lundi 30 août 2010

Le Gâteau Breton réussi de mamie Scarlett


Vous vous souvenez peut-être que j'avais essayé début juillet de faire un Gâteau Breton pour épater ma mamie... Sauf que je l'avais foiré, non pas parce que je suis nulle en matière de Gâteau Breton, mais parce que la recette que j'avais trouvée dans un bouquin n'était pas à la hauteur de mes espérances! Je suis donc rentrée aux Ztazunis, la queue entre les jambes certes, mais avec la recette de mamie, qui a dû avoir pitié de moi, héhé!

J'ai étrenné sa recette pour la première fois, la semaine passée, dans le but d'offrir un gâteau à ma copine Radotouille http://www.radotouille.com/. Il avait l'air plutôt pas mal, du moins il sentait super bon! Mais comme ça ne se fait pas d'offrir un gâteau entamé, j'ai pris sur moi, et le lui ai posté entier... Hier j'ai donc décidé d'en refaire un, (en changeant le thermostat et le temps de cuisson) pour ne pas mourir idiote et aussi parce que je suis lichouse! Quel bonheur! Il était parfait! Et cette odeur de beurre dans les naseaux, ahhhhhAAAAhhhhhHH!

Je vous file donc la recette du Gâteau Breton parfait, version mamie Scarlett...

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients
  • 250 g de sucre
  • 250 g de beurre salé (of course) mou
  • 6 jaunes d’oeufs + 1 jaune pour dorer
  • 400 g de farine
  • 1 cuillère à soupe de rhum, de jus de citron, d’orange, ou d’extrait de vanille. Pour celui-ci j'ai mis une très grosse lampée de rhum ambré...

Comment qu’on fait?
  • Mélanger la farine et le sucre dans un saladier, creuser un puits et y verser les 6 jaunes d’oeufs. Commencer à mélanger en malaxant la pâte à la main. Progressivement ajouter le beurre mou, puis le rhum.
  • Bien malaxer jusqu’à former une grosse boule homogène et sableuse à la fois.
  • Mettre le tout dans un moule bien beurré rond (23 cm de diamètre ou plus petit, c'est encore mieux).
  • Aplatir à la main.
  • Faire des stries à la fourchette, en les croisant pour former comme des losanges et badigeonner au pinceau du jaune d’oeuf.
  • Enfourner pendant 30 minutes à 180C (355F).
  • Le gâteau doit être bien doré.

D’après ce que mamie m’a dit, elle le cuit pendant 20 à 30 minutes th.5 (150C-305F)... moué, eh bien le mien la première fois (pour le gâteau de Radia) a cuit une grosse heure à cette température (et je pense qu'il devait être un peu sec du coup); alors je ne sais pas si c’est dû à mon four à la noix ou si mamie a un “Super-four” avec des “super-pouvoirs”.
J'ai donc testé une température plus élevée et un temps de cuisson différent, et ça me va bien mieux, parce que je l’aime pas trop cuit, voire presque pas cuit (mais là, il y a crime de “lèche” majesté, hihi!).
Le gâteau Breton se conserve super bien et très longtemps à température ambiante, emballé dans de l’alu. Il se coupe en losange en suivant plus ou moins les lignes dessinées sur le dessus.

Bone Appétouze!
B.O.A. : Raggalendo "Le Fricot"


mercredi 25 août 2010

Heidelberg n'a qu'à bien se tenir!

Voici ma presse à pâtes...
Je vous avais promis de vous mettre une petite photo de ma grosse Bertha à moi! La voici! Canon, n'est-ce pas?
C'est une "IMPERIA", la Rolls Royce des machines à pâtes! Et fabriquée en Italie, mar plij!

C'est mon zépoux qui me l'a offerte à Noël dernier et je peux vous dire qu'il a tapé en plein dans le mille! C'est un vrai bijou et j'en prends soin comme si c'était ma petite Harley... manque juste les franges! (Quelques spaghetti accrochés sur les côtés devraient faire l'affaire :D)

La partie supérieure est la presse, réglable grâce à la molette sur le côté droit. La partie inférieure permet de façonner les pâtes. J'ai deux options sur cette machine, je peux découper des spaghetti ou des tagliatelles. On peut acheter d'autres modules qui s'attachent à la base, pour faire des ravioli, des fettuccine ou autres pâtes fantoches. Sur la gauche se trouvent les engrenages dans lesquels s'emboîte une manivelle, puisque, bien sûr, tout est manuel.



C'est super facile à entretenir puisque ça ne se lave pas, du moins pas avec de l'eau. L'astuce c'est d'enlever les petits résidus de pâtes qui pourraient être collés dans les "engrenages", en utilisant de la farine, un couteau pointu et le bout d'un chiffon sec. Mais si vous avez bien fariné vos bandes de pâtes avant chaque passage, vous ne devriez pas avoir ce genre de problèmes. Ensuite, pour les puristes comme moi, il suffit de passer un petit pinceau là où la farine s'est déposée et de briquer le tout avec un chiffon! Fastoche!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Dobermanement vôtre,
Scarlett

lundi 23 août 2010

Pâtes Fraîches maison



A la maison, on adoOOore les pâtes! Les coquillettes avec du beurre et du gruyère, les fettuccine au citron (voir la recette dans mon blog), les tagliatelles aux asperges, les pâtes carbo, les pâtes bolo, les simples, les chiadées... et les pâtes fraîches faites par mes mimines!
C'est un très long processus mais qui est payant au final, parce que pour le coup, les pâtes, elles arrachent la chatte à Jeannie Longo! Et pas pour rire!
Pour cela, je me sers d'une presse à pâtes qui ressemble beaucoup aux vieilles presses sur lesquelles j'ai appris mon métier d'imprimeur. Un vrai bijou! Je vous joindrai une 'tite photo dans un prochain article.
Je dois avouer qu'avant d'arriver à ce superbe résultat, il m'aura fallu un paquet d'expériences, de tests, de changements dans la recette de base... ainsi qu'un paquet de sueur et de gros mots!
Comme je suis foOOormidable, je vous file la recette et ma technique, pour que vous ramiez un peu moins que moi au début. Mais vous allez quand même en chier, faut pas déconner non plus! Héhé!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!


Ingrédients
  • 500 g de farine
  • 5 gros oeufs
  • 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • sel
Comment qu'on fait?
  • Mettre toute la farine sur un plan de travail, de façon à former un "tas", creuser un gros puits qui puisse accueillir les 5 oeufs et l'huile d'olive. Il faut vraiment éviter que ça ne déborde sur les côtés... Ajouter une grosse pincée de sel.
  • Battre les oeufs avec une fourchette et au fure et à mesure, incorporer la farine avec la fourchette, et bien la mélanger à l'oeuf, jusqu'à l'obtention d'une belle pâte pas trop souple, mais pas trop dure quand même. Généralement il reste pas mal de farine, alors que la pâte est déjà bien formée, mais elle servira pour plus tard, donc surtout ne pas la jeter!
  • Former une boule avec la pâte et commencer à la pétrir en utilisant la paume de la main, et en y mettant tout le poids du corps! Pétrir comme ça jusqu'à ce que la pâte soit bien lisse et souple, c'est à dire pendant au moins 10 à 15 minutes. C'est du boulot, croyez-moi! Pas mal pour le régime, c'est mieux que d'aller faire du sport en salle!
  • Ensuite, envelopper la pâte en boule dans du film alimentaire et laisser reposer à température ambiante pendant au moins une heure.
  • La partie fun démarre maintenant, héhé... ou pas!
  • Si vous avez une machine à pâte, mécanique et super canon (comme c'est mon cas), partagez la pâte en 4 morceaux. Garder un morceau et remettre les autres dans le film. Aplatir le morceau avec la main, le fariner, et le passer dans la "presse" avec le plus gros écart possible entre les "rouleaux compresseurs", plier en 3 la bande obtenue, après l'avoir farinée. Il faudra toujours fariner les bandes avant chaque passage dans la presse.
  • Repasser la bande dans la machine, mais dans l'autre sens avec le même écart. C'est à dire dans la largeur cette fois, et il faudra toujours alterner lors de chaque passage. Et presser la bande au moins deux fois avec le même écart.
  • Continuer comme ça jusqu'à l'espacement le plus fin possible, pour obtenir une très fine bande, c'est vraiment important pour le goût des pâtes!
  • Sur la fin, la bande deviendra de plus en plus longue, il faudra alors la plier en 4 pour la repasser dans la presse. Attention, il ne faut pas de craquelures dans les bandes!
  • Une fois la bande bien fine, la passer alors dans la partie "découpe" de la machine. Moi j'avais le choix entre spaghetti et tagliatelles, j'ai choisi de façonner des tagliatelles.
  • Au fure et à mesure que je découpe ma bande, je frotte les tagliatelles avec de la farine.
  • Une fois la bande complètement découpée, fariner les tagliatelles encore une fois et les secouer légèrement pour être sûr qu'elles soient bien imprégnées et qu'elles ne colleront pas entre elles! C'est super important!
  • Répéter ces opérations avec les 3 boules de pâte restantes.
  • On peut les cuire tout de suite dans de l'eau bouillante salée ou bien les faire sécher sur un égouttoir à pâtes en bois, en les enroulant une à une autour des tiges.
  • Pour ma part, cette fois, je les ai faites sécher une grosse heure et je les ai cuites pendant environ 10 minutes dans une grande quantité d'eau bouillante.

Si vous n'avez pas cette fameuse presse, je pense qu'avec un petit peu d'huile de coude et beaucoup de farine (pour ne pas que ça colle), il doit y avoir moyen d'aplatir la pâte au rouleau à pâtisserie... Je l'ai déjà fait de cette façon-là avant d'avoir ma presse, mais pour réaliser des ravioli. J'avais trouvé ça pas mal mais trop épais... maintenant je n'avais certainement pas mis autant de coeur à l'ouvrage que pour mes tagliatelles!

Bone Appétouze!
Bande Originale de l'Article: Nougaro "Embarquement Immédiat"



Pâtes, Plat, Oeuf 

vendredi 20 août 2010

Chantal mange Bio!

Connaissez-vous Chantal?
Je l'ai découverte dans l'émission "Strip-Tease" un peu avant de venir m'installer ici, grâce à mon ami Laurent.
Cette grande rousse chtimi à l'accent tout sauf chti, est expatriée depuis un bon paquet d'années aux USA. Elle a épousé un riche médecin Américain, rencontré en boîte de nuit à Paris et depuis elle se la pète GRAVE!
Son truc? Les vitamines, les produits biologiques... et le jus d'herbe!
Nous sommes complètement fans de cette folle aux penchants Jean-Claude Vandammesques! I mean it's huge!
Alors quand; lors de notre dernier séjour à Chicago, Laurent nous a proposé un petit jus d'herbe au marché bio; on n'a pas pu résister à la tentation et on a imité notre copine Chantal!
Nous avons goûté à tour de rôle la fameuse mixture qui s'est avérée très sucrée, avec un arrière goût de bubble gum bien chimique. C'était pas vraiment dégueux, mais c'était loin d'être bon! Chantal nous dirait que c'est pourtant bon pour nos "osses" et notre prostate...


Je vous joins un petit condensé de la saga "America, America". Vous y découvrirez également notre "ami" George Perrier, l'arrogant restaurateur, aussi con que ses pieds et et au vocabulaire pas piqué des vers! Ce n'est pas la vidéo la plus représentative de ces deux spécimens mais c'est tout ce que j'ai pu joindre à mon post... un régal quand même!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!


Dobermanement vôtre,
Scarlett

jeudi 19 août 2010

Les steaks hachés qui font roter

A l'époque où ma copine Audrey ne s'appelait pas encore Minicouille, tout le monde dans notre groupe de potes pensait qu'elle était une princesse, genre une vraie princesse, dans le bon sens du terme. Une princesse de la race de celles qui ne pètent pas mais qui ont des pétales de roses qui sortent des fesses.
Audrey irradiait donc dans son rôle de princesse, quand soudain, un soir, dans un bar autour d'une énième smirnoff et après un bon barbecue; une odeur de merguez "pré-digérée" a "chatouillé" le nez de tout le monde!
Les regards se sont tous tournés vers moi, allez savoir pourquoi! Sauf que ce n'était pas moi... c'était notre "Princesse" Audrey! Même pas honteuse, elle nous dit "non, non, c'est moi... j'ai fait un petit rototo...". Le rototo n'était autre qu'un GROS rot merguez et aurait fait trembler mon frangin, pourtant grand connaisseur en la matière. Le mythe de la princesse était tombé!

Je vous parle de cette très vieille histoire parce qu'Audrey, entre-deux surnommée "Minicouille", est venue passer quelques jours à la maison dernièrement. Après avoir mangé mes supers steaks hachés, elle n'a pas failli à sa réputation... c'était un festival de "rototos"!
Je sais qu'elle attend avec impatience ma recette des "steaks hachés qui font roter" alors pour faire plaisir à ma petite minicouille, voici la very fastoche recipe, very diététique (en vrai) et very "meumeu"!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients
  • 700g de boeuf haché le moins gras possible
  • 1 oeuf
  • un tout petit oignon haché
  • de la coriandre (au goût) hachée
  • 2 gousses d'ail hachées
  • 1 cuillère à soupe de cumin en poudre
  • sel et poivre

Comment qu'on fait?
  • Mettre tous les ingrédients dans un saladier















  • Malaxer le tout avec les mains jusqu'à ce que tous les ingrédients soit bien mélangés et que ça forme une boule















  • Former des boulettes, des steaks ou des brochettes, selon l'inspiration du moment...














  • Les cuire dans une poêle qui ne colle pas, sans matière grasse and that's it!
Je vous déconseille de manger ce plat si vous avez prévu des "trucs" en société comme par exemple aller chez le coiffeur, vous présenter à un oral le jour d'un examen, ou bien tout simplement si vous aviez prévu de draguer. Si vous êtes un prince charmant et que vous lisez cet article, ne fuyez surtout pas devant une princesse avec des troubles obsessionnels du rototo; elle n'en reste pas moins une princesse. Ma princesse minicouille a déjà trouvé son prince, donc, ne vous emballez pas cher Charmant! Par contre, j'ai d'autres copines princesses qui vous attendent encore... alors sortez de votre cachette!

Bone Appétouze!
Bande Originale de l'Article: Sublime "Second Hand Smoke"



Plat, Boeuf, Coriandre, Oeuf, Oignon, Ail, Cumin

lundi 16 août 2010

Couscous

le meilleur Michel Polnareff de sa génération!
J'adoooOOOore le couscous! Et généralement je choisis la "formule OFFENSIVE". Je peux en manger jusqu'à l'explosion "ventrale" et sans aucun remord.
Pour en avoir mangé un paquet de vraiment pas bons, et un paquet de vraiment très bons; je peux vous dire que sur l'échelle du couscous, le mien déchire pas mal! Bon, il ne doit certainement pas égaler celui de Rado, ça j'en suis consciente...
Je n'en avais pas fait depuis environ deux ans, soit depuis que nous sommes installés ici. Il faut savoir que nous trouvons des merguez depuis seulement quelques mois, et encore elles sont surgelées et franchement pas terribles. Quant au mouton, n'en parlons pas, c'est tout juste si les Américains savent que cet animal existe. La semoule, c'est de la Tipiak importée par mon frère. Voilà donc le tableau... donc pas franchement évident de réunir toutes les conditions "à des couettes" pour faire un bon couscous!
Sauf que l'autre jour, j'ai tout trouvé! Bon, certes, pour l'agneau, j'ai trouvé deux malheureuses côtelettes, et les merguez étaient bien entendu surgelées... MAIS... samedi midi, j'ai pu faire un couscous!!! Youpiiiiiiii!!!
Voici donc la recette du couscous version Doberman.

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients pour 4 personnes
  • 5 courgettes coupées en 3 dans la longueur si elles sont fines, sinon les couper d'abord en 2 dans la largeur
  • 5 carottes coupées en 3 dans la longueur
  • 1 navet coupé en 4
  • 2 poivrons verts coupés en 4
  • 2 oignons émincés
  • 2 pommes de terre coupées en 4
  • coulis de tomate : une boîte d'environ 600g
  • 3 grosses poignées de pois chiches (à faire tremper dans l'eau 24h avant)
  • semoule de couscous : 3 gros verres à moutarde
  • 1 poulet (cette fois j'ai trouvé un poulet bio entier découpé, mais d'habitude pour gagner du temps j'achète séparément des cuisses et des blancs)
  • 6 merguez à griller
  • 4 côtelettes d'agneau à griller (pas de bol, pour nous y en avait que 2 dans le magasin!)
  • romarin (1 branche à déposer sur chaque côtelette dès le début de la cuisson)
  • paprika en poudre
  • piment en poudre extra fort
  • cumin en poudre
  • cannelle en poudre
  • quelques filaments de safran
  • sel, poivre

Comment qu'on fait?
  • Dans une grande et grosse cocotte, faire revenir les oignons émincés dans un mélange beurre/huile d'olive. Une fois fondus et légèrement dorés, les mettre de côté à l'aide d'une écumoire. Dans la même cocotte, faire dorer le poulet de chaque côté dans le reste de beurre/huile. Ajouter toutes les épices sur le poulet, sauf le safran. Doser selon les goûts... moi je force un peu la dose sur le cumin et le piment. Saler, poivrer. Retourner à nouveau le poulet pour qu'il y ait des épices tout autour.
  • Une fois le poulet bien doré, remettre les oignons dans la cocotte, et ajouter le coulis de tomate. Je rajoute par dessus plus ou moins la même quantité d'eau que de coulis. Ajouter le safran et bien mélanger. Et laisser mijoter environ 20 minutes
  • C'est au tour des légumes de rentrer dans le bain sauf les courgettes que je garde pour un peu plus tard. Laisser mijoter encore une quinzaine de minutes.
  • Je rajoute enfin les courgettes et je laisse encore mijoter tout doucement jusqu'à ce que tout soit bien cuit.
  • Rectifier l'assaisonnement si besoin. Moi je rajoute de la Harissa directement dans la cocotte à mi-parcours quand on est que tous les deux, sinon j'en mélange avec de la sauce dans un bol à part.
  • Pour la semoule: dans un saladier, je verse mes 3 verres à moutardes de semoule, et je rajoute 3 verres à moutardes de sauce de la cocotte. Je couvre et j'attends environ 10 minutes. Ensuite, avec une fourchette, je démêle la semoule qui ne colle pas du tout. Ce n'est certainement pas la façon traditionnelle pour faire de la semoule pour un couscous mais c'est comme ça que je la bidouille depuis toujours...

C'est une version très simple du couscous, mais qui a fait ses preuves! C'était assez comique de cuisiner celui-ci car je voulais noter au fure et à mesure ce que je faisais, sachant que quelques jours après, je ne m'en souviendrais plus exactement, et bonjour la galère pour écrire la recette dans mon blog... Entendez par là que je peux refaire un couscous demain et ne pas mettre les mêmes quantités de légumes, d'épices, etc. Je peux aussi bien cuire d'abord le poulet, et ensuite les oignons ou ne remettre le poulet qu'à la fin et le laisser cuire tout doucement... Bref, it's up to my mood ;-) Le tout, c'est d'y mettre beaucoup d'amour!

Bone Appétouze!
Bande Originale de l'Article: Gomez "Split The Difference"



Plat, Courgette, Légume, Carotte, Poivron, Oignon, Pomme de Terre, Tomate, Pois Chiches, Semoule, Poulet, Agneau,  Romarin, Paprika, Piment, Cumin, Cannelle, Recette du Monde

vendredi 13 août 2010

Far Breton


So far far away from BZH...Vite! Du Far Breton! Quand je pense au far, je pense à mon frère, petit, debout près de la gazinière, chez mon papy et ma mamie; faisant des yeux doux pour essayer d'avoir un dernier petit bout de far! Il a toujours su y faire le mignon...

Hier, pour la première fois, je me suis mesurée à cette vieille recette, avec, je dois le dire, beaucoup de facilité. Mon frère n'étant pas là, c'est le suricate qui s'est fait un plaisir de dévorer le plat!
Ce n'est pas la recette de ma mamie, qui garde jalousement la sienne, mais je sais que si à mon tour je lui fais des yeux doux, elle craquera! Ben oui, moi aussi je sais y faire ;-)

Comme vous pouvez le constater, je n'ai pas mis de pruneaux dans le mien. D'abord, parce que je ne suis pas constipée, et ensuite parce que je n'aime pas ça; mais si vous voulez en mettre, libre à vous d'en rajouter, ça ne change absolument pas la recette, il suffit de les déposer dans le fond du plat, et de verser la pâte par-dessus.

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients
  • 160 g de farine
  • 80 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 4 oeufs
  • 60 cl de lait
  • 1 cuillère à soupe de rhum
  • beurre
  • 1 pincée de sel

Comment qu'on fait?
  • Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, le sucre vanillé et le sel. Creuser un puits, ajouter les oeufs entiers et mélanger en versant progressivement le lait et en battant énergiquement au fouet pour éviter les grumeaux. Ajouter le rhum, mélanger à nouveau. Couvrir le saladier avec un torchon propre pendant 1 heure à température ambiante.
  • Préchauffer le four à 180 c
  • Beurrer abondamment un moule à gratin rectangulaire ou carré. Y verser la préparation. Parsemer de beurre coupé en petits morceaux et enfourner pendant 40 minutes selon la recette originale ou bien 1h30 selon moi et mon four de "grrrrronnidju". Bref, ça doit avoir gonflé, doré, et ça ne doit pas trop blobloter.
  • A la sortie du four, saupoudrer d'un peu de sucre. Le far va retomber et devenir tout plat, et c'est normal!

Bone Appétouze!
Bande .Originale . de l'Article. : Otis Redding "The Very Best Of"



Oeuf, Bretagne, Gâteau, Dessert, Rhum 

mardi 10 août 2010

Quiche aux Poireaux


 Scarlett's "quiche aux poireaux" style...Espèce de quiche!
Hier ma man-man m'a fait un compliment... elle m'a dit qu'elle trouvait mon blog "super"! Un seul regret, m'a-t-elle avoué : elle voudrait voir un peu plus de "recettes maisons". Vous savez, ce genre de recettes auxquelles on ne pense même pas, tellement elles font partie de notre quotidien; tellement on les trouve sans intérêt dans un blog... du moins c'est ce que je pensais. Alors, pour faire plaisir à ma Mom, et parce qu'elle a raison, voici MA recette de la quiche aux poireaux.

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients pour la pâte
  • 250 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 100 g de beurre mou
  • 1 jeune d'oeuf
  • un peu d'eau

Ingrédients pour la garniture
  • beurre pour faire fondre les poireaux
  • quelques poireaux (là il y en a 3)
  • un tout petit peu de crème pour les poireaux
  • curry (environ une cuillère à café)
  • sel et poivre
  • quelques tranches de blancs de dinde fumés (j'ai utilisé des restes... environ 4 tranches)
  • 15 cl de crème liquide
  • 2 oeufs
  • un peu de gruyère râpé pour faire gratiner la quiche

Comment qu'on fait la pâte?
  • Préchauffer le four à 180C.
  • Dans un saladier, malaxer la farine, la pincée de sel et le beurre mou. Ajouter le jaune d'oeuf. Travailler la pâte avec les doigts en ajoutant au fure et à mesure un tout petit peu d'eau jusqu'à l'obtention d'une belle pâte.
  • Sur un plan de travail fariné, abaisser la pâte au rouleau. Disposer cette dernière dans un moule préalablement beurré et fariné, et la piquer à la fourchette.
  • Enfourner pendant 12 minutes.

Comment qu'on fait la garniture?
  • Couper les poireaux en morceaux et les faire fondre dans le beurre. Saler, poivrer. Au bout de quelques minutes, ajouter un tout petit peu de crème liquide, de curry et laisser fondre encore quelques minutes.
  • Une fois la pâte précuite, déposer des lanières de dinde, puis les poireaux.
  • Battre les 2 oeufs avec les 15 cl de crème et verser le tout sur les poireaux. Saupoudrer de gruyère râpé.
  • Enfourner pendant environ 40 à 45 minutes.
  • Une fois la quiche bien dorée, la sortir du four et attendre qu'elle "retombe" un peu avant de la couper.
Bone Appétouze!
Bande.Originale.de la Recette. : Foo Fighters "In Your Honor", CD2



Curry, Dinde, Tarte Salée, Entrée, Fromage, Légume, Oeuf, Plat, Poireaux

lundi 9 août 2010

Gants éplucheurs Veggie - Gants verts et contre tout!


Mieux que le gant de Michaël Klaxon, voici les gants éplucheurs de légumes! Hyper pratique pour les légumes à fines peaux et accessoirement pour les imitations de Michaël. Finies les pelures de carottes partout dans les cheveux, et finies les tâches de pommes de terre nouvelles sur les mains! Cuisinons avec classe et élégance, épluchons avec des gants funky flashy!
Et devinez qui me les a offerts? Ma mother bien sûr!
Sur ce, je m'en vais éplucher ces divines carottes biologiques fraîchement achetées chez Harris Teeter pour une expérience "Chutney-esque".

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Dobermanement vôtre,
Scarlett

mercredi 4 août 2010

Les Crackers aux Jalapenos, za arrache ton zlip pour l'apéro!



C'est certainement ce que ma sorcière de gynéco Chtimi aurait dit si elle avait goûté aux crackers façon Doberman!
Lors de la première rencontre avec ladite garce, (avant même un bonjour) j'ai halluciné... "Enlevez vot'zlip!" Whaaaaaat? Quelle diplomatie! Et puis d'abord, les zlips, z'est pas pour les garzons?
Si j'étais gynéco, pour mettre les gonzes à l'aise, j'emploierais plutôt l'expression "Pète un coup"... Hin, hin!
Mais nous ne sommes pas là pour parler de minous, mais de Crackers aux Jalapenos qui arrachent ton "zlip"! C'est délicieux et ça pique, ça pique! Il faut dire que dans la recette originale, il fallait épépiner les Jalapenos, source de la "piquosité"; mais j'aime vivre dangereusement!
Voici donc la recette des Crackers, trouvée sur internet www.garvick.com/recipes-fps/cra4f111.htm cette fameuse nuit blanche où j'avais décidé comme une envie de pisser de cuisiner des crackers, encore des crackers, rien que des crackers...

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients pour une trentaine de Crackers
  • 1 petit jalapeno coupé en rondelles avec ou sans les pépins, à vous de choisir
  • 30 g de cheddar râpé ou en cubes
  • 75 g de beurre froid coupé en cubes
  • 105 g de farine
  • 50 g de semoule de maïs
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1/4 de cuillère à café de piments forts en poudre
  • 1/4 de cuillère à café de graines de moutarde
  • 3 cuillères à soupe d'eau froide (+ ou -, jusqu'à l'obtention d'une pâte)

Comment qu'on fait?
  • Dans un robot, mettre le fromage, le jalapeno et le beurre. Appuyer par à-coups jusqu'à ce que ce soit mélangé et que ça forme une grosse semoule
  • Mélanger dans un bol la semoule de maïs, le sel, la poudre de piments, et les graines de moutarde.
  • Ajouter cette mixture dans le robot et recommencer à "pulser" par à-coups jusqu'à ce que ce soit bien mélangé.
  • Ajouter petit à petit l'eau froide, jusqu'à ce que la pâte forme une boule.
  • Former un disque de 12 cm de diamètre à peu près avec la pâte et l'envelopper de film alimentaire avant de la mettre au frigo pendant environ 1/2 heure.
  • Préchauffer le four à 210C
  • Fariner le plan de travail et abaisser la pâte sur 3-4 mm d'épaisseur. A l'aide d'un emporte pièce, façonner des petits disques et les poser sur une plaque non graissée.
  • Faire des petits trous avec une fourchette sur le dessus, et enfourner pendant 12-15 minutes. Les crackers doivent être dorés mais pas trop quand même, sinon ils auront un goût de cramé.
Bone Appétouze !
Bande.Originale. de la Recette. : Into The Wild B.O.



Apéritif, Piment, Jalapeno, Biscuit salé, Crackers, Fromage, Légume, Epice, Cheddar

mardi 3 août 2010

Tartelette aux fruits rouges


Bon, avant de commencer, je vous l'accorde, la photo ne donne pas envie! hihi! Comme dirait le pote de George Perrier, on dirait "un dégueuli de lendemain de 14 juillet". Fallait la trouver celle-là!
Je vous rassure, c'est beaucoup plus appétissant en réalité. Et ça claque des fesses!
Ça me rappelle juste l'histoire d'une copine (dont je ne citerai pas le nom pour ne pas la discréditer), qui, ado, avait fait une tarte aux mûres... sauf que pendant la cuisson, des asticots tout droit sortis des fruits ont commencé à bouger et à cuire. La chipie s'est bien gardée de le dire à ses parents qui se sont délectés de la tarte aux vers!
Point de bestioles dans mes fruits, donc c'est avec sérénité que je vous file la recette trouvée dans un Hors-Série "Cuisine Actuelle".

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients pour 6 tartelettes
  • 300 g de fruits rouges (j'ai mis des framboises, des myrtilles et des mûres)
  • 80 g de pistaches
  • 2 cuillères à soupe de poudre d'amandes
  • 220g de farine
  • 100 g de beurre mou
  • 60 g de sucre
  • 4 oeufs
  • 25 cl de crème liquide
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • 1/2 cuillère à café d'extrait de vanille
  • sel

Comment qu'on fait?
  • Dans un saladier, mélanger la farine, le sel, le sucre et la poudre d'amandes. Creuser un puits pour y verser un oeuf légèrement battu et le beurre coupé en morceaux. Travailler du bout des doigts pour mélanger et former une boule avec la pâte.
  • L'envelopper dans du film alimentaire et la laisser reposer 1h dans le frigo.
  • Préparer la crème en mélangeant dans un saladier la crème liquide, le miel, deux oeuf, un jaune d'oeuf et l'extrait de vanille.
  • Nettoyer les fruits
  • Hacher grossièrement les pistaches (j'ai utilisé un mortier pour ça)
  • Préchauffer le four à 200°C
  • Abaisser la pâte sur 2-3 mm d'épaisseur et en tapisser 6 moules à tartelettes préalablement beurrés.
  • Garnir les tartelettes de fruits, de la moitié des pistaches et recouvrir de crème aux oeufs. Enfourner pendant 30 minutes.
  • Les laisser tiédir, les démouler et parsemer le reste de pistache sur le dessus.
Les tartelettes ne se conservent pas longtemps, donc l'idéal, c'est de les manger le jour-même!

Bone Appétouze !
B.O.A : Tiken Jah Fakoly "L'Africain"



Tarte sucrée, Fruits, Dessert, Gâteau, Pistache, Amande, Oeuf, Miel, Framboise, Myrtille, Mûre

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...