mardi 29 juin 2010

Le Kouign Amann, c'est pas bon pour les fesses!

"Youpiiiiiiiiii!" crient mes fesses.
Après les Traou mad, le Kouign Amann!
C'est la première fois que j'en fais, et je dois dire que je suis super fière de moi! Je ne comprends même pas pourquoi je n'en avais jamais fait avant; c'est pourtant pas bien compliqué... Et puis, si cette cruchette d'Amélie Poulain peut le faire, moi aussi!
Alors, question : qu'est-ce que le Kouign Amann? Réponse : kouign Amann veut dire "gâteau au beurre" en Breton, et comme sa traduction l'indique, c'est un gâteau... plein de beurre (miam), qui caramélise pendant la cuisson. C'est un incontournable en Bretagne, surtout si vous êtes lichous comme moi! Le Kouign Amann est à la base une spécialité de Douarnenez, mais on en trouve partout maintenant (du moins en BZH, tant pis pour les autres).


J'ai choisi la recette du bouquin "Carnets de Recettes de nos Terroirs-Bretagne" aux éditions Terres de France. Vraiment top ce bouquin!


Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients pour le Kouign Amann
  • 300 g de pâte à pain (vous pouvez l'acheter chez le boulanger, la faire vous-même, si vous avez une machine à pain : voir la recette plus bas; ou la pétrir vous-même si vous êtes courageux. J'ai fait la mienne hier soir, avec ma machine à pain)
  • 160 g de beurre demi-sel mou (le beurre doux est interdit, d'ailleurs, le beurre sans sel, ça ne sert à rien)+ 10 g pour le moule
  • 160 g de sucre + 10 g pour le moule
  • de la farine pour le plan de travail
Comment qu'on fait le Kouign Amann?
  • Pour commencer, il faut être sûr que votre beurre est bien mou.
  • Fariner le plan de travail et étaler la pâte à pain au rouleau à pâtisserie afin d'obtenir un cercle plus ou moins régulier de 30 cm de diamètre (bon, c'est pas non plus à un poil de cul près).
  • Maintenant, voici la partie fun... étaler le beurre avec les doigts (yummy!) jusqu'à 2 cm du bord. Saupoudrer de sucre, et replier la pâte en 3 dans la largeur, et en 3 dans la hauteur. Laisser reposer 15 minutes à température ambiante. Pendant ce temps, vous pouvez fumer votre paquet de Malbacs, manger les restes de Traou Mad, ou bien dévorer mon blog.
  • Une fois les 15 minutes de repos, on recommence! Fariner le plan de travail, étaler la pâte, beurrage, saupoudrage, pliage en 3 dans les deux sens. Et...? Repos de 15 minutes! Quoi?! Encore?! Ben oui! Allez, hop! Re-clops, re-Traou Mad, re blog de Scarlett...
  • Préchauffer le four à 200°C (400°F pour moi)
  • Voilà, les 15 minutes sont écoulées. Et devinez la suite? On re-recommence! Farinage, étalage, beurrage, sucrage, pliage en 3 dans les 2 sens; 15 minutes de repos, et c'est fini! Enfin presque...
  • Beurrer beaucoup beaucoup beaucoup un moule de 20 à 25 cm de diamètre. Saupoudrer de sucre, et ajouter la pâte en lui faisant prendre avec les doigts les dimensions du moule. Ça, c'est la partie sensuelle de la recette... d'ailleurs si vous avez un beau mec à côté de vous, c'est plus sympa que ce soit lui qui s'en occupe! Hin, hin!
  • Enfourner le gâteau pendant 30 minutes. Le Kouign Amann doit être doré.
Ingédients pour une pâte à pain de 600 g (j'ai pas la recette pour 300g comme désiré)
  • 210 ml d'eau. Moi je pèse l'eau... c'est plus facile. (210 ml d'eau= 210 g d'eau) "Astuuuuce", comme dirait ma mère!
  • 1 cuillère à café d'huile d'olive
  • 1 cuillère à café de jus de citron (que j'ai oublié de mettre...)
  • 350 g de farine T55 ou T65 (je ne sais pas laquelle des deux j'utilise car ce n'est pas indiqué sur mon paquet, mais c'est toujours la "Gold Organic", spéciale pain...). Attention, ce que je fais à chaque fois, c'est que je mets d'abord 250 g de farine, puis le sel et le sucre, et enfin le reste de la farine. C'est pour éviter que la levure ne touche directement le sel... paraît-il que ça annule l'effet de la levure... à vérifier!
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de sucre
  • 2 cuillères à café de levure de boulanger en grain
Comment qu'on fait la pâte à pain?
  • Mettre dans la cuve tous les ingrédients, dans l'ordre de la liste.
  • Si vous avez un programme "pâte (dough)-pizza", c'est cette option qu'il faut choisir. Si vous n'avez pas ce programme, vous êtes quittes à pétrir la pâte tout seul, et c'est ballot!
  • Choisir le poids de votre pâte, soit 600 g (ou 1 lb pour ma machine Américaine)
  • Appuyer sur le bouton "Start", "On", "Partez"; bref, "démarrez" votre machine. La mienne met 1h30 pour faire une pâte de ce poids.
Vous pouvez manger le Kouign Amann froid ou tiède. Personnellement, je préfère le manger tiède, et avec les doigts, que je lèche une fois que j'ai fini (vous emballez pas, ce n'est plus du tout sensuel à ce niveau-là.). Accompagnez le tout d'un p'tit coup d'cid en écoutant les Raggalendo, toujours! Et prévoyez un lit de camp si vous ne jouez pas à domicile; car vous vous sentirez lourd, très lourd! Mais ravis!!!
Nota : la photo n'est pas géniale, mais aujourd'hui la lumière était à chier, et cette fois c'est une horde de moustiques qui m'a agressée...
Bone Appétouze!
Bande.Originale. de la Recette : Camera Obscura "My Maudlin Career"


BretagneDessertGâteauBoulangeBeurreSucre  beurresucre

Sablés Bretons façon Traou Mad

Samedi nous nous envolons: direction la Bretagne! 2 semaines sympatoches en cure de crêpes, de beurre "Paysan Breton", de graisse salée, de bon pain frais, de lichouseries, de plage, de soleil, de buvage de coups en terrasse, de fest noz, de poissonades, de nounoulig avec la famille!

Alors pour patienter, ce matin, j'ai décidé de faire des "Traou Mad" (bonnes choses en Breton) ou plutôt "Sablés Bretons", puisque "Traou Mad" est une marque déposée. Vous pouvez d'ailleurs visiter le site, qui donne envie de tout acheter, bien évidemment http://www.traoumad.com/ ou bien alors vous rendre en Bretagne, à Pont-Aven; directement chez le fournisseur... Ou bien encore, devenir ami avec moi; et me lécher les bottes pour que je vous en fasse. C'est une option!
J'ai trouvé cette recette dans un superbe livre que ma mamie m'a offert à Noël il y a trois ans : "Carnets de Recettes de nos Terroirs - Bretagne" aux éditions "Terres de France".

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients pour une trentaine de sablés
  • 250 g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 150 g de beurre (salé bien entendu)
  • 150 g de sucre
  • 2 oeufs
  • 1 cuillère à soupe de lait
  • 1 pincée de sel
Comment qu'on fait
  • Sortir le beurre longtemps avant, il faut qu'il soit mou.
  • Mettre une feuille de papier sulfurisé sur une plaque
  • Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, la levure et le sel. Faire un puits au centre; y casser un oeuf entier et ajouter le beurre tout mou-mou. Mélanger avec le bout des doigts sans vraiment travailler la pâte. Laisser reposer une heure.
  • Vingt minutes avant que la pâte ait fini sa sieste, préchauffer le four à 200°C (400°F pour moi).
  • Dans un petit bol, mélanger un jaune d'oeuf avec une cuillère à soupe de lait, et réserver pour la dorure des sablés.
  • Fariner le plan de travail. Prendre des petites portions de pâte, les rouler un peu sur le plan de travail en appliquant légèrement de la farine dessus. Aplatir la boule du plat de la main, jusqu'à obtenir une épaisseur de 3 mm environ; et découper les sablés à l'aide d'un emporte-pièce de 6 cm de diamètre (ou à main levée avec un couteau). Les décoller délicatement et les déposer sur la plaque. Il faut bien les espacer, parce que ça va un peu gonfler et s'étaler; du coup, j'ai fait 2 fournées.
  • Badigeonner les sablés avec le mélange oeuf-lait, à l'aide d'un pinceau. Moi, j'ai fait des fantaisies, avec le plat d'une fourchette, j'ai fait des stries qui s'entrecroisent.
  • Enfourner pendant 10 minutes jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.
  • Les laisser refroidir sur une grille
D'après le bouquin, les sablés se conservent une dizaine de jours dans une boîte métallique. Les malheureux n'auront pas le temps cette fois d'attendre une dizaine de jours, puisqu'ils seront engloutis en partie ce soir par mon suricate de mari, et enfin, demain par ses Américains de collègues.
Le livre suggère aussi de faire des sandwiches au nutella en assemblant deux par deux les sablés avec une cuillère à café de pâte à tartiner à l'intérieur... Moué... moi je les préfère nature, avec un chocolat chaud!
Nota : Je me suis faite agréssée par un papillon géant pendant que je prenais la photo...sympaaaa!
Bone Appétouze!
Bande.Oiginale de la.Recette : Lost In Translation "B.O."


lundi 28 juin 2010

Biscuits au beurre de cacahuète

Si vous aimez le beurre de cacahuète, et les petites "lichouseries" sucrées; alors cette recette est pour vous!

J'ai réalisé ces petites bouchées dimanche matin, comme ça mon zamoureux pouvait les offrir aujourd'hui à sa copine du boulot, qui raffole de tout ce qui contient du beurre de cacahuète.

J'ai trouvé cette recette http://allrecipes.com/Recipe/Peanut-Butter-Temptations-II/Detail.aspx
et c'est super fastoche et rapide à réaliser... à condition de trouver des petits bonbons style "Reese's". Je ne suis pas sûre que ça existe en France. Mais pourquoi ne pas essayer avec d'autres petits bonbons comme par exemple des ferrero rochers? Ça ne doit pas être dégueux, d'ailleurs j'essaierai la prochaine fois!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Ingrédients pour 24 bouchées
  • 1/2 cup de beurre ramolli= 113 g
  • 1/2 cup de sucre = 113 g
  • 1/2 cup bien tassée de sucre brun = 100 g (pas besoin de le tasser du coup pour le mesurer en grammes)
  • 1/2 cup de beurre de cacahuète = 126 g
  • 1 oeuf
  • 1/2 teaspoon d'extrait de vanille = 2,1 g... on va dire une cuillère à café
  • 1 + 1/4 cup de farine = 156 g
  • 3/4 teaspoon de baking soda (bicarbonate de sodium paraît-il) = 3,4 g... une cuillère à café?
  • 1/2 teaspoon de sel = 4 g... moué, allez, une toute petite cuillère à café, le beurre de cacahuète, c'est déjà bien salé!
  • 24 mini chocolats au beurre de cacahuète (style Reese's)
Comment qu'on fait?
  • Préchauffer le four à 375°F = 190°C
  • Dans un saladier, mélanger au batteur électrique le beurre avec le sucre et le sucre brun, jusqu'à obtenir un mélange crémeux. Ajouter le beurre de cacahuète, puis l'oeuf et enfin l'extrait de vanille. Battre après avoir ajouté chaque élément.
  • Tamiser ensemble la farine, le sel et le bicarbonate. L'ajouter à la mixture et re-mélanger le tout.
  • Former des petites boules de 3 cm environ de diamètre (au pif, hein, ça sert à rien de mesurer, ça n'a pas besoin d'être ultra précis), et les déposer dans une plaque à mini-muffins (pas besoin de beurrer, y a déjà plein de beurre dans la pâte). Avec le pouce, appuyer sur le centre de la pâte, pour former un petit trou au milieu et presser la pâte sur le contour du moule. Ça doit ressembler à une tartelette en fait.
  • Enfourner pendant 10 minutes. Dès que vous sortez la plaque du four, il faut tout de suite poser un Reese's dans chaque creux, ce qui est très facile, puisque la pâte est encore molle et donc ça s'enfonce très facilement (pour les esprits tordus, je tiens à préciser qu'il s'agit bien d'un blog de cuisine... comme vous y allez!). Un conseil, par contre; déballez vos bonbons (hihi, je rigole toute seule! vos bonbons Reese's, bien évidemment! What else?) à l'avance.
  • Attendre que les bouchées soient bien froides avant de les démouler. Mais pas trop non plus, sinon vous n'arriverez plus à les sortir... comme ce fut mon cas!
Bone Appétouze!
Bande Originale de la Recette: Oasis "Times Flies...1994-2009"

dimanche 27 juin 2010

Les Jalapenos, ça pique, ça pique!

Le Jalapeno... voilà un piment que je ne connaissais pas avant de débarquer ici. Et je peux vous dire qu'il va me manquer le jour où nous devrons rentrer en France.
Ce qui est super rigolo avec le Jalapeno, c'est que les Américains ne savent absolument pas prononcer ce mot! Hihi! Les nases!

J'en ai plantés dans le potager; et sur la photo, vous pouvez voir ma dernière récolte du week-end. Les 3 Jalapenos viennent du même plant et pourtant ils sont de couleurs différentes. Le truc, c'est qu'ils étaient tous les 3 verts quand je les ai cueillis, et deux d'entre eux sont devenus rouges, alors que je ne me suis pas mise toute nue devant eux! Alors, pourquoi? Ben j'en sais rien! Et je compte bien sur votre aide pour éclairer ma lanterne!

A la maison, nous mangeons le Jalapeno cru; coupé en rondelles; on peut le glisser dans les hamburgers "maisons", dans les brochettes de poulet, ou bien on peut juste le picorer comme ça...
J'ai trouvé une recette de cookies aux Jalapenos sur internet, je vais peut-être l'essayer cette semaine; vous la retrouverez certainement sur mon blog.
Il y a quelques mois, nous avons découvert la sauce "Melinda's Jalapeno", une sauce qui arrache, 0% de matière grasse (tout bon pour mon régime Ducon), dans une bouteille bien trop petite à notre goût! Quand on la badigeonne sur le poulet grillé au barbecue, ça donne envie d'éternuer sur le coup, et après c'est un délice!

Voilà, le week-end est déjà terminé... en France, c'est déjà le petit-déjeuner du lundi, alors...

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Bone Appétouze!
BOA (Bande originale de l'article) : Archive "Take my Head"

Filet mignon de porc en croûte d'herbes

J'adooooOOOre le filet mignon de porc!

Le meilleur jamais mangé... un filet mignon au Maroilles, le pied total!! C'était au Grand Chemin, en Belgique...

Ici, bien entendu, on ne trouve pas de Maroilles... trop parfumé, trop collant, trop "pas assez pasteurisé". Les Américains ne savent vraiment pas ce qu'ils ratent!

J'ai par contre trouvé cette recette qui est un délice sur http://www.foodnetwork.com/, une recette de Melissa D'Arabian. Vous pouvez la retrouver ici ou bien suivre la recette en français, c'est plus fastoche pour les "non fluent"

Généralement, avec un filet mignon, je sers 4 personnes... mais après ça dépend de la taille du vôtre... de filet mignon, bien entendu!

Si vous voulez suivre mes charmantes aventures et ne rater aucune actualité, n'hésitez pas à rejoindre ma page Facebook en cliquant ici!
Tu peux aussi retrouver plein de chouettes recettes de Filets Mignons sur ce super bouquin!


Ingrédients pour la croûte
  • un oignon en cubes
  • une botte de coriandre fraîche
  • 2 gousses d'ail écrasées
  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • 30 g de chapelure (je la fais moi-même, avec du pain raci que je fais toaster puis que je mixe une fois froid, c'est meilleur)
  • sel
Ingrédients pour le filet mignon
  • 1 filet mignon de porc (forcément)
  • 2 cuillères à soupe de moutarde
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 1 cuillère à soupe de cumin en poudre
  • 1/2 cuillère à café de piment de cayenne en poudre
  • sel
  • 5 cl d'huile
Comment qu'on fait?
  • Préchauffer le four à 375°F = 190°C
  • Dans un tout petit récipient, mélanger les épices (cannelle, cumin et piment) avec le sel. Frotter cette mixture tout autour du filet.
  • Dans une grande sauteuse, faire chauffer l'huile sur feu moyen et y faire dorer le porc, sur tous les côtés. Attention, parce que l'huile "pschitt" un max quand on retourne le porc, alors prévoyez du K2r, si vous avez décidé de sortir vos plus belles fringues pour l'occas'! Réserver le filet dans un plat à four, et garder la sauteuse telle quelle pour plus tard.
  • Pendant ce temps là... mixer l'oignon, l'ail et la coriandre.
  • Dans la fameuse sauteuse que vous avez pris soin de ne pas laver entre temps; ajouter l'huile d'olive, et faire revenir la mixture jusqu'à ce qu'elle soit tendre (pas longtemps, peut-être 3 ou 4 minutes). Ajouter la chapelure et faire revenir encore quelques minutes. Un peu de sel par dessus tout ça... et le tour est joué, y a plus qu'à tout mettre en place maintenant!
  • Badigeonner le filet avec la moutarde à l'aide d'un pinceau, c'est plus facile et plus régulier. Et enfin appliquer une bonne couche d'herbes tout autour de la bête. Il faut bien presser pour que ça adhère comme il faut.
  • Enfourner pendant environ 45 minutes. Une fois cuit, le sortir du four et surtout, SURTOUT le laisser reposer 10 bonnes minutes avant de le découper! Ce sera meilleur, et encore super chaud, croyez-moi!
D'habitude, je fais de l'orzo pour accompagner ce plat et une fondue de poireaux toute bête.

Bone Appétouze!
B.O.R (bande originale de la recette) : Zero7 "Simple Things"
  

Clic-clac, c'est dans la boîte!

Pas facile de trouver une photo de profil qui corresponde à ce que je voudrais faire passer comme message, par le biais de ce blog...
Alors ce matin, c'était séance photo dans le jardin! Comme vous pouvez le constater, j'avais sorti ma plus belle panoplie pour l'occasion. L'éclate!
Puisqu'on parle de photos, je voudrais préciser que toutes les photos que je publie dans mon blog sont les miennes, MES miennes, à MOI, rien qu'à MOI.

Bone Appétouze!

vendredi 25 juin 2010

Galettes croustillantes aux herbes pour l'apéro

J'ai du romarin et de la menthe dans le potager, et comme je l'ai dit dans mon article précédent, une botte de coriandre toute fraîche! Alors, pour l'apéro de ce soir, j'ai tout ce qu'il faut pour faire des galettes croustillantes! Bon... moi, je suis au régime, donc point d'apéro pour moi, mais je me régale à ma manière; en les cuisinant!

J'ai trouvé cette recette il y a quelques mois dans un bouquin aux éditions Marabout "Apéro- Finger food-Toasts-Dip". J'ai juste changé deux ou trois petits trucs, mais sinon, la recette d'origine était plutôt réussie. Parce qu'il faut bien le dire, parfois, ça foire!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!


Ingrédients pour 16 pièces
  • 125 g de farine
  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • 1 petite botte de vert d'échalote hachée
  • 15 g de romarin (mesurer à l'oeil et selon les goûts)
  • 15 g de coriandre (mesurer à l'oeil aussi)
  • 15 g feuilles de menthe (à l'oeil encore une fois)
  • 2 cuillères à café d'huile d'olive en sup
  • fleur de sel
Comment qu'on fait?
  • Préchauffer le four à 180°C (355°F pour moi)
  • Mélanger la farine et l'huile au robot jusqu'à l'obtention d'une semoule grossière, et la transférer dans un saladier.
  • Mixer le vert d'échalote et les herbes au robot jusqu'à ce que tout soit finement haché et bien mélangé. Ajouter 1 cuillère à soupe d'eau et les 2 cuillères à café d'huile d'olive; et mixer à nouveau.
  • Incorporer le tout à la semoule, et remuer avec un couteau à lame plate jusqu'à l'obtention d'une pâte (si la pâte est trop sèche, rajouter un tout petit peu d'eau)... Alors, pourquoi un couteau à lame plate? Ben j'en sais rien! Moi j'ai pris le premier couteau que j'avais sous la main, et c'est ce que je fais à chaque fois pour cette recette, et ça me va très bien. Maintenant, si quelqu'un a une explication pour ce détail... je suis tout ouïe!
  • Où j'en étais, moi? Ah, oui!
  • Rassembler la pâte en une boule et la pétrir 30 secondes. Diviser la pâte en 16 morceaux et les étaler, chacun aussi finement que possible entre 2 feuilles de papier sulfurisé, avec un rouleau à pâtisserie.
  • Disposer les galettes en une seule couche sur une plaque de cuisson légèrement graissée.
  • Badigeonner légèrement de l'eau avec un pinceau et saupoudrer de fleur de sel (moi j'en mets une bonne couche, de fleur de sel, parce que j'ADORE ça!)
  • Enfourner 8 minutes jusqu'à ce que la galette soit légèrement dorée et craquante. (J'ai essayé un petit peu plus de 8 minutes la première fois, et c'était vraiment trop cuit; c'est tellement fin, que ça cuit super vite)
  • Laisser refroidir sur une grille

On peut manger les galettes natures, mais on peut aussi les "diper", et celles-ci s'accompagnent très bien de dip aux épinards... Oui, j'ai bien dit des "zépinards"! Moi non plus j'aime pas ça... mais comme je suis une femme formidable (je ne me souviens plus si je l'ai déjà mentionné auparavant), et que mon suricate aime les épinards; du coup j'en fais de temps en temps, et pour tout vous dire, cette recette de dip, elle est méga "meumeu"! La prochaine fois que j'en fais, je vous mets la recette et la photo.

Coriandre... un peu, beaucoup, passionnément!

 Mon nez-poux et moi raffolons de la coriandre. Certains lui trouvent un arrière goût de produit vaisselle... c'est pas faux! Mais c'est justement ce petit côté "pec citron" qui nous envoûte!
Nous l'avons vraiment découverte grâce à un ami Mauricien qui la cuisinait beaucoup. Et à l'époque où nous vivions encore à Lille, nous aimions en acheter une botte ou deux sur le marché d'Wazemmes, le dimanche...
Ici en en trouve très facilement et les Américains la cuisinent un peu plus que les Français... du moins, en Caroline du Sud, dans notre coin! J'ai bien essayé d'en faire pousser dans mon potager, mais nous en consommons tellement, que ce n'était plus gérable...
Me voilà donc avec une botte de coriandre toute fraîche, qui ne demande qu'à être mangée, cuisinée, reniflée, frottée! Je pense bien qu'aujourd'hui, ça va être sa fête!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

jeudi 24 juin 2010

Crackers au Parmesan et au Thym pour l'apéro

Je n'ai pas dormi cette nuit (vous constaterez au fur et à mesure que ça m'arrive souvent). Encore une fois j'avais plein d'idées dans la tête... des idées culinaires! Alors pour éviter de perdre du temps à tourner dans tous les sens dans le lit comme un chien dans son panier; j'ai sorti mon ipad et j'ai cherché des recettes de Crackers... ben oui, parce que, là, tout de suite, j'avais envie de cuisiner des crackers!

J'ai donc trouvé cette recette sur http://www.foodnetwork.com/, c'est Ina Garten, alias Barefoot Contessa, qui la propose. J'aime généralement ses recettes et son émission sur foodnetwork TV car c'est assez simple et en même temps, ça a du goût!

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Pour accompagner la recette, rien de tel qu'un très bon David Bowie!!



Crackers au parmesan et au thym
Vous pouvez retrouver la recette d'Ina ici http://www.foodnetwork.com/recipes/ina-garten/parmesan-black-pepper-crackers-recipe/index.html
ou bien vous pouvez suivre la mienne (en français) que j'ai très très légèrement adaptée...

Ingrédients pour une trentaine de crackers
  • 60 g de beurre ramolli (j'ai utilisé du beurre salé, parce que je suis Bretonne et que le beurre doux, je trouve que ça sert à rien)
  • 80 g de parmesan râpé (fraîchement râpé, c'est casse-pied, mais c'est meilleur)
  • 150 g de farine
  • une grosse pincée de sel
  • 10 g (environ) de thym frais coupé en tout petit petit
  • du poivre noir fraîchement moulu (en gros vous en mettez autant que vous le souhaitez)
Comment qu'on fait?
  • Battre le beurre au batteur électrique jusqu'à ce qu'il devienne crémeux. Ajouter le reste des ingrédients et battre à nouveau. J'ai dû rajouter un tout petit petit petit peu d'eau pour que ma pâte tienne bien en une boule, et que ça ne s'émiette pas.
  • Sur un plan de travail, mettre un peu de farine et former une bûchette avec la pâte.
  • L'emballer dans du film alimentaire, et la mettre dans le congélo pendant une demie heure environ, histoire de la durcir et de faciliter la découpe des crackers par la suite.
  • Mettre le four à préchauffer à 350°F = 180°C.
  • Sortir la bûchette de son emballage et découper des rondelles de 5mm d'épaisseur environ. J'aurais voulu les couper plus finement, pour avoir des crackers aussi fins que dans le commerce, mais je n'y suis pas arrivée... Hihi!
  • Déposer les crackers sur une plaque à biscuit (pas besoin de beurrer la plaque, y a déjà plein de beurre dans les crackers, d'ailleurs mes fesses m'en remercient!), et les cuire environ 20 minutes.
  • Une fois cuits, les déposer sur une grille et les laisser refroidir...
Bone Appétouze!


→ Mots-clés: Apéro, Biscuits, Crackers, Fromage, Parmesan, Thym

"Ca bouffe un Doberman!"

Voilà ce que m'a dit en rigolant mon beau-père, il y a 8 ans, la première fois qu'il m'a vue, hihi! Trop content de rencontrer une éventuelle future brue avec un bon appétit! Je lui avais déjà tapé dans l'oeil, two points for me! Le first point, c'était quand je m'étais filmée avec son camescope, en train de bouger mes narines et que j'avais un peu oublié d'effacer la séquence... super entrée en matière dans la belle famille, héhé!

Je vous parle de ça parce que mon zamoureux m'a suggéré de créer un blog avec mes recettes. Eh oui, pour celles et ceux qui ne me connaissent pas, j'ai une grande passion (en plus de manger comme une vachette), c'est la cuisine. Je suis un vrai cordon bleu pour le plus grand bonheur de mon loüloü! Oui je sais, je sais, je suis une femme parfaite... (j'entends, hein, à travers l'ordi, quand vous ricanez! Attention!)

Voici donc mon blog tout frais tout chaud. Il s'intitule bien évidemment "Ca bouffe un Doberman". Vous y trouverez tout un tas de trucs concernant la popote... des recettes, des astuces, des idées en vrac, etc.

Et puis on n'oublie pas de rejoindre ma page FesseBroute en cliquant ici, vous y trouverez toutes mes actualités, des questions existentielles sur la life, bref que du bonheur Dobermanèsque!

Bone (pour l'os du Doberman) Appétouze!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...