mercredi 28 juillet 2010

Le Cake à la Courgette


C'est marrant comme le mot "cake" me fait sourire... c'est certainement lié à cette expression "démouler un cake"; expression qui n'a rien à faire dans mon blog, je vous l'accorde, mais qui me fait bien rire, alors je partage!
Donc, aujourd'hui je vous présente le "cake" à la courgette...Encore de la courgette, me direz-vous? Ben oui mais c'est la saison et j'adore ça! J'aurais préféré cuisiner mes propres courgettes, mais mes plants ont souffert de la chaleur et sont malheureusement Kaputt...
J'ai trouvé cette recette dans un magazine acheté cet été "Cuisine et Vins de France". Chouette magazine! Je vous le conseille. Le seul truc un peu bof de cette recette, c'est qu'on ne sent pas beaucoup le goût du chèvre, voire pas du tout. Même mon zamoureux qui n'aime point le fromage, a été berné!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients
  • 250 g de courgettes
  • 2 cuillères à soupe de tomates séchées
  • 10 cl de lait
  • 3 oeufs
  • 10 cl d'huile
  • 1 cuillère à soupe de moutarde
  • 1 sachet de levure chimique
  • 180 g de farine
  • 150 g de fromage de chèvre en bûche
  • 100 g de gruyère râpé
  • 1 cuillère à soupe de thym séché
  • sel
  • poivre

Comment qu'on fait?
  • Préchauffer le four à 180°C (355°F pour moi).
  • Laver les courgettes avec la peau. Les couper en petits bâtonnets en laissant la peau. Dans une poêle, faire chauffer une cuillère à soupe d'huile et y faire dorer les courgettes pendant environ 5 minutes. Les mettre de côté après les avoir égouttées dans du papier absorbant.
  • Faire chauffer le lait sans le faire bouillir.
  • Battre les oeufs dans un saladier avec le lait chaud, le reste d'huile, la moutarde, la levure et enfin la farine.
  • Couper le chèvre en morceaux pas trop petits, ainsi que les tomates (en petits morceaux par contre les tomates), et incorporer le tout dans la pâte. Ajouter le gruyère râpé, les courgettes et le thym. Saler, poivrer, mélanger; et verser la préparation dans un moule à cake beurré. Enfourner pendant 40 minutes (mon zamoureux préfère le cake peu cuit, donc, 40 minutes c'était parfait, mais pour ceux qui comme moi le préfère bien cuit, je dirais que 10 bonnes minutes de plus n'auraient pas été du luxe!)
  • Démouler le cake sur une grille et le laisser refroidir... ou pas, si vous êtes gourmands comme moi (qui suis ENCORE au régime, mais qui n'a pas pu résister à la tentation de le goûter encore fumant)!

Le cake, je le trouve encore meilleur en "mouillettes" avec un oeuf à la coque! Ou bien en cubes pour l'apéro...
Bone Appétouze!
B.O.A. : rien... juste le bruit des cigales

Chèvre, Apéritif, Légumes, Tomates séchées, Moutarde, Oeuf 

lundi 26 juillet 2010

"Chutney" Editions Solar


Lors de mon séjour en Bretagne, j'avais en tête de m'acheter une foule de bouquins, dont quelques livres de recettes dans un style différent de ce que je possédais déjà. Ce fut chose faite!
Parmi les quelques achats, voici "Chutney" de Martine Lizambard, chez SOLAR éditions. Ce bouquin est TOP! La mise en page est simple, claire, propre. Les photos sont superbes et les présentations épurées. Tout ce que j'aime!
L'auteur explique en bonus comment conserver et stériliser le chutney; comment choisir les vinaigres, les sucres, les fruits et les légumes...
Enfin, le plus de ce bouquin, c'est qu'il ne coûte pas très cher... je trouve que c'est un très bon rapport qualité/prix! Je vous le conseille...


Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

B.O.A : Téléphone "La Totale"

Chutney de courgettes au thym


C'est la première fois que je me mesure au chutney... Rien que ce mot délicat fait peur! Je dois vous avouer que j'en ai un peu "chié", disons plutôt "transpiré" pour cette recette... non pas qu'il y ait beaucoup de préparation, de gestes compliqués, de difficultés en soit. Non, c'est juste que devant l'inconnu, je ne savais pas trop comment me comporter. Ça sentait un peu trop le vinaigre à mon goût; j'hésitais à rajouter du sucre, à augmenter le feu, ça ne colorait pas assez (forcément, mon sucre n'était pas blond), ça ne compotait toujours pas au bout d'une heure et demie... Bref, j'étais un peu comme une poule devant un couteau (j'aime cette expression, tellement visuelle!); quand, au bout de deux heures, désespérée, j'ai déclaré forfait! "Le chutney, c'est tout pourri, c'est nul, ça sert à rien... etc, etc"; du grand Moi. Je suis alors partie faire un tour pour me calmer. Rentrée deux heures plus tard, je toise d'un air plein de dédain ma casserole de chutney restée traîner sur la cuisinière (je sais, c'est crade). Je constate alors, que, "tiens, ça a compoté tout seul ?!", je me dis "et si je goûtais, histoire de ne pas mourir idiote?!", et là je déclare "merde, c'est bon!"

Si vous avez, vous aussi, envie de suer des gouttes; ou si vous êtes plus dégourdis que moi, voici la recette, tirée tout droit de mon bouquin tout neuf "Chutney" de Martine Lizambard, chez SOLAR éditions.



 Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!


Ingrédients
  • 750 g de jeunes courgettes
  • 2 oignons doux (je peux vous dire que les miens ne l'étaient pas, vu comment j'ai chialé!)
  • 180 g de sucre blond (moi, j'ai utilisé du sucre de canne parce que je n'avais pas de sucre blond... à mon avis c'est ce qui fait toute la différence, hélas!)
  • 35 cl de vinaigre de vin blanc (la prochaine fois je n'en mettrai que 20 cl)
  • 1 cuillère à soupe très pleine de feuilles de thym. (J'avais effeuillé les branches, mais la prochaine fois, je les laisserai entières.)
  • 3 gousses d'ail
  • 1 grosse pincée de piment de Cayenne
  • 1/2 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 1/2 cuillère à café de sel
Comment qu'on fait?
  • Retirer les extrémités des courgettes, les laver (les courgettes, pas les extrémités) et les couper en tout petits dés, sans enlever la peau.
  • Éplucher et hacher finement les oignons. Peler les gousses d'ail, les laisser entières.
  • Chauffer doucement le sucre avec le vinaigre dans une casserole, en remuant pour le faire fondre.
  • Ajouter les courgettes, le sel, les oignons, l'ail, le thym, le gingembre et le piment, puis amener à très petites ébullitions. Faire cuire à feu très doux pendant 45 minutes à une heure (d'après le bouquin), en remuant fréquemment pour que le mélange épaississe et prenne la consistance d'une compote. Pour moi, il aura bien fallu 2 heures!!! Mais c'est peut-être dû à mon sucre qui n'était pas blond...
  • Quand l'évaporation est suffisante, retirer du feu, verser la préparation chaude dans des pots et couvrir. Laisser refroidir avant de le consommer.
Bone Appétouze!
Bande.Originale. de la Recette : Les Rita Mitsouko "Variety"

Oignons, Légumes, ail, piment, vinaigre, courgettes 

dimanche 25 juillet 2010

Fettuccine au Citron, parce que les pâts au citron c'est trop bon!



Les pâtes au citron, c'est TROP bon!
Et c'est pas tata Chrichine qui dira le contraire!
Voici enfin la recette, super fastoche Mikeline; des bonnes patouzes au citron... c'est une recette trouvée sur "foodnetwork magazine", il y a déjà quelques mois de ça. Maintenant dîtes-vous bien que c'est très calorique, comme toutes les bonnes choses, vous allez me dire... mais si vous avez envie de vous faire plaisir, vous ne le regretterez pas, sachez-le. Comme je suis une fille formidable et hyper syyyyyympaaaaa, je vous ai déjà converti les mesures!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!


Ingrédients pour 4 personnes
  • 250 g de fettuccine
  • 15 g de beurre
  • 1 échalote émincée (j'ai utilisé du vert d'échalote cette fois et c'était très bon aussi)
  • 30 cl de crème liquide
  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 cuillère à café de zeste de citron finement râpé
  • poivre du moulin

Comment qu'on fait?

  • Mettre de l'eau à bouillir dans une grande casserole. Y plonger les pâtes jusqu'à ce qu'elles soient cuites. Les égoutter.
  • Pendant que les pâtes cuisent, faire fondre le beurre à feu moyen dans une grande poêle.
  • Y faire revenir les échalotes avec une pincée de sel pendant environ 3 minutes jusqu'à ce qu'elles colorent légèrement.
  • Battre le jaune d'oeuf avec la crème et le zeste de citron (lemon incest... ahAhaH!), le rajouter dans la poêle, et laisser réduire à feu doux en remuant de temps en temps. Saler, et poivrer au moulin.
  • Ajouter les pâtes dans la préparation crémeuse et bien mélanger. Et le tour est joué!

Aujourd'hui c'était une entrecôte grillée qui accompagnait les pâtes; mais avec un poulet rôti au poivre, c'est pas mal non plus!


Bone Appétouze!
Bande.Originale. de la Recette. : Brian Finnegan "The Ravishing Genius Of Bones"


Pâtes, Citron, Plat, Echalote, Oeuf 

samedi 24 juillet 2010

Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi! Le champignon asprirateur de table!

J'adore qu'on m'offre des gadgets pour la cuisine! Et ma mother l'a bien compris... du coup elle se lâche quand elle voit un truc rigolo, et elle me l'achète! Voici son dernier cadeau: un champignon qui aspire les miettes de table. Vous savez, c'est le genre de truc inutile que les vieux avaient dans le temps (si vous en avez toujours un, dîtes-vous que maintenant vous êtes hypes!), ça récupérait les miettes grâce aux petites roulettes poilues planquées sous le bastringue d'un boîtier en plastique. Et bien le mien est fun, flashy et fonctionne avec des piles! Et croyez-le ou non, je n'arrête pas de m'en servir, vu que mon asticote de fille claque des miettes partout quand elle mange un biscuit... Mon champi a donc trouvé sa place dans la cuisine, près de ma fausse patate, gratteuse de pommes de terre nouvelles! The classe Améwicaine!
Il me semble que ma man-man l'a trouvé sur internenette, donc je me renseigne et je vous tiens au jus, si jamais vous avez une envie de champis!


Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

B.O.A. : David Bowie "Hunky Dory"

vendredi 23 juillet 2010

Velouté froid au concombre et lait de coco pour l'apéro


Me voilà déjà rentrée de mon séjour en Bretagne... "Ouinnn!"
A peine posé mon derrière sur le canap' que j'apprenais qu'un Améwicain; ami et collègue de mon laid-poux; venait manger à la maison! Ni une, ni deux, j'ai sorti tous mes bouquins de recettes pour lui concocter un petit menu de derrière les fagots et lui en foutre plein la vue! "Yes, I'm the next Iron Chef America... Bobby Fley (soit disant "Grand Chef" Américain... Bon, il n'a pas de plumes sur la tête, c'est un "Grand Chef" cuistot, bien entendu! Bien qu'avec une plume dans le *ul, il pourrait tout de suite être plus fun... mais je m'égare!) donc, "Bobby Fley, rentre chez toi, Scarlett est dans la place! WTF, etc, etc"

Parmi toutes les bonnes choses préparées ce jour-là, je vous présente le velouté froid au concombre et lait de coco. Un mélange étonnant et détonnant, qui passe super bien à l'apéro, avec des petites choses à grignoter comme des tomates séchées et des jalapenos crus! Je ne me souviens absolument pas de la source de cette recette, mais promis, je chercherai plus tard.

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients pour 8 mini-veloutés
  • 1 concombre
  • 30 cl de lait de coco
  • 1 oignon
  • 20 cl de crème liquide
  • 50 cl de bouillon de volaille (je l'ai préparé à l'avance en plongeant un cube maggi dans 50cl d'eau... maintenant libre à vous de préparer un VRAI bouillon de volaille)
  • 2 brins de menthe fraîche
  • 1 cuillère à soupe d'huile
  • sel et poivre
Comment qu'on fait?
  • Dans une cocotte, mettre l'oignon émincé à fondre dans l'huile pendant environ 5 minutes. Ajouter le concombre coupé en dés (sans les pépins), et faire revenir encore 5 minutes. Ajouter ensuite le lait de coco, le bouillon et la menthe. Laisser frémir pendant 15 minutes.
  • Ajouter la crème liquide, saler et poivrer. Poursuivre la cuisson 5 autres petites minutes puis laisser refroidir.
  • Ôter la menthe, mixer et placer 2 ou 3 heures dans le frigo. Moi je garde une bouteille d'eau vide, et à l'aide d'un entonnoir, je verse la soupe dans la bouteille. C'est beaucoup plus facile ensuite pour servir dans les petits verres sans en splacher partout!
J'ai rajouté pour la petite déco de la verrine, des tiges de vert d'échalotes crues. En tout cas, Mr Rock'n'roll, notre "special guest" a avalé ma petite souplette avec délectation, tout en me racontant les premiers concerts des Pink Floyd et des Doors... le pied!
Bone Appétouze!
Bande.Originale. de l'Article. : Sharon Jones; The Dap-Kings "I learned the hard way"


LégumesMentheEntréeOignonSoupeConcombre 

samedi 3 juillet 2010

Est-ce que tu viens pour les vacances?


Oh ben oui par exemple!
Et voilà... cassos bonbons mentos; direction la BZH!
Je laisse donc ma tenue super glam aux vestiaires en attendant mon grand retour sur la toile!
Quant à vous, profitez bien des bonnes choses de l'été qui s'offrent à vous; les gueuletons, les apéros, les barbeucs, les hydrocutions, les coups de soleil et les indigestions! Bref, éclatez-vous... la panse!


On se revoit très vite avec plein de nouvelles recettes! Hasta la vista, baïe-baïe!!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Dobermanement vôtre,
Scarlett

B.O.A: Aston Villa "Strange"

jeudi 1 juillet 2010

Gâteau Breton foiré...


Trop la loose... je ne fais décidément pas le poids. Bouhouhou (pleurs Dobermaniesques). C'était aussi mettre la barre un peu haut que de vouloir rivaliser avec ma mamie. Ma mamie fait le meilleur Gâteau Breton du monde. Vi! Vous avez une super mamie qui fait un Gâteau Breton qui déchire tout? Eh ben non...

Aujourd'hui j'ai donc eu la bonne idée de faire un Gâteau Breton pour la première fois de ma vie... grosse pression! Je voulais faire la surprise en arrivant en Bretagne, du genre "Regarde mamie, j'ai fait un Gâteau Breton! T'as vu, j'suis forte, hein?"... Bon, OK, je voulais faire ma crâneuse. Euh, bon, ben ce sera pour une prochaine fois!

J'ai suivi une recette à la lettre, et voici le résultat en photo. Il est beau certes... mais il est la moitié moins épais que celui de mamie. Donc, trop cuit, donc à refaire! Je pense que la prochaine fois, je doublerai les ingrédients (j'avais déjà doublé la dose de rhum, hin hin!); suffira de trouver le bon temps de cuisson... Je vous tiens au jus!

On va quand même le manger ce gâteau, nom des Gast!

Pour retrouver ma version réussie du gâteau Breton, c'est par ici (clic)

Et puis on n'oublie pas de rejoindre
ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!



Bone Appétouze!
B.O.R : Josh Ritter "So runs the world away"


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...