelée de groseille (comme conseillé sur le site "La popotte de Manue").



Et enfin, voici venu le temps des rires et des chants. Le temps de la pâte à sucre! C'est le moment où t'as envie de dire "OK, j'arrête tout, c'est tout pourri les gâteaux d'annif de toute façon!". Oui, parce que la pâte à sucre, c'est pas aussi souple que la pâte à modeler, alors quand il faut pétrir des plombes pour trouver la bonne teinte...c'est disons...physique!
Pour ma part, je me suis littéralement transformée en sorcière. Attention, pas une p'tite sorcière mimi genre Hermione Granger Miss Gnan-Gnan, non-non. Là, j'étais devenue une sorcière monstrueusement imbuvable, la méchante dans Blanche Neige puissance 30 et en beaucoup plus moche. La verrue sur le point d'éclater, le cheveu hirsute, et la bave de la rage dégoulinant sur tout ce qui bouge...Gnahahahahaha!


Quand je suis enfin redevenue la femme délicate, charmante et sexy que je suis, j'ai enfin pu attaquer les petits détails. J'ai utilisé des piques à brochettes en bois pour assembler les morceaux de gâteaux. La pointe d'un couteau pointu pour les coutures du sac. Le plat du même couteau pointu pour les coutures des yeux. Le plat d'un zesteur à agrumes pour la fermeture éclair. Un emporte pièce pour le blanc de l'oeil et un bouchon de bouteille d'eau pour la pupille.
Enfin pour que tout ça colle sur le gâteau, j'ai utilisé la mousse choco blanc et un peu de miel; sauf pour l'aile verte et l'oeil que j'ai collés avec juste un tout petit peu d'eau étalée avec le doigt.

Voilà, en tout j'aurais mis presque deux jours pour réaliser la poulette, et je dois dire que j'ai encore une fois pris mon pied, même en mode Sorcière, c'était pas si mal!

vendredi 2 septembre 2011

Pain Au Curry et Noix de Cajou


Bien le bonjour mes fidèles mammifères velus! Today, à la demande de The Couz chéwie, le Doberman vous présente le kick ass "Pain au Curry et Noix de Cajou". Petit nouveau dans mon fournil, je peux vous garantir que je renouvellerai l'opération car ce pain a tout d'un grand!
Le seul petit bémol s'il fallait en trouver un, c'est qu'il ne croustille pas. Je ne me l'explique toujours pas mais si vous avez une idée, je suis toute "Wii".
Voilà, je vous laisse savourer une fois de plus de la bonne musique en compagnie des Foo Fighters "Over and Out"...

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients
  • 270 ml d'eau
  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
  • 1 cuillère à café de curry
  • 2 cuillères à café de sel
  • 1 cuillère à café de sucre
  • 450 g de farine à pain
  • 8 g de levure de boulanger en grain
  • 60 g de noix de cajou (à mettre au bip si vous avez une map, sinon comme moi au robot, versez-les un peu avant la fin du pétrissage)

Comment qu'on fait?
  • Mettre tous les ingrédients (dans l'ordre ci-dessus) dans la cuve, sauf les noix de cajou.
  • Si vous avez une map, mettre sur programme "Pâte", et au bip vous rajoutez les noix de cajou.
  • Si comme moi vous avez le robot de la mort, avec le crochet vous mélangez et pétrissez un bon quart d'heure, vous ajoutez les noix de cajou et vous recommencez disons 10 minutes.
  • On laisse tout ça lever quelques heures à l'abri des courants d'air sous un torchon.
  • Une fois que ça déborde presque de la cuve, un peu de farine sur la pâte, on enfonce son poing dedans, et on renverse la pâte sur une plaque farinée. 
  • Vous farinez vos mimines ainsi que la pâte, et vous formez une belle boule oblongue. Pas besoin de la travailler.
  • Avec un pinceau, badigeonnez légèrement de l'eau tiède salée, farinez et posez un torchon dessus. Laissez lever à nouveau environ deux heures.
  • Incisez le pain avec un scalpel ou un truc qui coupe beaucoup (pas comme moi, ce qui explique les griffes imparfaites), enfournez 10 minutes dans un four préchauffé à 240C, sans oublier le coup de buée (un peu d'eau froide versée dans la lèche frite quand on enfourne le pain).
  • Au bout de 10 minutes, baissez le four à 200C et laissez encore le pain environ 15 à 20 minutes.


Bone Appétouze!

lundi 29 août 2011

Tartelette aux Fraises

Quand j'étais petite, je ne voulais jamais manger les fraises de notre jardin. Trop de poils, trop de points noirs, trop de fourmis, trop de limaces, trop de trucs louches, quoi! C'est fou l'imagination que j'ai toujours pu avoir...
Et puis un jour, ma mamie a eu l'idée de transvaser les fraises du jardin dans une barquette achetée sur le marché. L'air de rien, elle l'a posée sur la table au moment du dessert... et je les ai toutes mangées, TOUTES!
Je vous raconte pas comme j'ai eu la honte, la vexe, la gêne... bref, je l'ai pas ramené quand j'ai appris l'embrouille! Pffff...
Depuis, les fraises, je les mange sans même regarder si elles sont passées par la case esthéticienne, par pure rébellion.

La superbe fraise que vous admirez ci-dessus vient du jardin de mes amis Louis et Martine. C'était une magnifique journée de mai et ma langoustine était aux anges! Pour le coup ces fraises donnaient l'impression d'être passées par les "Jardins de la Beauté" et d'avoir subi une "Intégrule", tellement elles étaient... parfaites !

Allez, sans transition, voici la recette des Tartelettes aux Fraises à écouter avec Camille : "Là où je suis née", et sans pleurer mar plij!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients pour la pâte sablée
  • 300 g de farine
  • 2 cuillères à soupe d'huile
  • 2 cuillères à soupe de lait
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 125 g de beurre mou
  • 1 jaune d'oeuf
Ingrédients pour la compote de fraises
  • Une grosse barquette de fraises
  • Un peu de sucre
  • Un peu de beurre

Comment qu'on fait?
  • Faire compoter les fraises dans un peu de beurre à feu doux. Quand les fraises commencent à ne ressembler à rien, rajouter un peu de sucre, plus ou moins selon les goûts, et attendre encore la texture parfaite. Laisser refroidir.
  • Au tour de la pâte maintenant. Mélanger la farine et le sucre dans un saladier. Puis ajouter le beurre mou, le jaune d'oeuf, l'huile et le lait. Malaxer le tout à la main jusqu'à obtenir une boule.
  • Mettre la pâte au frigo pendant environ une heure.
  • Abaisser la pâte au rouleau (attention, c'est très délicat et ça se casse facilement)
  • A l'aide d'un emporte pièce, former des fonds de tartelettes et les déposer dans des moules beurrés et farinés. Piquer la pâte et déposer une cuillérée de compote de fraises.
  • Enfourner dans un four préchauffé à 180C jusqu'à ce que la pâte soit cuite et légèrement dorée.

Bone Appétouze!

jeudi 25 août 2011

Crèmes Brûlées aux Tomates Séchées pour l'apéro

Il paraît que pour maigrir, il faut brûler sa graisse. J'en déduis que si on mange des crèmes brulées tout plein; la crème (donc la graisse); est par conséquent brûlée. Et si le carré de l'hypoténuse de l'angle droit du triangle isocèle est égal à mon QI d'huître, alors la crème brûlée EST un plat diététique.

Bon, dans tous les cas, on s'en tape, parce que la crème brûlée aux tomates séchées, c'est une tuerie à déguster chaude ou tiède!

Ma photo n'est pas très esthétique, mais j'ai dû faire vite avant qu'il n'en reste plus du tout... ajoutez à cela que mon appareil photo merdouillait. Bref toutes mes confuses pour cette photo peu ragoutante; l'essentiel, c'est que c'est à tomber par terre!

Je vous laisse en compagnie de Sinéad O'Connor et son excellent "Nothing compares 2U"!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients pour une dizaine de petites crèmes
  • 15 cl de crème entière liquide
  • 2 jaunes d'oeufs
  • 6 cuillères à café de parmesan râpé
  • 1 cuillère à café de basilic ciselé
  • 2 tomates séchées (ou plus si vous préférez)
  • sel
Comment qu'on fait?
  • Faire bouillir la crème dans une casserole. La verser sur les jaunes d'oeufs légèrement battus.
  • Ajouter le parmesan et le basilic. Bien mélanger et rajouter du sel.
  • Couper les tomates en tout petits morceaux et les disposer dans des mini coupelles ou mini-ramequins. Verser la crème dessus.
  • Enfourner pendant 30 à 40 minutes à 90C. La prochaine fois, je mettrai un tout petit coup de grill juste avant de servir pour faire dorer la crème.

Bone Appétouze!

dimanche 21 août 2011

Yaourt à la purée de Prunes et compote d'Abricots

Quand j'étais gamine, j'étais fan de Lio, la chanteuse...mouais, je sais... c'est pas glorieux. J'avais son 33 tours et dans ma chambre j'écoutais en boucle "Les brunes comptent pas pour des prunes". Je faisais chauffer le tourne-disque et je chantais à tue-tête comme une cinglée, un peu comme aujourd'hui mais avec mes goûts de chiottes de l'époque.
N'empêche..."elles ont du caractère, et dans leurs artères, y a du sang chaud qui coule, elles la jouent pas cool!" OK, ok, j'AIME toujours cette chanson et je la chante toujours comme une cinglée quand elle passe à la radio!
Bon, tout ça pour vous présenter mes yaourts aux fruits pourris... oui parce ma langoustine qui ne mangeait plus QUE des prunes et des abricots, a décidé que finalement, c'était has been... un peu comme Lio quoi. Je les ai donc recyclés en yaourts!

Ingrédients pour 4 yaourts
  • 4 prunes
  • 4 abricots
  • un peu de sucre
  • un peu de beurre
  • 4 yaourts natures sucrés

Comment qu'on fait?
  • Faire compoter doucement les abricots coupés en petits morceaux dans une casseroles avec un peu de beurre. Ajouter un peu de sucre, mélanger et laisser encore compoter.
  • Pendant ce temps, enlever la peau et les noyaux des prunes, et les mixer.
  • Une fois la compote d'abricots refroidie, dresser des verrines, en mettant d'abord une bonne couche de purée de prunes, puis un yaourt entier, et enfin la compote d'abricot par-dessus.
Je vous laisse avec du bon son, du vrai : "Colorblind", des Counting Crows. Rien à voir avec Lio, n'est-ce pas?
Bone Appétouze!

vendredi 12 août 2011

Cake au Thon

A chaque fois que je fais ce cake, je repense à une petite anecdote de quand j'étais djeuns. Allez, j'vous la raconte?
Avec une bande de potes, on était à la piscine et une amie se plaignait de ressembler à un boudin... Pas le temps d'essayer de la rassurer qu'un copain (qui plus tard allait l'épouser) lui rétorquait déjà: "Meuh non, t'as pas l'air d'un boudin; dans l'eau, t'as plutôt l'air d'un thon!".
Cette mignonne petite histoire pour vous présenter mon cake au thon, super meumeu, et vraiment très facile à faire. Je le sers en cubes à l'apéro, ou bien je le coupe en tranches pour la gamelle du suricate. Enjoy!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients:
  • 150 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 3 oeufs
  • une grande boîte de thon (environ 300 g)
  • 100 g de gruyère râpé (ou moins si vous préférez)
  • 10 cl de lait
  • 10 cl d'huile d'olive
  • une petite botte de coriandre ou de persil plat
  • sel et poivre
Comment qu'on fait?
  • Préchauffer le four à 180 C.
  • Mélanger la farine et la levure dans un saladier. Ajouter les oeufs, le lait et l'huile. Battre sans faire de grumeaux.
  • Ajouter les thon émietté, le gruyère, la coriandre ciselée, le sel et le poivre; et continuer à battre. Rectifier l'assaisonnement s'il le faut.
  • Verser dans un moule à cake beurré et fariné puis enfourner pendant environ 40 minutes selon les fours.
Je vous laisse en compagnie de cette superbe chanson "Again", un petit Archive, coup de coeur du moment...
Edit: Finalement ce sera David Bowie (en même temps c'est le meilleur) avec son excellent "seven"; puisque Deezer est capricieux ces derniers temps...ah droits d'auteur quand tu nous tiens!
Bone Appétouze!

jeudi 11 août 2011

Hello Hello!


Hello Hello mes petits patafoins! Who's back? The Doberman of course! Je sais que je vous sers toujours le même refrain du clébard trop débordé de la life, mais là je reviens plus motivée que jamais, et ça, c'est grâce à vous.

Eh oui mes fidèles mammifères, sachez que récemment j'ai installé un petit gadget sur mon blog qui me permet de suivre un peu vos visites, de quel pays vous venez, comment vous êtes tombés sur mon blog, etc, etc. En gros, Horacio le vieux roux des "Experts" bosse maintenant pour moi!
Je tiens donc à vous remercier mes petits loulous, car vous êtes étonnemment nombreux à me suivre régulièrement! Ca fait bien du plaisirage et surtout c'est très motivant!

C'est plutôt marrant de voir quels mots clefs vous tapez avant de vous retrouver sur mon site. J'ai donc décidé de partager régulièrement avec vous les perles des "searching". Aujourd'hui, par exemple, quelqu'un s'est retrouvé sur mon blog en tapant "doberman hyperactif".
Bon, par contre, je ne m'explique toujours pas comment un site de fesse russe est tombé sur mon blog...mystère! "Horacio, mets tes lunettes, prends tes cotons tiges et ton pschitt bleu, t'as de la cellule hépithéliale et du fluide corporel à analyser!"

Sur ce, je vous laisse en compagnie des Velvet Underground, moi j'ai un cake au thon qui ne demande qu'à sortir du four. La recette vient en scooter dans pas longtemps, promis!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

La photo, c'est un de mes nombreux tabliers de cuisine (je fais collec'), offert par mon très cher frangin. "Pât'man, lalalalalala, pât'man! Boum! Bang! Pschhhhh! Vlan!"

mercredi 11 mai 2011

Tarte à la Rhubarbe... façon Tata Suzane!

Sa Majesté Lily, "Reine des Prouts", a ramené de la rhubarbe de chez ses arrière grands-aïeux zi ozeur dai. "Tiens, tiens, tiens de la rhubarbe!", m'escamotège. "Quoi moi faire rhubarbe manger", tapai-je dans Gogole, le sourcil en quinconce.
OK, je me "con-fesse", je suis encore pucelle dans le milieu de la rhubarbe. C'est donc une taaaarte qui m'a dévergondée et le résultat était plutôt pas mal. Non, en fait, c'était DELICIOUS!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients pour la pâte sablée
  • 300 g de farine
  • 2 cuillères à soupe d'huile
  • 2 cuillères à soupe de lait
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 125 g de beurre mou
  • 1 jaune d'oeuf (garder le blanc pour la crème)

Ingrédients pour la garniture
  • 1 botte de rhubarbe (épluchée et coupée en cubes)
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • 2 oeufs entiers et le blanc restant
  • 125 g de sucre
  • un peu de lait
  • 1 cuillère à café de maïzena

Comment qu'on fait?
  • Mélanger la farine et le sucre. Puis ajouter le beurre mou, le jaune d'oeuf, l'huile et le lait. Malaxer le tout à la main jusqu'à obtenir une boule.
  • Mettre la pâte au frigo pendant environ une heure.
  • Abaisser la pâte au rouleau (attention, c'est très délicat et ça se casse facilement) et mettre dans un moule à tarte anti-adhésif. Disposer les cubes de rhubarbe dans le fond.
  • Dans un saladier, battre les oeufs entiers plus le blanc avec le sucre. Ajouter la maïzena, le lait et la crème. Bien mélanger et verser sur la rhubarbe.
  • Enfourner pendant environ 30 minutes dans un four préchauffé à 220 C

Bone Appétouze!
B.O.R : Renaud "It is not because you are" et "Morgane de toi"

lundi 9 mai 2011

Les Baguette Viennoises


La semaine passée mon husband partait en voyage pour le travaillage (moué, à d'autres!). Rentrage prévu le vendredi, juste pile poil pour l'heure du goûter... Alors hop hop hop, ni une ni deux, en femme formidable et sexy que je suis (ce dernier adjectif étant quelque peu hors sujet, je décide de le laisser, après tout c'est mon blog); j'ai fait pour la première fois des Baguettes Viennoises! Méga organisée, trop fière de moi, elles avaient de la gueule!
Et devinez quoi?? Vol retardé, loulou attardé, euh... retardé, et donc "baguettes valses de Viennes que deviennent" abandonnées comme des pauv' treuls dans leur petit panier en osier trop mignon super cucu la praline mais que quand même ça déchire sur la photo.
Et puis, comme moi aussi j'étais un peu abandonnée, dépitée, et affamée, bah j'ai mangé la moitié des baguettes. Efficacité, crédibilité (ou pas... sisi, c'était une recette pour 2 baguettes), obésité, satisfaction, I can't get no, and I try, and I try... etc, etc.

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients pour 4 petites baguettes
  • 360 ml de lait
  • 25 g de beurre fondu
  • 600 g de farine à pain
  • 2 cuillère à café de sel
  • 25 g de sucre
  • 1.5 cuillère à café de levure de boulanger en grain

Comment qu'on fait?
  • Mettre tous les ingrédients dans l'ordre ci-dessus dans la machine à pain, en veillant bien à ce que la levure et le sel ne se touchent pas.
  • Choisir le programme "Pâte/Dough", et 1 kg (soit 2 lb).
  • Une fois le programme terminé, diviser la pâte en 4. Façonner des petites baguettes, en étirant la pâte de façon à former un rectangle. Puis replier la pâte en deux en la ramenant vers soi. Souder avec les bords avec les doigts. Renouveler deux fois l'opération. Rouler un peu le pâton pour étendre la baguette en laissant la soudure sur le dessous.
  • Laisser lever une trentaine de minutes sur une plaque farinée, avec un torchon légèrement humide sur le dessus.
  • Faire une dizaine d'incision.
  • Enfourner 20 minutes (la prochaine fois je mets 15 minutes) dans un four préchauffé à 220 C.

Je ne suis pas encore experte pour ce qui est du façonnage des baguettes. Je trouve qu'elles ne font pas "vraies", la mie n'est pas assez aérée et puis les incisions ne s'ouvrent pas assez lors de la cuisson. Mais comme je ne suis pas du genre à laisser tomber, j'ai fait quelques recherches et j'ai trouvé sur internenette d'autres façons de faire que je testerai la prochaine fois.
En attendant, ces baguettes viennoises étaient exquises!

Bone Appétouze!
B.O.A. : Raphaël "C'est bon aujourd'hui" et "La Ballade du Pauvre"

Petit message à l'attention de Victoria & David B. : merki pour la carte postale de London by night! Amazing!!

vendredi 29 avril 2011

God save the Queen... and the Doberman says "Wouaf"!


Kate et William se font des zoubis officiellement et ce, devant la Reine : "Oh maï Gode", crie Michet. Et moi, toute émoustillée par ce conte de fée, je me dis que la vie est belle, tant qu'il y a d'l'amour dans l'air, et que c'est un bien beau jour pour revenir sur la toile...
Je te vois compter sur tes 6 doigts de la main, en te disant que ça fait 4 très longs mois que je ne suis pas viendue poster quelques recettes de derrière les fagots. Je dois dire que tu es extrêmement fute fute comme mammifère, bicoze it's trou, et j'en suis pas fière!
C'est donc avec cette so cute picture que je reviens, me voilà un proud Doberman avec mon tablier verni de chez Harrods (mar plij). Avec ça, je vais te faire de la tambouille à faire couiner ton zlip, attention!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!


Petit message à l'attention de T.Rex et Janis : merki pour la carte postale de Woodstock version BZH!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...